Partagez | 
 

 cleaning ? •• orphan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
hyléos
Alcyone EvansFéminin

date d'inscription : 26/08/2015
autre(s) compte(s) : Invidia
pouvoir : Bouclier mental
fiches : att
âge, race : 20 • Hybride
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
profession : Etudiante en droit • Fait le ménage chez des vieux
feat : Yukino Yukinoshita • OreGairu
messages : 35
avatar
cleaning ? •• orphan
   
Ven 28 Aoû - 15:52



cleaning ?
ft. orphan
Une immense bâtisse se dressait devant elle, jetant un coup d’oeil au papier écrit par Fox puis au numéro inscrit sur le bâtiment, elle pénètre à l’intérieur de l’immeuble après avoir tapé le code qui verrouillait la porte principale.

Attendant l’ascenseur, elle posa son sac au sol et le balais contre le mur, pensive. Son frère, Ace, lui avait consigné d’aller s’occuper de l’appartement d’Orphan Hedger qui n’était rien d’autre que le meilleur ami du blond - en temps normal, elle aurait décliné, elle ne connaissait pas vraiment ce gars, l’avait peut-être croisé quelques fois sans jamais lui adresser la parole, il dégageait une aura sombre et inquiétante qui attisait une certaine méfiance en elle, il ne semblait cependant à vue d’oeil pas véritablement méchant et dans tous les cas elle était payée alors même si c’était un homme désagréable elle se foutait pas mal de passer un moment de merde si il remplissait son portefeuille.

Ascenseur. Elle fixe attentivement les numéro défiler au fur et à mesure des étages. Une fois arrivé devant chez l’Hyléos et avoir prit une bouffée d’air, elle fit claquer son poing sur la frontière entre le palier et son domicile. Il ne fallut que quelques secondes pour que la porte s’ouvre et ne dévoile le corps et le visage du policier qu’elle détailla rapidement avant de lui gratifier un de ses plus beaux sourire, radieux et dégoulinant d’hypocrisie.

Bonjour, Ace vous a sans doute mit au courant de ma venue, je suis Alcyone sa soeur, et également la femme de ménage qui va venir s'occuper de votre appartement aujourd'hui.

Droite, polie, elle finit par rentrer lorsqu’Orphan s’écarta de devant la porte pour l’autoriser à fouler son intimité de ses pas - à peine rentrée, une étourdissante émanation de tabac et de renfermé envahit ses conduits nasaux, elle réprima un léger rictus, elle qui avait l’habitude d’une odeur de vieux pas si désagréable (sans doute à cause de l’habitude), cette acerbe odeur était presque un renouveau. Suivant l’homme, elle déposa par la même occasion ses affaires nécessaire à l'éradication de chaque bactérie à l’entrée du salon.

Embrassant ce dernier du regard, elle sourit, légèrement amusée. Ce mec était censé être chef de police, son appartement aurait dû être à l’image de sa réputation - impeccable. Elle ne voyait qu’un domicile dans un bordel monstre.

Visitant d’elle-même l’appartement, elle s’adressa au chef de police en haussant la voix afin qu’il puisse l’entendre d’où elle était.

Je vais être claire, c’est 13€ l’heure, en soit c’est pas si cher mais ton - je me permet de te tutoyer si ça ne te dérange pas - appartement est relativement grand et toutes les pièces sont en désordre… Revenant dans le salon, elle croisa les bras, fixant Orphan. J’ignore combien de temps ça va me prendre, mais une chose est sûre, j’aurais pas fini dans une heure. Elle vint alors attacher ses cheveux en une queue de cheval relativement haute, se dirigeant en direction de la fenêtre pour avant tout l’ouvrir et tenter d'estomper de cette odeur de cigarette pourtant bien imprégnée dans chacun de ses meubles.

Très bien, je vais commencer, fais pas attention à moi surtout.

Elle se dirigea vers son sac pour fouiller à l’intérieur, à la recherche de ses gants.

Ça se passe comment le boulot ? C’est pas trop dur ?

   
Libella+Aki
#3090C7

_______________



   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: cleaning ? •• orphan
   
Sam 29 Aoû - 14:40



Cleaning ?



Orphan dormait sur le canapé. C’était son jour de repos, celui qu’il passait à somnoler après avoir passé la nuit aux paradis artificiels. Oui, la nuit c'était de l'autre côté du miroir. La fenêtre des jeux interdits. Le danger qui le prend à la gorge, resserrant ses drames et ses angoisses comme les doigts s'enfonçant inexorablement dans sa nuque haletante. De l'autre revers de l’abîme. Il en veux plus toujours plus. Goûter à ce plaisir interdit, perfide envie, sensuelle agonie, adorable tyrannie. Ses doutes ne sont plus, il s’évade dans les champs magnétiques, la gravité se disloque. Il flotte dans cette mer de flammes, ou chaque mouvement est une différente sensation, ou chaque couleur est un firmament. Son souffle chaud lui donne l’impression de réellement respirer. C’est comme s’il était sur le point de frôler la vie.

*Toc toc* Des coups brutaux retentirent alors. Orphan ouvrit ses yeux nébuleux et rougis par la fatigue. L’esprit au plus bas de ses pieds, notre homme se dirigea vers la porte de son appartement, manquant de trébucher sur une bouteille d’alcool au passage. Une fois l’accès débloqué, il cligna ses paupières pour mieux apercevoir qui osait venir le déranger durant son jour de grâce. Une jeune femme fit son apparition sur le seuil, et entra sans gêne, le poussant limite pour l’écarter de son droit chemin. Orphan referma la porte en bredouillant, définitivement pas immergé de son sommeil. “Attendez une minute, j’ai rien demandé..”

Évidemment, il n’assimila que trop tard ses paroles. “Ace .. ?” Décidément, rien ne lui échappait, à cet homme. Il n’avait aucun souvenir que celui ci l’ait prévenu de la venue de cette fille. D’ailleurs, qui était-elle ? Ses traits lui étaient familiers. “Il doit y avoir une erreur, je n’ai absolument pas besoin d’une femme de ménage.” Les mots résonnèrent comme des coups de canon, laissant derrière eux un silence pire que la mort. Les deux protagonistes avaient du balayer l’appartement du regard, témoins du chaos qui régnait ici.

Orphan avait besoin d’une douche, il n’était vraiment pas frais. Habillé dans son uniforme de police qu’il n’avait pas ôté de la veille, ce n’était pas vraiment le plus accueillant. Sans répondre à sa question, il ôta son badge et se dirigea vers la salle de bain. “Je vais me laver.” C’est tout ce qu’il ajouta avant de fermer la porte. Il ne fallait pas trop lui en demander, c’était un homme, et un homme éreinté au passage. Il se déshabilla lentement et fit couler l’eau chaude. Se glissant sous le fluide fumeux, qui perlait sur sa peau indécente et marquée, il ferma les paupières, battant de ses cils démesurés à chaque jet. Quelques minutes plus tard, il s’extirpa de la bassine et enfila un caleçon et une chemise.

Allant retrouver sa non-invitée, il se colla à l’encadrure de la pièce qu’elle nettoyait et brisa le silence. “Tu es la soeur de ce bon vieux Ace nan ?” Un sourire charmeur défigura son faciès. “T’as plutôt bien grandie dis donc, je me souviens de toi quand tu étais adolescente.” En vérité, Orphan ne se souvenait que très peu d’elle, car il ne faisait pas attention aux gens qui l’entouraient. C’était un homme égoiste et méprisable, qui ne retenait que la tête des gens qui pourraient avoir un intérêt pour lui. “T’éviteras de fouiller dans les placards de la cuisine, c’est clair ?” Sa voix avait changé, plus autoritaire et strict. Un ordre qui avait pour résonance une menace. T’y touche je te bouffe. Il s’approcha d’elle, légèrement couvert et une fragrance de propreté, doux parfum de virilité. “C'est combien, le service ?” Ses yeux perçants la jaugeaient. Tu bouges, je te bouffe.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Alcyone EvansFéminin

date d'inscription : 26/08/2015
autre(s) compte(s) : Invidia
pouvoir : Bouclier mental
fiches : att
âge, race : 20 • Hybride
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
profession : Etudiante en droit • Fait le ménage chez des vieux
feat : Yukino Yukinoshita • OreGairu
messages : 35
avatar
Re: cleaning ? •• orphan
   
Sam 29 Aoû - 16:05



cleaning ?
ft. orphan
Je vais me laver.

Elle le suit du regard, les yeux plissés. Quel merdeux, ça lui apprendra à vouloir détendre l’atmosphère. Elle ne pouvait s’empêcher de maudir son frère à l’heure actuelle pour lui avoir collé un plan si foireux - sa présence ici était incongrue, Orphan lui avait bien fait comprendre  et elle n’avait qu’une seule envie ; se casser. Cependant, elle s’était cassé le cul à venir jusqu’ici alors elle était pas prête de se casser sans avoir eu sa thune d’abord.

Tablier autour de la taille, gants enfilés, elle récurait alors calmement la chambre du chef de police, changeant ses draps pour aller foutre les sales à la machine, rangeant un peu tout ce qui trainait au sol - et TOUT traînait au sol - sans pour autant trop toucher au désordre de son bureau ; s’il se retrouvait dans cet amas de paperasse c’était tant mieux pour lui.

L’eau s’arrête, et le voilà appuyé contre l’encadrure de la porte quelques instants après, elle lui jette un regard par dessus son épaule alors qu’elle terminait de passer le balais pour ramasser les mégots de cigarette et autres conneries qui jonchait le parquet.

T’as plutôt bien grandie dis donc, je me souviens de toi quand tu étais adolescente.
Pas moi, je me souviens simplement de ton prénom.[ Regardant ce qu’elle faisait, elle esquisse un sourire presque amusé. Ace parlait souvent de toi à la maison, Orphan par ci Orphan par là, c’était à croire que vous étiez gays.

Un nouveau silence s’installe, elle dépose le balais contre le mur et empoigne la pelle et la balayette pour ramasser les ordures entassées au milieu. Elle se redresse.

T’éviteras de fouiller dans les placards de la cuisine, c’est clair ?
Elle se mord la lèvre. C’était la pire chose à dire, ça. Vu le ton qu’il avait employé, il devait vraiment cacher quelque chose. Alcyone avait toujours l’habitude de ne PAS faire ce qu’on lui disait de faire, mais elle poussa un soupir presque - presque résignée, se redressant, la pelle en main. Ça va ça va, j’y toucherai pas. Je me fiche de ce que tu caches à l’intérieur, je viens pas ici pour faire un rapport, monsieur le chef de police.

Ce dernier s’approche, un peu trop près à son goût. Elle le fixe, le toise presque, tenant tête à son regard spectral. A peine pose-t-il sa question qu’elle y répond sans la moindre goûte d’hésitation, ni même chercher plus loin. Je l’ai dit, 13€ l’heure. Je te ferai peut-être un prix si tu es aimable, qui sait ? Défieuse.

Elle lui passe devant sans le regarder, allant se diriger jusqu’à la cuisine pour aller vider le contenu de la pelle dans la poubelle. Cette dernière étant pleine à craquer, elle en profite pour l’extirper de sa prison et la déposer sur le côté, en rajoutant une nouvelle avant d’aller déposer le sac obsidien devant l’entrée.

Passant par le salon pour ce faire, elle jette un regard à son corps affalé sur le canapé. Ta chambre doit être en ordre maintenant, je passerai un coup de serpillière plus tard, je laisse aérer pour l’instant. Sans plus de cérémonie, elle transporte ses affaires jusqu’à la cuisine. Ce mec ne savait donc pas prendre soin de ses affaires. Son appartement était immensément grand surtout pour un mec seul - du moins, c’est ce qu’il semblait être - mais chaque pièce était dans un chaos démentiel.

Ses yeux se glissent sur les placards. Douce tentation. Cruelle tentation. Elle préféra s’attaquer à la vaisselle qui débordait plutôt que de dévorer ces placards du regard. Retirant ses gants, elle fit couler l’eau en attendant qu’elle se réchauffe.

C’est une fois terminé qu’elle s’essuya les mains sur son tablier. Elle était loin d’avoir terminé - à peine avait-elle commencé, mais une chose est sûre, c’est qu’elle ne pourrait bosser tranquillement sans avoir vérifié le contenu des placards. Faisant couler l’eau de nouveau pour étouffer le bruit de l’ouverture du placard. Fouineuse.

Une odeur à la fois étourdissante et désagréable troubla son odorat, elle se couvrit le nez à l’aide de son bras avant d’extirper un des nombreux sachets de son antre. Même si elle se faisait passer pour une fille des plus innocentes, elle était bien au courant de la nature du contenu de ce sachet - ô douce herbe à l’odeur nauséabonde qui permet d’oublier, pendant un certain nombre de temps les maux ou même la vie elle-même. Sourire. Elle ferme le placard, le sachet transparent en main, éteignant l’eau au passage, avant de se diriger d’un pas léger jusqu’au salon.

Un grand sourire aux lèvres, la drogue cachée derrière le dos, elle s’approcha du canapé d’Orphan avant d’agiter le sachet devant son nez, un sourire presque enfantin collé aux lèvres.

Le chef de police qui se drogue ? J’aurais pas cru… C’est pas très net, pas vrai ? Je comprend que vous ne vouliez pas que je touche à vos placards.  

   
Libella+Aki
#3090C7

_______________



   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: cleaning ? •• orphan
   


Revenir en haut Aller en bas
 

cleaning ? •• orphan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Orphan Black
» Céleste ~ orphan of the sky
» allume moi, allume moi, fais moi venir entre tes lèvres •• orphan [terminé] } pris par ari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Rps-