Partagez | 
 

 survival game between flowers ; feat skye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
orion
Anna E. CollinsFéminin

date d'inscription : 30/08/2015
autre(s) compte(s) : /
pouvoir : intangibilité
fiches : fiche
relationship
iris

âge, race : 17 ans, Orion
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
profession : lycéenne
feat : Nill - DOGS Bullet & Carnage
messages : 24
avatar
survival game between flowers ; feat skye
   
Mar 27 Oct - 14:17



survival game between flowers
Une légère brise vient siffloter à ses oreilles et soulever ses cheveux. La douce lumière du soleil d'automne vient illuminer les plantations et, en même temps, un courant d'air frais se glisse à travers les fenêtres ouvertes. L'air y est agréable et une chaleur se dégage se cet endroit, ce qui permet à Anna de venir se réchauffer en ces températures fraîches. Véritable havre de paix, la jeune fille vient souvent ici pour se ressourcer : il n'y a généralement personne ; cela lui permet de faire le point en cas de soucis, ou de se retrouver avec elle-même également.

Elle aime venir ici observer les milliers de plantes qui s'y trouvent, jetter un coup d'oeil par-ci par-là pour guetter le moindre bouton ou le moindre pétale. Ella admire la beauté de la flore que la Nature a donné aux hommes mais qu'ils ont gâchée : toutes ces couleurs, ces formes, ces odeurs, toute cette vie... c'est d'une fascination. Elle sait que ce ne sont que des reproductions et regrette ne pas avoir vécu dans le temps de la vraie vie de ces trésors. Mais elle n'est tout de même pas malheureuse dans cet endroit où la démesure prend place : cette serre n'est pas celle que l'on peut trouver au fond d'un jardin des riches mondains, du tout : dotée d'un plafond gigantesque, elle peut accueillir les plus hauts arbres, mais aussi toutes sortes de racines et de germes grâce à ses souterrains dans lesquels on peut venir observer sous terre. Toutes sortes de plantes s'y trouvent, notamment grâce au règlement de température dans les salles : arbres & fleurs tropicaux, exotiques, continentaux ou encore polaires, tout ce qui est possible et imaginable se trouve entre ces serres.

Anna vient souvent durant son temps libre en cet endroit, se balader entre les allées, observer, apprendre et se reposer. Elle aide même les botanistes quand elle le peut, en arrosant les fleurs ou en coupant certaines branches mortes. Elle se souvient, la première fois qu'elle était venue, elle s'était perdue tant le lieu lui était immense et inconnu. Au fond de ce dédale, il y a le QG d'Orion. La jeune fille n'a aucune idée de ce qui s'y trouve et ne veut pas tellement le savoir ; elle ne veut pas se mêler des histoires politiques ou des conflits interraciaux. Non pas qu'elle s'en fiche, mais elle est bien trop sensible, et rien que d'y penser, ça la met mal à l'aise. Elle a toujours bien vécu, aisément, avec ses parents, loin des maux de tous ces gens. Elle les plaint, veut les aider, mais ne peut pas. On le lui a proscrit, et, dans tous les cas, elle pense qu'elle ferait tâche. Elle préfère fermer les yeux et aider ses proches dans le besoin, parce que sinon, son esprit la torturerait et son coeur saignerait. Oui, Anna est bien trop sensible et faible, donc on l'a toujours protégée de la souffrance. La jeune fille ne sait pas ce qu'est la douleur et ne connaît que peu des sentiments de souffrance : le deuil, le déchirement intérieur, la distance, l'anxiété, l'effroi, la haine... elle ignore tout cela. Mais un jour viendra, elle devra être confrontée à tout ce qu'un homme normal peut ressentir. Et ce jour-là, qui sait ce qui peut arriver.

♥♥♥
codage de Natu © Cocktail Graph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-ghoul.forumactif.org/
charybde
SkyeMasculin

date d'inscription : 25/10/2015
pouvoir : Régénération cellulaire.
fiches : www ● présentation
www ● rs

âge, race : 27 ans - Infecté
orientation sexuelle : Whatever.
profession : Bourreau au service d'Hunter
feat : Corazon - One Piece || Evan Peters - IRL
messages : 36
avatar
Re: survival game between flowers ; feat skye
   
Dim 15 Nov - 18:52


SURVIVAL GAME BETWEEN FLOWERS
THIS TIME THE BLOOD IS YOUNG
Quand est-ce que tu avais tué pour la première fois ? Tu ne savais plus. Tout cela te paraissait si loin. Tu n'y pensais que rarement et quand tu le faisais, tout ce que tu pouvais ressentir était de la haine. Cette haine noire et tenace qui avait envahi tout ton corps quand la balle s'était enfoncé dans le crâne de ta victime. Si tu étais incapable de te remémorer la date exacte du meurtre, tu pouvais encore voir le visage de la personne tuée à chaque fois que tu fermais les yeux. Ce n'était jamais tes autres cibles qui revenaient jouer avec ta santé mentale. Toujours la première. On dit qu'on n'oublie jamais son premier amour, ça devait être vrai aussi pour son premier meurtre. Tu n'avais jamais ressenti de remords ou de difficultés à appuyer sur la détente. Tu te contentais de faire ton boulot, avec une pincée de rancune. Chaque vie que tu prenais était comme une vengeance pour tes dix ans d'enfermement. Bien sûr, certaines, si ce n'est la plupart, des personnes tuées n'avaient aucun rapport avec ton enfer personnel, mais tu n'en avais que faire. Le monde entier était coupable, la Terre entière t'était redevable. Alors sans aucune forme de regret, tu pressais la détente, et chaque fois tu revenais avec une mission accomplie.

Aujourd'hui il était temps de remettre le couvert.

Tu ne connaissais pas le nom de ta cible, ni les motivations de ton client. Ce dernier, n'était d'ailleurs pas Hunter. Si au départ, tu n'étais que le tueur au service du maître des Charybde, tes compétences s'étaient bien vite répandues à tous ceux dans le désir de mettre fin au jour d'une personne. Et ces gens-là étaient nombreux. Une minorité de tes clients était des jeunes un peu paumés, voulant se venger d'une quelconque farce mal interprétée. La personne qui faisait recourt à tes services en ce jour appartenait à la majorité. Un important juge bourré aux as, soit-disant proche de Hunter. Un connard grassouillet avec du blé plein les poches, comme il en existait des tonnes dans le Quartier Rouge. Tu avais pris l'habitude de satisfaire jusqu'à leur moindre désir de sang.

Mais aujourd'hui était un jour différent.

Ta mission t'envoyait à Orion. Cela te posait un énorme problème : sortir tout seul de ta zone de confort. Bien sûr, tu n'en parlas pas avec ton client pour deux raisons. La première, tu ne parlais jamais avec tes clients. Ni « bonjour », ni « au revoir ». Tu récupérais le dossier et tu partais. La seconde, tu n'étais pas du genre à râler. Toi, tu fermais sagement ta gueule à attendant que la tempête passe. Tu étais lâche, Skye. Jamais tu n'aurais pris le risque de t'attirer les foudres d'un être supérieur à toi. Misérable larve.

Quoiqu'il en soit, le dossier sur la cible disait que tu pourrais la trouver dans les serres d'Orion. Quel dégoût. Tu détestais les fleurs. Pas pour leur odeur, leur couleur ou leur forme. Non. Tu détestais les fleurs à cause de ce qu'elles étaient sensées représentés. Les fleurs sur une tombe. Les fleurs que l'on donne en guise d'excuses. Tout ça, ça te donnait envie de vomir. Quelques pétales sur une tige verte n'avaient jamais ramené un mort, réparer un cœur brisé ou consoler une âme en peine. Les fleurs étaient l'aveu de faiblesse du lâche. Une façon de dire « je sais que je ne peux rien pour toi, mais c'est ce que j'ai trouvé de mieux ». Et, ça, ça te rappelait beaucoup trop ce que tu étais toi-même.

Quel dégoût. Tu détestais les fleurs.

Tu n'eus pas beaucoup de mal à trouver la personne que tu cherchais. Il n'y avait, pour ainsi dire, personne dans les serres à part elle. Tu arrivas à sa hauteur, dans son dos. Ton arme était déjà sortie, le silencieux rajouté sur le canon. Tu avais l'intention de faire ça vite. Orion ne t'inspirait pas confiance. Une balle dans la nuque et le tour était joué. Seulement voilà, tu fis du bruit. Un minuscule craquement de branche, mais suffisant pour l'alerter.

Elle se retourna.

Tu restas muet. Une arme pointée sur ta cible, incapable d'appuyer sur la détente. Deux saphirs, incrustés sur un visage fin encadré d'une longue chevelure dorée te regardaient. Un visage d'enfant, de gamine. La fille devant toi, celle que tu devais mettre à mort, ne devait pas avoir plus de vingt ans.

« Tu n'es qu'une enfant,  » dis-tu tout bas, dans un souffle.



_______________


Imagine living like a king someday a single night without a ghost in the walls. We are the shadows screaming take us now. Please, won't you push me for the last time, let's scream until there's nothing left. So sick of playing, I don't want this anymore, the thought of you's no fucking fun you want a martyr, i'll be one because enough's enough, we're done. Imagine living a king someday.
BANGERZ