Partagez | 
 

 "We would only hold on to let go" | feat Pringles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
hyléos
FoxMasculin

date d'inscription : 22/08/2015
autre(s) compte(s) : Roy Stewart
pouvoir : ♦ Télépathie ♦
fiches : IdentityRelationships Iris
âge, race : 25 ans ► Hybride
orientation sexuelle : Bi'
profession : Ex-mannequin •• Ancien étudiant en Droit•• Detective & Barman••
feat : Shizuo Heiwajima ► Durarara !
messages : 69
avatar
"We would only hold on to let go" | feat Pringles
   
Jeu 12 Nov - 21:53


We would only hold on to let go


Les lumières festives qui venaient de tout les côtés, les litres d'alcool qui coulaient à flot avec des gens qui se bourraient la gueule à n'en plus finir - cela va de soit - , la musique à fond qui perçaient les oreilles et qui faisait danser les corps, il n'y a pas de doute Ace, tu étais bien dans une boite de nuit. Enfin plus précisément une boite de strip-tease, parce que oui, il y avait des strip-teaseurs aussi et des strip-teaseuses. Pour le coup t'avais du choix là. D'ailleurs c'est pour ça que tu aimais cet endroit, tu t'ennuyais jamais ici même si tu venais seul. Ça tombe bien, tu étais solo ce soir, aucun de tes potes n'était avec toi. Alors c'est pour ton boulot de détective que tu es ici ? Ça pouvait l'être, mais non. T'es là, parce que t'en avais envie. T'es un jeune de 25 ans Ace qui avait besoin de s'amuser, voire de faire des nouvelles rencontres que tu juges intéressantes.

On est venu t'accoster pour te faire du charme, mecs et filles confondus. On t'as même proposé de boire puis d'aller ensuite sur la piste histoire de voir s'il y avait des atomes crochus et si ça pourrait aller plus loin dans un coup d'un soir. Mais quand c'est dans ce cas-là, ça marche rarement. Parce que t'es un mâle dominant Ace, et t'aime bien que ça soit toi qui va vers les autres. Enfin comme t'es un joueur, tu allais dans leurs jeux en mode séduction et roulage de pelles, rien de plus. Vous avez fini par échanger vos numéros de téléphone mais tu savais très bien que ça s'arrêterait là. En fait, même quand tu as pris tes propres initiatives, tu n'as trouvé personne qui t'as tapé à l’œil niveau personnalité et physique, le global quoi. Bah, tu resteras un loup solitaire au pire, en même temps avec ton caractère de chien fallait te supporter. Mais là tu t'en foutais un peu, tu t'es bien éclaté quand même.

...

Jusqu'à un moment où tu en a eu marre, et tu t'es pris un verre de whisky avant de t’asseoir sur un fauteuil en le sirotant. Tu sentais l'effet de l'alcool te monter  à la tête - en même temps après tout ce que tu as bu - , t'avais l'impression de planer un peu mais c'est pas comme si c'était la première fois. Bon ok, ce n'était pas la même état de béatitude de quand tu te droguais durant ta crise d'ado, ça c'est le passé en plus de n'avoir rien à voir. Non puisque là t'étais complètement détendu et pas agité. Puis en plus de ça, t'avais des strip-teaseurs qui se trémoussaient limite en face de toi et t’admirais le spectacle sans en perdre une miette.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hyléos
A-PrinzMasculin

date d'inscription : 09/11/2015
autre(s) compte(s) : -
pouvoir : Toucher sensoriel.
fiches : www - Fiche
âge, race : 18 ans, Hyléos
orientation sexuelle : Homosexuel
profession : Strip-teaseur & Libraire.
feat : Kuroo Tetsurou
messages : 24
avatar
Re: "We would only hold on to let go" | feat Pringles
   
Sam 14 Nov - 23:49



accroche toi, le jeu ne fait que débuter



Il était là, derrière, dans les vestiaires, là où personne ne pensait à venir le chercher. Il tenait ses jambes avec ses bras, contre son torse et fixait le casier devant lui, entrouvert. La peinture s'effritait et laissait apparaître une couleur entre le cuivré et le gris métallique. Personne ne venait jamais dans les vestiaires après tout, pourquoi auraient-ils fait l'effort pour les remettre en état ? Seul Alexis s'y rendait durant ses courtes pauses. Seul. Toujours seul. Éternellement. Car il avait peur, peur de la mort, de la souffrance, de la douleur. Il ne voulait pas avoir encore à être confronté face à tout cela.

Assis à même le sol, adossé à un casier glacé qui le faisait frissonner, il commença à douter. Il commença à douter de tout ça, de pourquoi il était ainsi, de pourquoi il faisait ça. Il baissa lentement la tête et se cacha dans ses bras. Il resta un instant ainsi, dans cette position. Le froid s'insinuait vicieusement en lui, glaçant chacun de ses membres un à un. Le froid et la solitude. Ses deux amis, ceux qui ne le quittaient jamais, qu'il soit entouré de gens qui l'apaisent ou qu'il soit enveloppé dans sa couverture, toujours ils étaient là.

Après un moment, il décida de se relever et se dirigea vers la porte qu'il ouvrit avec douceur, sans faire de bruit. Il traversa le couloir avec son simple sous-vêtement qui le moulait fortement. La musique résonnait dans toute la bâtisse, venait le fatiguer. Il en avait déjà assez de tout cela et souhaitait juste s'en aller. Il voulait partir d'ici, rentrer chez lui et se coucher.

Sous les regards lubriques, il se mit à danser après s'être rendu dans un lieu où les gens n'étaient pas trop amassés et où il n'y avait pas un de ses collègues. Il aimait danser, mais pas dans ces conditions, pas en étant presque nu, à être là, observé pas tous ces gens pervers. Et c'était là que se révélait la complexité de son être. Il aimait et détestait ça. Alors il continuait et s'en voulait.

Secouant la tête, il se remit à faire ce qu'il devait faire. Il dansait, usait de ses charmes avec les hommes et les femmes qui venaient s'approcher un peu plus. Il leur caressait la joue, leur lançait des regards brûlants et repartait vers d'autres, continuant à se tortiller sous leurs yeux avides de plaisir. Ses yeux qui brillaient de désir, qui voulaient juste en voir plus. Ils voulaient le voir dans un autre état. Car il les dominait, les contrôlait. Il contrôlait leur désir, leur plaisir, leurs envies, d'un simple toucher, et il s'en délectait.

Ce jeu continua un long moment. Puis, un homme arriva, un verre à la main, et le regarda un long moment, l'observant, le détaillant. Il semblait avoir bu un petit peu d'alcool et il se trouvait qu'il était parfaitement au goût d'Alexis. En temps normal, il n'aurait pas agi ainsi. Mais il en avait assez. Il délaissa les personnes qui l'entouraient et s'approcha du jeune homme.

Avec délicatesse, il posa la main sur sa joue et laissa son don agir. Un intense désir traversa son corps entier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"We would only hold on to let go" | feat Pringles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» WrestleMania : The Final Countdown !
» AARON TYLER ϟ Are you telling me to hold on ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Quartier neutre :: Divertissements-