Partagez | 
 

 This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invitéavatar
This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Mer 12 Aoû - 19:05






P H A M T O M



Charybde
Trente-quatre ans
Masculin
Riche et mystérieux
Altération de la perception
Juge
ALTERATION DE LA PERCEPTION


Une poussière d’encre de début et de fin, condamné à l'immobilité. Déambulant entre les gouttes de dissolution, dans des lubies qui semblent impossibles, peut-être. Peut-être incorporelles. Qui sont mussées quelque part, et qui se fondent ensemble, pour les siècles à venir. Mais il se trouve que Phamtom, il délivre les mots des chaînes de la causalité qui sont assidûment contrôler. Un cri de réincarnation qui lie les illusions, dérobant un miracle désiré, pour réécrire un futur éphémère. Un abyme d'une perception égrenée qui lutte dans un combat de délivrance.  Faire croire à une renaissance, sur lesquelles l’ombre de l’Imaginaire s’étend à même la réalité. Que ce verre de la raison s’effrite, que l’ombre de la détermination fasse osciller la flamme. Qu’entre ces illusions et la mer de bon sens, se joue cette altération qui repose au fond des yeux abîmés.



________________________________________________

ℋEAVEN IS A ℒONELY PLACE - Physique



Phamtom, c’est l’image de l’ordre et de la beauté pour les autres, docile roseau se pliant sous la caresse du vent, souvent inflexible. C’est l’essence cabalistique injectée dans la poitrine de la véhémence à l’état brut et dont le visage exempt du souci. C’est un pur amalgame de sûreté et de sadisme se puisant dans le bataillon de ses pupilles azurées d’une noirceur infinie, si seulement. Sous ses mèches de geai, ses sourires étincelants sont sculptés comme ceux d’un adulte dont le mystère ne cesse d’être résolu et des gestes qui sont esquissés comme ceux d’un feu rongent les os. Son sourire est semblable à un feu permanant qui brûle, où la langue claque des mots et embrase les autres d’un calvaire ardent, susurrant quelques paroles avant l’aversion. Fruit d’une chevelure ténébreuse à l’incandescence gravée dans les veines. Il n’y a que les rêves derrières ses yeux d’un bleu roi, qui cache un fleuve noir de l’abnégation tandis que sa voix éreinte les autres, les touches. Un reflet sublime de l’eau, des souffles irréels sous la flamme de son propre désir, masquant quelques sentiments et des pensées tandis que son corps arbore une tâche d’encre d’un vécu, d’un lointain passé. Une entité entière, dont le nom comporte son secret derrière des paupières et des lippes qui resteront closes, derrières des sourires amers ou désireux. Simplement, Phamtom, un brouillard dont la lumière aveuglante est engloutie au fond de ses cheveux si sombres, reposant dans le lac azuré de ses yeux. Phantom.  
« Likewise, a raven stalks its prey through inscrutable beady eyes, it conceives every trivial flicker you make, it perceives every silent breath you take, it weaves and threads his plan to slake his thirst to deceive. »





________________________________________________
Dᴀʏ ɪɴᴛᴏ ɴɪɢʜᴛ
Pʟᴇᴀsᴜʀᴇ ɪɴᴛᴏ ᴘᴀɪɴ
Wᴀʟᴛᴢ ɪɴᴛᴏ ʀᴇǫᴜɪᴇᴍ




Angleterre, des années auparavant ~

Le jour décliné doucement. Le ciel s'était paré de ses couleurs crépusculaires, et des rais de lumière orangée perçaient les bas nuages, nimbant les lieux d'une atmosphère romantique…


La teinte orangée surplombait l’académie et brillait avec magnificence dans le ciel. Il y avait quelque chose dans ce tableau de particulièrement singulier. Des énigmes ésotériques et des syllabes accentuées, derrière une marche silencieuse, les quelques dernières feuilles tombant sur le sol. Un beau reflet soit disant sophistiqué, ce jeune éphèbe cabossé par la vie. Conçu pour le confort de son propre esprit, le pas qui achemine toujours vers un chemin, qu’il soit étroit ou large, atteignant irrévocablement sa destination. Même avec un cœur déformé, tordu, corrompu. Vices. En devinettes et comptines, une chanson douce si ambiguë, signifiant si peu pour les uns, autant pour les autres. Et lui, autour des pas fuyants de jeunes qui éclatent peu dans la journée froide, peu brillants de vies et regorgeant d'un besoin semblable au sien. Qui lèse ses tympans, meurtris ses lippes en un sourire ambiguë. Il brûle les uns de ses rétines azurées, mutiles les estomacs de paroles ensanglantées, incitant l’aversion, s’intimant de ne pas s’octroyer ce droit. Ainsi, le regard ponctué d’un sourire immonde, que les mots peuvent être beaux quand ils sont manipulés avec soin, et tout aussi corrosif à l’âme lorsqu’ils sont utilisés sans précaution. Alors, il faut bien les traités, les gerbes de paroles.

Phantom, il le sait. Un prodige, un ingénu gratifié d’une ample lignée. Cossu, porteur d’un charme d’une douce infamie sous son apparat aux teintes vieillis, qu’il ne saurait masquer par son insensibilité et son érudition pour les biens distingués. Phantom, ce n’est pas un de ces héros qui mettent leurs vies au service des autres. Ce n’est qu’un couard qui préfère s’armer de son pragmatisme, d’un ton sensé et raisonnable et qui vient murmurés aux creux des autres pour que les émotions s’entrelacent, transpercent leurs torses et s’entremêlent dans une paisible alcôve. C’est un homme de lettres, c’est un homme de paroles et de lois Phantom. Réfractaire et imbattable, se construisant un empire où le noble réside dans les histoires et les fables. Pas moins motivés par la cupidité et la corruption. Chaque jour, il se voit témoins du pire où la sensiblerie est une malédiction. C’est ce qu’il ressent, Phantom, cet éphèbe aux couleurs sobres qui déambule sous ses arbres meurtris. Il est zélé Phantom, à son image.  Ses semelles plates se traînent le long du chemin terreux. Ses doigts ont beau être endoloris par la morsure du froid, il continue sa marche et cela est aussi bien. Quelques feuilles semblent encombrés ses yeux. Ses cils battaient, papillonnaient, mais rien n’y faisait, elles étaient toujours là. Il essayait d’entrevoir le paysage désastreux qui l’entourait. Et parmi ces quelques feuilles sèchent flottant au vent, une silhouette se distingue des autres.  

Les prunelles qui se figent sur celle-ci, qui s’approche d’un rythme mélodieux, souhaitant se laisser volontiers choir dans ses tourments, rongés par des envies. Un environnement qui s’estompe, semblable à une esquisse envieuse de la beauté qui se pose devant lui. Parce que Phantom est assez talentueux pour compartimenter les choses, et ne pas les mêlés même si la régulation de ces différentes boites lui échappait par moment. Il appréhendait les choses bien plus paisiblement, hors du travail scolaire. Alors, elle attend avec lui, devant lui. Il relève les yeux. L’ombre d’un sourire se presse contre ses lippes, offrant un embryon de vérité dont elle est reine. Il l’enferme finalement dans sa propre sphère stérile sans la moindre malveillance et dont les autres jalousent. Ils se dérobent ensembles, les corps rapprochés et rieurs. Qu’il semble aimer cette tranquillité. Il partage même les moindres banalités, se lançant des regards complices. Bienveillance vertueuse en raison de sa tolérance, de la vigilance apportée et de l’équilibre qu’elle lui confère. Ne peut-il rêver de mieux. Bien étrange sentiment survenu tout à coup et qui pourtant, use d’une puissance sans pareille et qui l’anime au plus profond de son être. Qu’il soit question de nouveauté ou de simple retrouvaille, cela permet au gens d’avancer. De découvrir. Cette émotion qui se satisfait si difficilement. Elle est comme une dévotion. C’est avec ferveur qu’il se bat pour trouver ce qu’il souhaite, même lui. Des réponses à des questions, à des envies, comme celle qui lui parcourent l’esprit. Aussi mystique qu’il puisse être, il ne peut résister face à l’attraction de cet intérêt, dont l’appétit dépasse parfois toutes les attentes.

Lui, les mains dans les poches où les pas sont faibles et réguliers à l’aspiration d’un sentiment brûlant, et elle tenant son vélo et dont les minutes s’éclipsent, parce que rien n’a d’importance. Il valse dans son confort et son royaume qu’il construit doucement. Indice d’un rêve réalisable, alors qu’un coude se fracasse contre ses côtés, l’échine se penche brièvement et les lèvres murmurent quelques mots griffonnaient les uns après les autres dans une spontanéité révolue, suivi d’un baiser se déposant sur son trésor. Quand s'envolèrent jusqu'à lui le doux son d’un rire provenant de sa douce, Phantom sentit poindre sur ses lèvres le bourgeon d'un sourire satisfait. Des échos résonnaient à intervalles réguliers, formant un plat brouhaha dont l’origine gagnait les profondeurs de son thorax, mais dont il s’en préoccupa que peu. Parce que ses sons étaient rares aujourd'hui, bien trop rare et insignifiant. L’encre de ses yeux azurés avait une couleur claire, parsemée et entremêlés de sillons bleuâtres, qui brillaient légèrement. Ne peut-il rêver de mieux, en ce mois d’automne si froid.


Aujourd’hui ~

Vers la lumière vermillon de la pièce à l'abri de la brise, le soleil se couche lentement à la fenêtre tel un ciel ensanglantée, et l’horizon semblable à une vallée fragmentée montre l’obscurité qui s’infiltre à travers la ville, doucement. On entend non loin, une horloge qui se met à tictaquer.

Sa carrure est imposante, mais caché sous sa chemise blanche quand il passe, il aspire le respect. Son ombre est aussi imposante que lui, elle le suit, lui donne plus d'importance, fait un contraste entre le noir, les ombres, et son corps qui pourrait être recouvert de plumes plus sombres les unes des autres. Avec son regard confiant, il intimide. Des fois, il peut être un peu dur, mais c'est parce qu'il sait ce qu'il faut faire pour devenir,  ou plutôt pour être une imitation de sa grandeur. La dureté et une pointe de sadisme se lit dans ses yeux. Il teste, il veut savoir si le courage est présent ou si, au contraire, la fainéantise prône. Si les efforts éléphantesques sont acceptés ou s'ils sont simplement esquivés. Car il ne peut supporter l'indolence. Il aimerait secouer toutes les âmes flemmardes, leur faire ouvrir les yeux, les faire comprendre qu'ils vivent dans la trivialité. Lui, lui qui a travaillé dur pour arriver au sommet, ne peut voir les autres rester sur leurs petits nuages. Parce que Phantom est un homme aussi complexe que pragmatique, d'où la complexité à le comprendre. Parce qu'il a cette conscience aiguë de la propriété et de la perte, ce n'était pas pour rien qu’il était qualifié d’homme puissant et dangereux et qu’il restait enfermé à travailler. En ce moment même cloîtré dans cette pièce qu’il avait appris à aimer autant qu'à détester, il laissait son esprit dériver lentement vers l'inconscient. Inconscient où il pouvait revoir un certain moment délesté, le moment de détente qu’il avait partagé avec elle, si nombreux auparavant. Un monde irréel en soit puisqu’il avait été séparé de son passé depuis ce qui lui semblait déjà une éternité. C'est sans doute pourquoi il protégé l'image qu’il donnait et ceux des personnes qu’il rencontrait. Phantom, princes au sombre plumage.

Pour cet être sombre, seule la lune brillante se panse sur ses blessures meurtries. Et quand elle bat, le temps s’arrête tandis que les nuages s’assombrissent. Il peut inventer toutes sortes de mensonges et d’excuses, pour donner raison aux sourires coulant sur son visage, puisqu’il vit dans l’obscurité. Et Phantom, si fier et borné, l'oiseau n'a qu'une seule vision des choses, où son chemin fut long et sinueux, mais il a réussi à atteindre le paroxysme de la vie professionnelle. En passant par ce chemin tortueux, il se demande où s’arrêtera donc la folie des vices. Si les jets de sang ne s’arrêtent pas, qu'il les voit enfoncé leurs ongles profondément dans leurs chair pour s’accrocher.  Déjà imposant de nature, quand il montre sa puissance, tout son être se développe et montre la magnificence comme des plumes noirs. Parce que là où il est, tout est uniforme et impersonnel. Lui, aux dessus d'eux, riant comme un dément. Ses yeux ravis coururent sur la tapisserie, glissant sur chaque surface. Voilà où il était censé arriver. Voilà où il arriverait. Phantom leva ses paupières, brouillant les limites en une masse azur informe, crachant la fumée blanche. Bien qu’il y ait de-ci de-là des questionnements qui ne doivent pas être là. La peinture s’écaillait un peu. Ses pupilles voyaient de nouveaux détails. De nouvelles personnes en dehors, que les tympans ont perçues à travers la fenêtre ouverte. Il y avait des nuisances. Plus bruyantes, plus nombreuses, rebelles et originales à faire bouillir le sang dans ses veines. Et à offrir quelques soubresauts à son estomac.

Mais Phantom, il n'est pas quelqu'un de peureux, il ne l'a jamais été. Et pourtant, lorsqu’il rentre dans son immense maison aux biens distingués, il frissonne. Il frémit, à l'idée de cette ville inconnue qui lui a dérobée son bijou et son trésor. Il a toujours été indépendant, il l'est même davantage qu'elle, en général. Mais lui qui s'est toujours comporté comme son amant, qui a toujours voulu la protéger des malheurs du monde, il a mal digéré cette valse qui ne peut les faire se rejoindre, autant qu’elle a du mal à le supporter. Inconsolable ou presque, dressant un pont vers le lendemain et rester derrière pour combattre les maux et les douleurs.  Il ne s'en rend pas compte, mais elle est sa faiblesse, sa peur. Rien ne le terrifie plus qu'un malheur ne s'abatte sur elle ou sur son petit. Ses règles réparties et anéantissant un rêve si bien bâti. La cupidité des études, les choses qui se passent et qui ne dictent pas le bien et le mal. Il réalise qu’elle était son mur, son seul vestige de la vie dans cette immensité, qui n'est plus que représentative de ce qu'elle était devenue. Il le réalisa enfin. Comment pourrait-il voir chaque jour ce tic qu’elle posséder, de se mordre légèrement les lèvres lorsqu'elle était pensive ? Comment aurait-t-il pu arriver jusque là ? Il laissa un frisson le parcourir à cette idée, et s'apprêta à refermer pour la dernière fois la porte de cette demeure dont il était propriétaire. Il s'était résolu à le quitter, mais il ne pouvait pas le vendre. Définitivement, pas. Parce qu’il avait son autre joyau, cette autre tête brune qui leur ressemble tant. Cette autre petite silhouette qui grandit et qu’il chérit. Ce petit bout de lui qui restera dans cette grande pièce. Alors, il reste comme il est. Phantom, n’était pas homme à céder à ses désirs, en temps normal. C’était le flou, la manipulation et c’est aussi bien comme cela. Une salle du trône et,  assis sur ce dernier, il toiserait de toute sa splendeur, grand et majestueux, tout puissant les autres individus, ceux qui le regardait. Poussé par la folie du placard, celle de ses propres désirs. Phantom, qu’il reste comme il est.

Hey, je suis Pendulum avec son petit Zwei qui vient poser un DC et je vous aime tous. Donc voilà Vincent Phantomhive (Black Butler à tout jamais dans mon coeur) et David Gandy (lui, personne ne le touche, c'est mon homme, ma vie, celui que je vais épouser.).  


Dernière édition par Phantom le Mar 18 Aoû - 21:23, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
charybde
Léo LespéranceMasculin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Princess Paris
pouvoir : Ghost Whisperer ▽ il parle aux morts, honey
fiches : Daddy coolirisrelation
âge, race : 31 ans, infecté ▽ Charybde
orientation sexuelle : Bi'
profession : Tatoueur à succès
feat : Freude ▽ Andrew Garfield
messages : 146
avatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Mer 12 Aoû - 19:11


J'appelle ça de la badassitude à l'extrême
O.M.G.
Nan vraiment, le code, le son et tout dcfvghyj

Je lis après par contre et j'édite parce que là je rp blbllll (le nôtre oui oui, pardon pour l'attente ♥)
Rebienvenue JTM FORT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orion
Roy StewartMasculin

date d'inscription : 17/07/2015
autre(s) compte(s) : Fox
pouvoir : • Télékinésie •
fiches : Fiche LiensIris
âge, race : 19 ans ► infecté
orientation sexuelle : Hétérosexuel
profession : Professeur de musique en freelance
feat : Denmark ► Axis Powers : Hetalia
messages : 92
avatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Mer 12 Aoû - 19:12


PHANTOM EST JUSTE PERFECT.
PI VINCENT PHANTOMHIVE QUOI ♥️
MAIS COMMENT TU FAIS POUR QUE TES PERSOS SOIENT AUSSI BADASS BOWDEL QwQ

LUV SUR TOI <3 Et re-bienvenue :3

Edit : Léo, cette quasi synchro :hue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Mer 12 Aoû - 20:35


uwah
badass as hell
rebienvenue, je sens que ce perso va gérer à donf ihi ♥
Revenir en haut Aller en bas
charybde
InvidiaMasculin

date d'inscription : 12/07/2015
autre(s) compte(s) : Alcyone
pouvoir : Shapeshifting, connu sous le calomnieux nom de changement d'apparence, total ou partiel. Il ne suffit que d'un regard pour pouvoir vous usurper votre identité, et autant vous dire qu'il vous a déjà tous observés.
fiches : ⌘ PRÉSENTATION
⌘ RELATIONS
⌘ COMMUNICATION

âge, race : 18 - Hunter artificiel.
orientation sexuelle : Béhé c'est nul l'amour.
profession : Espion et accessoirement créateur d'embrouilles
feat : Envy - Fullmetal Alchemist
messages : 277
avatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Mer 12 Aoû - 21:01


...Je compte faire un DC avec Ciel en ref, je vais me sentir tellement, genre tellement fière inside d'avoir un papounet badass dans une autre vie qui est lié à mon perso. J'hésite même à te demander un lien prédéfini loveit2

Code, son, ava, SLURPY SLURP, t'écris toujours aussi bien...
JE SUIS JALOUSE DE TES PERSOS
Rebienvenue zwei♥️

_______________



   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCLx1I4yCR5aThxr0Mj3Cyfw
Invitéavatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Jeu 13 Aoû - 13:48



Oh je fonds ♥️
Merci beaucoup en tout cas les gens ♥️ Il me reste encore quelques trucs à faire je pense, mais j'ai bientôt finie. Merci encore les gens *O*
Corvus > Je te fais des bébés quand tu veux pour faire Ciel  mouack  
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Jeu 13 Aoû - 14:49


GENRE.
Je plussoie mes vdd, tu gères pour tes personnages ;w;
rebienvenue, j't'offre amour et sucreries ♥
(la musique est géniale, et puis Vincent ifqsddh)
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Jeu 13 Aoû - 19:01



Oh je fonds encore plus, surtout pour l'amour et sucrerie de toi Schnee, OMG ♥️

Et après avoir relu, corriger et retaper, je pense avoir fini, normalement  :uhu:
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   
Mer 19 Aoû - 15:03


validation officielle
bienvenue !
plutôt que d'envoyer un mp inutile pour dire "ok c'est bon", je te valide directement ! un personnage relativement intéressant, j'aime l'idée. bon jeu parmi nous ! et n'oublie pas de remplir son profil, si ce n'est pas fait. ♥

voici les liens qui te seront utiles suite à ta validation :

•• { bottins }
•• { fiches de relations }
•• { iris }
•• { demandes de rp }
•• { banque }
•• { boutique }

amuse toi bien parmi nous ♥

lu et approuvé par smexy arizona



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Re: This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari
   


Revenir en haut Aller en bas
 

This is what i am. | Phantom (Fini) } pris par ari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» Votre pseudo est déjà pris?
» [fini]Baptème d'Azurely
» Pris sur le fait [PV Ish , Sai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Gestion-