Partagez | 
 

 Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
lamia
ZairaFéminin

date d'inscription : 27/07/2015
pouvoir : super vitesse
fiches : www
www

âge, race : 20 ans, hybride
orientation sexuelle : hétéro
profession : étudiante en archi, livreuse de journaux
feat : nami {One Piece - Cintia Dicker
messages : 53
avatar
Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Mer 26 Aoû - 15:39


Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ?
I didn't take no shortcuts I spent the money that I saved up Oh, Momma running out of luck Like my sister, don't give a fuck I wanna steal your innocence To me, my life, it don't make sense Those strange manners, I loved 'em so "Why won't you wear your new trench coat?" I should've worked much harder I should've just not bothered I never show up on weekdays Something that you learned yesterday "Drive you to work; you'll be on time These little problems they're not yours and mine," "Come on and listen to what I say I've got some secrets that'll make you stay"



  Elle ne voyait pas Kenzo, n'en distinguait qu'un bout de crâne chevelu et un zeste d'épaule nu ainsi qu'un morceau de cheville qui dépassait de part et d'autre du sofa. Elle jeta un coup d’œil aux vêtements sur le sol et soupira, mit ses mains sur les hanches.

▬ Kenzo, met des fringues.

Demander à Kenzo de s'habiller c'était comme demander à un panda de manger du steak haché, c'était contre-nature. Et pourtant Zaira s'efforçait de lui répéter à chaque fois, remplaçant le rôle de la petite maman qui est derrière votre dos, la leur ayant abandonné ce rôle depuis un bout de temps déjà. Kenzo met des fringues, surtout que tu vis avec un garçon (!!!!), range tes vêtements sales, arrête de t'éparpiller et ainsi de suite. Zaira, défenseur des causes perdues. Ça ne la dérangeait pas plus que ça de voir sa sœur à poil, c'était sa sœur, mais si elle pouvait s'en passer, elle s'en passait. On lui aurait demandé elle aurait répondu que "c'était une question de principe". Elle n'était pas elle-même un exemple, s'habillant parfois à la limite de l'indescence, mais elle avait beau être habillée comme une pute, au moins elle était habillée, elle. Et puis elle en avait peu marre que ses amis de la fac arrivent tout heureux en sautillant en lui criant "j'ai vu ta soeur à waaaalp", parce que haha oui tant mieux pour vous mais tout le monde a vu sa sœur à walp donc maintenant tu arrêtes de faire le fier et tu fermes ta gueule. Connard.

▬ Je sais même pas pourquoi je m'évertue à t'acheter des fringues tu les portes deux heures par jour!

  Elle fit une espèce de mouvement de mains de colère et claqua ses cuisses, commença à ramasser les affaires de sa sœur, posant tout sur son bras. Zwei pourrait bien la remercier de garder un minimum d'ordre dans cet appartement de temps à autre, sans quoi il serait probablement un jour étouffé sous les culottes sales. Elle continua à se plaindre.

▬ Et en plus ça pue. Aères un peu.

Il n'y avait rien à dire, elle adorait sa Kenzo.





made by pandora.





_______________
 


la gloire:
 


Dernière édition par Zaira le Lun 31 Aoû - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
KenzoFéminin

date d'inscription : 11/07/2015
pouvoir : force herculéenne
fiches : présa;
rs;
iris;

âge, race : 22 ans, Hybride
orientation sexuelle : so bi, baby ♥
profession : livreuse de pizza
feat : North Italy 》Nyotalia
messages : 84
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Sam 29 Aoû - 22:25




ft. zaira



Une étincelle ne s'apprivoise pas, elles sont comme les étoiles: toujours filantes.

Kenzo n'aimait pas vivre dans la crasse mais il se trouvait qu'elle ait un poil dans la main lorsque viennent l'heure des tâches ménagères. Pourtant, elle faisait des efforts, cette grognasse. Elle rangeait par ci par là, histoire de respecter ce colocataire qu'elle aimait tant. Mais malgré toute cette volonté elle ne parvenait jamais à prendre l'habitude qu'était : Ranger ses vêtements. Vêtements qu'elle s'empressait de retirer une fois arrivée à son petit habitat, bouillonnante d'impatience. Elle était consciente que ce corps n'était pas aussi bien sculpté pour être caché derrière des tonnes de tissus, aussi beaux soient-ils. D'ailleurs elle doit, toute la journée, supporter cet uniforme de vendeuse de pizza qu'elle a, heureusement, énormément raccourcis pour aérer ses jambes et sa poitrine. V'la la meuf en chaleur.

Kenzo était donc là, affalée sur le sofa, une part de pizza à la main. Sûrement une part volée à l'une de ses commandes, elle en avait plus rien à foutre quand elle avait faim. Son service était terminé, du moins d'après elle, l'uniforme s'était donc rapidement retrouvé au sol, tout comme ces quelques sous-vêtements qu'elle portait les journées passées. Fatiguée par toutes les livraisons qu'elle venait d'entreprendre, elle était rentrée chez elle plus tôt que prévu. Son patron était incapable de la virer, c'était un véritable aimant à clients.

Kenzo met des fringues.

Oh cette voix. Kenzo adore cette petite voix adorable qui ne cesse de lui casser les oreilles en l'engueulant sans arrêt. Elle la trouvait si mignonne, elle ne pouvait plus s'en passer. Puis elle était si heureuse de l'avoir retrouvé, heureuse voire niaise.

Je ne sais même pas pourquoi je m'évertue à t'acheter des fringues tu les portes deux heures par jour

Elle balançait ses jambes, comme un chien qui remue sa queue. Lorsqu'elle regardait Zaira, il y a avait tant de tendresse dans son regard, tant d'amour dans sa voix. Zaira c'était son trésor, elle voulait la manger toute crue tellement elle la trouvait cute. Elle lui avait manqué si fort.
Kenzo pencha sa tête hors du sofa pour l'observer ouvrir les fenêtres avec cet air fatigué qui la faisait tant rire.

Zazouuuu, tu m'as manquééééé bouhouhou (...) viens me faire un câliiin. Câline-moi câline-moi câline-moiiiiii !

Ses bras gigotait dans tous les sens alors que le reste de son corps restait paralysé par la fatigue, toute exigeante et toute excitée. D'un coup d’énergie, elle s'assit sur le sofa, puis tendit ses bras au dessus du dossier histoire d'inviter la dénommée Zazou à un énorme câlin plein d'amour. Bien sûr, la cadette refusa, ce qui provoqua une nouvelle pleurnicherie aussi fausse que ridicule de son aînée. Mais Zaira était si mignonne, si pure, si innocente, on ne pouvait pas lui en vouloir, hein ? En y repensant, à combien cette rousse était charmante, Kenzo se demanda.

Dis, t'as un mec toi ?

Les yeux ronds comme des soucoupes, elle attendait impatiemment sa réponse.



_______________
oh chéri
si tu savais



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
ZairaFéminin

date d'inscription : 27/07/2015
pouvoir : super vitesse
fiches : www
www

âge, race : 20 ans, hybride
orientation sexuelle : hétéro
profession : étudiante en archi, livreuse de journaux
feat : nami {One Piece - Cintia Dicker
messages : 53
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Dim 30 Aoû - 17:02


Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ?
I didn't take no shortcuts I spent the money that I saved up Oh, Momma running out of luck Like my sister, don't give a fuck I wanna steal your innocence To me, my life, it don't make sense Those strange manners, I loved 'em so "Why won't you wear your new trench coat?" I should've worked much harder I should've just not bothered I never show up on weekdays Something that you learned yesterday "Drive you to work; you'll be on time These little problems they're not yours and mine," "Come on and listen to what I say I've got some secrets that'll make you stay"



  Zaira était toujours curieusement calme avec Kenzo. Pas de grand gestes d'italienne dans tous les sens, pas de potin party, ou de sentiments factices extrapolés, juste une fausse rousse au regard un peu blasé qui fait l'état des lieux sur la décadence de sa sœur tout en s'occupant les mains, en faisant mille et une choses et quelques remarques désobligeantes de temps à autre. Il n'y avait pas besoin de remplir le silence avec Kenzo, il n'y avait jamais de trou, juste une conversation un peu banale, un peu platoniques, une série de questions qu'on pourrait poser à n'importe qui au fond veulent juste dire "parle-moi" "dis-moi que tu vas bien". C'était rarement plus que ça Kenzo et Zaira, la petite sœur qui passe régulièrement chez l'aînée pour vérifier qu'elle n'aie pas changé d'adresse depuis la semaine dernière, la grande sœur qui envoie toute son affection retenue pendant des années envers sa cadette, et parfois les deux sortaient calmes comme des images, intimes comme des amies, simplement heureuses de s'être retrouvées.

Zaira posa les vêtements sales sur un dossier de chaise et se dirigea vers la fenêtre, écoutant les surnoms ridiculement mignons et les plaintes de Kenzo.

▬ Zazouuuu, tu m'as manquééééé bouhouhou (...) viens me faire un câliiin. Câline-moi câline-moi câline-moiiiiii !

Spoiler alerte : il n'y eu pas de câlins. Pas qu'elle n'en avait pas envie loin de là, Zaira était plutôt du genre koala avec les gens d'ordinaire, mais elle avait encore ce recul, cette timidité enfantine envers celle qu'elle avait si souvent admirée, cette rancune coincée dans son cœur et sa fierté mal placée. A la place elle attrapa un coussin et le lança dans les bras de Kenzo pour faire office de substitut.

▬ Dis, t'as un mec toi ?

  Elle haussa les épaules en tirant un peu les rideaux, répondit sans la regarder.

▬ Non. Plus maintenant. Il était gentil, il m'offrait tout ce que je voulais et me parlait comme si j'étais une déesse. Ça m'énervait.

Oh la vilaine petite garce qu'elle pouvait être parfois. Elle était comme ça Zaira, il lui fallait de l'amour qu'elle ne pouvait pas accepter, il fallait jeter de peur d'être jetée, elle ne savait pas ce qu'elle voulait alors elle essayait et se lassait vitesse lumière. Elle reporta son attention sur la part de pizza.

▬ Tu manges correctement au moins? Des fruits? Des légumes? Jamais? Et les pâtes ne sont pas des légumes.



made by pandora.





_______________
 


la gloire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
KenzoFéminin

date d'inscription : 11/07/2015
pouvoir : force herculéenne
fiches : présa;
rs;
iris;

âge, race : 22 ans, Hybride
orientation sexuelle : so bi, baby ♥
profession : livreuse de pizza
feat : North Italy 》Nyotalia
messages : 84
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Lun 31 Aoû - 13:41





ft. zaira

Elle souriait calmement, observant ce bout de chou qui avait tant grandit. Elle venait d'agripper l'oreiller qui lui avait été lancé et le glissa entre ses bras et ses jambes, il remplaçait tant bien que mal la présence de sa rousse favorite.

Non plus maintenant (...)

C'était évident qu'elles étaient sœurs, Zaira elle lui ressemblait tant.
Kenzo, tout comme sa sœur, se lassait bien trop rapidement de ses relations. Alors elle papillonne, elle va voir ailleurs, drague, flirt, sans jamais réellement tromper. Mais ses actes restent suffisamment importants pour provoquer une jalousie planante du prétendant suivies d'une violente rupture. Le réel problème étant que personne ne satisfaisait pleinement Kenzo, et cela seulement parce qu'elle ne parvenait pas à se détacher d'un amour passé. Bien sûr, elle ne se l'admettait pas et n'était pas prête de le faire.

Tu manges correctement au moins? Des fruits? Des légumes? Jamais? Et les pâtes ne sont pas des légumes.

Elle changeait de sujet, mais Kenzo n'était pas satisfaite de la durée de leur conversation à propos des hommes, elle ne comptait pas abandonner maintenant.

Ne t'en fais pas pour ça, tu connais mon talent pour préparer les plats italiens. J'ajoute parfois des tomates et de la salade, il m'arrive même de manger une pomme si ça peut te rassurer.

Elle se détache de l'oreiller avant de le poser au coin du sofa. Ses coudes sont appuyés contre celui-ci afin de maintenir son visage face à la rousse qui continuait son petit ménage. Elle sourit de nouveau, lâche un petit soupire et revient au sujet de départ.

Mais tu sais zazou, l'amour c'est très important dans la viiiiiie ~

Elle le dit d'un ton léger, mais Zaira pouvait deviner à quel point elle était sérieuse lorsqu'il s'agissait de ce sujet.






_______________
oh chéri
si tu savais



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
ZairaFéminin

date d'inscription : 27/07/2015
pouvoir : super vitesse
fiches : www
www

âge, race : 20 ans, hybride
orientation sexuelle : hétéro
profession : étudiante en archi, livreuse de journaux
feat : nami {One Piece - Cintia Dicker
messages : 53
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Lun 31 Aoû - 15:22


Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ?
I didn't take no shortcuts I spent the money that I saved up Oh, Momma running out of luck Like my sister, don't give a fuck I wanna steal your innocence To me, my life, it don't make sense Those strange manners, I loved 'em so "Why won't you wear your new trench coat?" I should've worked much harder I should've just not bothered I never show up on weekdays Something that you learned yesterday "Drive you to work; you'll be on time These little problems they're not yours and mine," "Come on and listen to what I say I've got some secrets that'll make you stay"



  Elle regarda à droit à gauche ignorant à moitié les réponses de Kenzo et son ami l'oreiller. La pièce avait l'air relativement vivable et puisqu'elle ne trouvait rien de plus à nettoyer elle consentit à s'assoir dans un petit fauteuil en face du canapé. S'assoir dans le canapé c'était recevoir inéluctablement un câlin de Kenzo et elle préférait éviter ça. Elle se releva immédiatement.

▬ Du thé. Je vais faire du thé.

  Elle ne pouvait pas juste rester là en place, les mains vides, les deux pieds à terre, à discuter sans rien faire en regardant Kenzo dans le blanc des yeux. Elle chercha des yeux le coin cuisine. Oh, elle savait où il était, elle était venue suffisamment de fois pour savoir, mais elle avait toujours ce petit réflexe, de regarder dans tous les sens, partout, avant d'entreprendre la moindre action.

▬ Mais tu sais zazou, l'amour c'est très important dans la viiiiiie

  Elle grimaça. Pas qu'elle remettait cette affirmation en cause ou quoi que ça. Elle avait toujours été du type à croire au prince charmant, bien qu'elle collectionnait les histoires d'une semaine sans la moindre conviction que l'un d'eux aie un cheval blanc dans l'arrière cour de son appartement. Mais elle aussi elle espérait, un peu en vain qu'elle trouverait cette personne spéciale à qui elle pourrait tout dire et qui pourrait la faire sourire. Elle pensait aussi que ça ne servait à rien de chercher, que ce genre de chose ne se trouve pas, mais nous tombe dessus un jour, et qu'il fallait juste sauver les apparences entre-temps. Mais entendre Kenzo lui dire ça, ça lui fendait toujours un peu le cœur. Ça lui rappelait que sa sœur avait choisi l'amour à la famille, qu'il y avait eu, un jour, une personne qui comptait plus pour Kenzo qu'elle, son père, ses quatre frères et ses deux sœurs. Elle était très famille Zaira. C'était son cocon, son point d'encrage. Et Kenzo l'avait juste réduit en miettes. Est-ce qu'elle lui avait pardonné? Oui. Est-ce qu'elle en souffrait encore? Aussi. Est-ce que le sujet était sensible et peu conseillé? Absolument. Elle tourna les talons vers Kenzo et prit un ton qui se voulait sarcastique.

▬ Oh j'imagine que ça doit être trèèèès important si c'est suffisamment important pour abandonner ta famille, y a pas à dire aimer une personne à ce point c'est formidable et c'est génial de vous voir encore ensemble après tout ce temps ça valait vraiment le coup.

Elle croisa les bras, et haussa les sourcils ironique.

▬ Oh mais non attends. C'est pas le cas. Donc en fait c'était juste une connerie. L'amour est une connerie. Merci professeur Kenzo face de merde pour cette merveilleuse leçon de vie.

  Elle applaudit lentement en hochant la tête à répétition comme si Kenzo venait de donner un discours sur la tolérance inter-raciale et retourna à chercher ses paquets de thé dans la pièce voisine, ouvrant machinalement tous les tiroirs, la porte ouverte pour ne rien manquer de la conversation. C'était une sacré salope Zaira parfois, mais elle avait une bombe dans le cœur et Kenzo savait en allumer la mèche.



made by pandora.





_______________
 


la gloire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
KenzoFéminin

date d'inscription : 11/07/2015
pouvoir : force herculéenne
fiches : présa;
rs;
iris;

âge, race : 22 ans, Hybride
orientation sexuelle : so bi, baby ♥
profession : livreuse de pizza
feat : North Italy 》Nyotalia
messages : 84
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Lun 31 Aoû - 16:42





ft. zaira



Kenzo restait là, ébahie par cette réponse. Elle n'était pas du tout préparée à ça, et ça se voyait. Ses yeux étaient grands ouverts, ses sourcils haussés, ses membres figés. Zaira étaient restée sur la défensive, elle restait pleine de rancœur d'après Kenzo. Le temps d'un silence elle venait d'encaisser toutes ces vilaines paroles, mais Kenzo était face à sa petite soeur, elle ne pouvait pas rester sérieuse très longtemps. Elle appuya d'un geste brusque son point contre son coeur, comme si une flèche venait de le lui transpercer. Puis elle s'évanouit d'une manière beaucoup trop dramatique pour être réelle. Histoire de blaser Zaira d'avantage.

Elle l'entend faire du thé, Kenzo déteste le thé, mais elle va s'empresser de le boire et de venter son goût délicieux.

Allongée de nouveau sur le sofa, elle regarde le plafond un instant, repensant à ce que venait de dire la bombe. Elle n'était pas visible par Zaira, alors elle ne souriait plus. Elle rembobina et semblait tracassée par un dire. Elle jeta l'oreiller en direction de Zaira, mais étant donné sa terrible précision, il ne parvint même pas à passer la porte de la cuisine et s'écrasa contre le mur.

J'AI PAS UNE FACE DE MERDE, JE SUIS CANON MOI MADAME.

Elle ne pouvait tout de même pas ignorer le reste de ses paroles, elle était responsable des tourments de sa cadette. Un air plus mature remplace l'air faussement vexé de son visage. Elle voulait la réconforter, lui dire quelque chose qui pouvait l'adoucir. Elle voulait lui dire qu'elle regrettait ce qu'elle avait fait, que si c'était à refaire elle ne retombera plus dans le panneau. Elle voulait lui dire qu'elle s'était trompée, qu'elle ne l'a jamais aimé. Mais elle ne voulait pas lui mentir alors elle ne dit rien.

Elle pouvait remettre la faute sur la mama, car c'était surtout elle qui l'avait viré. Mais c'était inutile, elle ne voulait plus s'exprimer à propos de cette femme, elle ne voulait pas modifier la relation entre celle-ci et Zaira.

Tu m'en veux encore, hein ?

La préparation du thé était une excuse pour ne pas lui faire face ? Ou simplement un moyen d'éviter un câlin trop soudain ?

'Faut croire que c'était pas la bonne, c'était une erreur, ma plus belle erreur. Mais je l'ai aimé Zaira, cet amour était totalement différent de celui que je te porte, il n'était pas plus fort, il n'était pas plus faible, mais il était bien là.

Elle s'assit correctement sur le sofa, replaça l'une de ses bretelles avant de continuer.

Il m'était impossible de rester à la maison à cause de ça, ce n'était pas un choix entre elle et vous, c'était un choix entre liberté et  soumission, entre indépendance et obéissance.

Entre raison et amour. Elle prend une nouvelle inspiration.

Tu sais Zaira, je voulais tellement te prendre avec moi, toi et tous les frattelino, les sorellina. Mais vous étiez trop jeunes, et j'étais incapable de m'occuper de vous, tout comme j'étais incapable de m'occuper de moi.
Alors avec le temps, je m'étais dit que peut-être un jour on terminera pas se croiser de nouveau, que tu me rejoignes même. Peut-être qu'on pourrait recommencer comme au bon vieux temps. Qu'on puisse enfin profiter l'une de l'autre.


Elle lance un regard à la cuisine pour percevoir la moindre émotion dans les gestes de la rousse.

Que tu me pardonnes.

Incapable de cacher ce petit sourire, Kenzo s'empêchait de tout gâcher avec un bruyant ALLEZ QUOI VIENS ME HUG MAINTENANT. Elle prit un autre oreiller et tenta de mieux la viser cette fois-ci. En vain, il rejoignit le précédent contre le mur.




_______________
oh chéri
si tu savais



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
ZairaFéminin

date d'inscription : 27/07/2015
pouvoir : super vitesse
fiches : www
www

âge, race : 20 ans, hybride
orientation sexuelle : hétéro
profession : étudiante en archi, livreuse de journaux
feat : nami {One Piece - Cintia Dicker
messages : 53
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Lun 31 Aoû - 18:03


Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ?
I didn't take no shortcuts I spent the money that I saved up Oh, Momma running out of luck Like my sister, don't give a fuck I wanna steal your innocence To me, my life, it don't make sense Those strange manners, I loved 'em so "Why won't you wear your new trench coat?" I should've worked much harder I should've just not bothered I never show up on weekdays Something that you learned yesterday "Drive you to work; you'll be on time These little problems they're not yours and mine," "Come on and listen to what I say I've got some secrets that'll make you stay"



  Il y avait comme un malaise en elle à cet instant. Elle s'en voulait. Elle qui faisait toujours son possible pour garder un silence neutre entre elle la voilà qui venait de verser un fleuve de venin. Elle s'en voulait. D'être si impulsive, si impétueuse, d'hurler au loup comme elle le faisait. Elle s'en voulait. Comme si elle avait été blessée par ses propres paroles, l'acier de ses mots et les poignards de ses eux. Elle avait parlé, elle était partie et une seconde après elle regrettait. Elle s'en voulait tellement.

  Elle s'en voulait Kenzo, oui, mais elle ne pouvait pas juste te le dire. Elle en avait déjà trop dit, et maintenant il fallait avoir la décence d'assumer. Elle pensait chaque mot qu'elle avait dit, et chaque mot qu'elle finissait inéluctablement par te dire presque à chaque fois qu'elle venait te voir. Et après chaque mot, elle avait peur. Peur que tu lui en veuilles d'avoir dit ça, d'avoir secoué tes plaies une fois encore, que tu partes encore. Et elle était désolée, oh elle était tellement désolée de ne pas être cette petite sœur innocente et mignonne que tu semblait toujours penser qu'elle était. Mais il était trop tard pour retirer ce qui avait été dit. Alors elle fuit, fait bouillir l'eau chaude, calmement écoute.

▬ J'AI PAS UNE FACE DE MERDE, JE SUIS CANON MOI MADAME.

Elle haussa les épaules, fixant l'eau bouillir frénétiquement, agacée.

▬ Je vais finir par croire qu'on a que ça en commun.

C'était faux. Si pour l’œil étranger les deux sœurs pouvait sembler opposées elles avaient la même rage dans leur yeux, le même tempérament, le même caractère de merde et le cœur vidé. La seule différence c'était que Kenzo ne s'énervait pas contre Zaira, même quand on lui donnait une raison. Et quelquefois, Zaira le regrettait. Elle aimerait que Kenzo l'insulte, lui jette autre chose que des coussins, la rabaisse et lui dise que oui, elle était partie parce qu'elle était nulle et qu'elle ne faisait pas le poids. Elle voulait entendre des vérités qui étaient des mensonges, être conforté dans son manque de confiance en elle, pouvoir se dire "je le savais" même lorsque tout ce qu'elle sait est faux. Elle attendait ce moment, où elle ne serait plus la seule à se défouler sur l'autre. Mais Kenzo, jamais elle ne lèverai le ton avec sérieux contre sa petite sœur, son petit bout de chou, son trésor, et ça rappelait à la rouquine que c'était peut-être elle qui n'aimait pas assez sa sœur et pas l'inverse.

  Kenzo continua à parler. Elle l'écouta jusqu'au bout, et la moindre syllabe fut une torture. T'avais pas besoin de t'expliquer Kenzo, tout ça elle le savait très bien, tu avais déjà racheté tout tes crimes, tu n'avais rien de plus à te faire pardonner. Zaira ne dit rien, jusqu'au bout, versant calmement l'eau dans les petites tasses en porcelaine qu'elle lui avait acheté et qui n'avait d'utilité probablement que lorsqu'elle-même les sortait. Elle mit le tout sur un petit plateau et revint au salon, lançant un coup d’œil fatigué aux coussins qu'elle devra penser à ramasser plus tard. Elle se tenta a une plaisanterie.

▬ Ces pauvres coussins n'avaient rien fait de mal.

  Elle posa le plateau sur une table basse et s'assit à côté de sa sœur, avec suffisamment de distance pour pouvoir esquiver toute tentative de contact physique trop affectueux à son goût. Zaira mit les coudes sur ses genoux et passa ses mains derrière cou, soupira lâchement. Elle ne pouvait pas juste continuer cette dispute à sens unique avec Kenzo. Elle ne pouvait pas non plus se permettre de sangloter comme une petite fille si facilement. Elle bifurqua son regard vers Kenzo et pris un sourire gêné en haussant les épaules avec une mine de "que veux-tu".

▬ Je suis là en ce moment ça veut bien dire quelque chose non ?

Elle hoqueta un rire maladroit, se redressa en faisant glisser ses mains le long de ses hanches jusqu'à les coincer sous ses genoux.

▬ Pardon j'aurais pas dû dire ça. C'est dur pour toi aussi. J'ai jamais été amoureuse. J'ai pas le droit de te juger ni toi ni tes décisions. Juste. Promet-moi de plus jamais disparaître sans prévenir d'accord?

Elle eu immédiatement un petit sursaut et tendis les bras vers Kenzo les paumes droit voulant dire "stop", geste défensif et enchaîna.


▬ Cette phrase n'était pas un appel au câlinage, tente quoi que ce soit et je saute de ce canapé.


made by pandora.





_______________
 


la gloire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
KenzoFéminin

date d'inscription : 11/07/2015
pouvoir : force herculéenne
fiches : présa;
rs;
iris;

âge, race : 22 ans, Hybride
orientation sexuelle : so bi, baby ♥
profession : livreuse de pizza
feat : North Italy 》Nyotalia
messages : 84
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Lun 31 Aoû - 19:05





ft. zaira

Son sourire faisait complètement craquer Kenzo, elle fit preuve d'une retenue sans égale pour ne pas lui sauter dessus. C'était comme ignorer le chant des sirènes, ou être obèse et devoir s'empêcher de s'empiffrer de chocolat, ou ne pas être capable de tuer un sourou quand on en voit un. C'était terriblement difficile, pourtant elle se retenait. On comprenait donc que c'était une femme forte cette italienne.

Pardon j'aurais pas dû dire ça.

Si mignonne quand elle s'excuse, Kenzo en oublia même ce qu'elle lui avait dit. Elle la regarde encore avec cette tendresse d'aînée bienveillante.

Promet-moi de plus jamais disparaître sans prévenir d'accord?

Et là, elle bloque. C'était trop mignon pour elle, désolée. Elle ouvre de nouveaux grands ses yeux, toujours pas prête pour ces paroles. Zaira a eu le bon réflexe, ou plutôt un instinct de survie incroyable, elle l'arrêta avant que la brune n'écrase son visage contre sa poitrine dans un câlin meurtrier. À la place Kenzo fit le même geste que précédemment : Son point de cogna contre son cœur, la flèche avait touché son petit cœur déjà affaiblit par l'ancien coup. Puis elle s'évanouit de manière à laisser tomber son crâne sur sa sœur. Ce qui lui coûta un coup assez mérité.

Après ça elle ria sincèrement et lui fit face.

D'accord. Alors faisons une véritable promesse, comme avant.

Elle tendit son bras en sa direction, mais ce n'était pas pour l'enlacer, ni pour la caresser, ni même pour la toucher. Elle serra le point et leva son auriculaire en l'air. Elle n'avait pas oublié leur façon de se promettre des choses. Ce genre de promesse c'était bien plus que de jurer sur un tel, c'était bien plus que de donner sa parole, c'était familiale, il était interdit de mentir ou de ne pas tenir la promesse.

Te lo prometto, sorellina.

À la fois souriante et sérieuse, elle s'interdit de rompre cette promesse à tout jamais, qu'importe le motif. Dépêchez-vous, le thé va refroidir.




_______________
oh chéri
si tu savais



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
ZairaFéminin

date d'inscription : 27/07/2015
pouvoir : super vitesse
fiches : www
www

âge, race : 20 ans, hybride
orientation sexuelle : hétéro
profession : étudiante en archi, livreuse de journaux
feat : nami {One Piece - Cintia Dicker
messages : 53
avatar
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   
Lun 31 Aoû - 19:41


Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ?
I didn't take no shortcuts I spent the money that I saved up Oh, Momma running out of luck Like my sister, don't give a fuck I wanna steal your innocence To me, my life, it don't make sense Those strange manners, I loved 'em so "Why won't you wear your new trench coat?" I should've worked much harder I should've just not bothered I never show up on weekdays Something that you learned yesterday "Drive you to work; you'll be on time These little problems they're not yours and mine," "Come on and listen to what I say I've got some secrets that'll make you stay"



  Elle regarda Kenzo faire l'idiote. Elle aimait sa sœur. Cette spontanéité, cette sincérité dans ses gestes. Elle rit d'elle-même, elle finissait toujours par se disputer avec Kenzo et elle ne savait jamais trop pourquoi ni comment elle pouvait encore ne lui ne vouloir ne serait-ce qu'un peu. Elle avait beau parler et crier et dire tout ce qu'elle avait à dire Kenzo ne changeait pas elle regardait Zaira passer d'une humeur à l'autre et pensait tout du long quelque chose comme "olalala Zaira tu es trop mignonne". Et un autre jour, Zaira continuerait à crier et tenter de lui arracher des mots qu'elle ne dira pas. Et Kenzo aura raison d'elle. Encore. Elle leva les yeux aux ciel et lui donna une tape à l'arrière du crâne. Elles rirent en cœur. Elles ne grandissaient pas.

▬ D'accord. Alors faisons une véritable promesse, comme avant.

  Les même gestes que dans leur enfance, une promesse au petit doigt. Il y avait dans le regard de Kenzo cette même douceur que l'aînée qu'elle avait tant admirée pendant leur enfance. Cette assurance rassurante qu'il lui rappelait qu'elle était cette même personne avec qui elle avait grandie, si ridicule et pitre parfois à ses yeux, et qui lui semblait si grande et inaccessible le reste du temps. Elle sourit timidement, pressa son auriculaire contre le sien, et dans un petit geste enfantin elle lui promit. Qu'elle ne partirai plus. Toutes les promesses du monde ne saurait calmer cette peur, mais pour le moment, elle se sentait rassurée. Et puis elle éloigna sa main

▬ D'accord. Promis alors.

  Elle prit une gorgée de son thé et chercha quelque chose à dire. Évidemment des moyens de combler le silence elle en connaissait des tas, qu'elle utilisait abondamment au quotidien, mais là, ici, maintenant elle n'avait pas besoin de ça. Elle reposa sa tête et dans un long soupir de défaite posa sa tête sur l'épaule de son aînée, elle était juste à la bonne hauteur. Elle avait perdu. Kenzo avait gagné son petit geste d'affection.


made by pandora.





_______________
 


la gloire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo
   


Revenir en haut Aller en bas
 

Elle est comme une étincelle, mais comment apprivoiser une étincelle ? { Kenzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mais comment se présenter ?
» 05. Bestiaire des Créatures et Animaux en tous genres
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» S'entendre comme chien et chat (Pv Uridan Sangried)
» C'que je fous là ? Ah oui, je suis morte... mais comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Rps-