Partagez | 
 

 happened so naturally — feat. lloyd ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invitéavatar
happened so naturally — feat. lloyd ♥
   
Mar 4 Aoû - 16:20


captured effortlessly that's the way it was
feat lloyd
hrp ; couleur #ff0352
sex appeal dans ce gif
2250. L'année de la vague de suicide au fin fond de cet asile – elle soupire et finit de glisser les papiers dans son sac. Des gamins sont morts, ici ; et pourtant, ils étaient tous humains. Ca n'avait aucun sens, comment quelqu'un sans aucune influence génétique pouvait pousser autant de monde à s'ôter la vie ?

Effaçant les réflexions qui polluent son esprit, elle se concentre sur le brun à ses côtés et adresse un sourire ravageur à son invitation – c'est définitif, elle adore quand les autres font ce qu'elle désire. « Sauf si ça t'effraie bien sûr. »

Pour toute réponse, elle inflige un léger coup de pied à son postérieur ; un peu de respect, nom de dieu. Se rapprochant instinctivement de Lloyd en voyant les âmes voler autour d'eux, elle accélère le pas en lui faisant un signe de tête.
Non, elle a pas peur.
Elle se méfie juste.

Une fois sortie sans encombre et accompagnée de son éternel Inugami, elle jette un dernier coup d'oeil à l'asile, les hurlements silencieux claquant encore dans sa tête. Merde, ils lui font presque de la peine – dommage pour eux, elle a pas les moyens de les faire partir. Y a pas marqué Faucheuse sur sa carte d'identité.
« On va dans le quartier neutre, j'suis pas à l'aise. » C'est pas un ordre à proprement parler, plus un souhait assez exigeant – ouais bon, c'est un ordre, clairement. Mais elle n'a pas envie de remonter à Charybde trop vite, et les autres quartiers la dérangent ; après s'être faite agressée par un gentil habitant de Scylla, on peut considérer ça comme un mini syndrome post-traumatique… Sûrement.

Grimpant sur la moto derrière l'hybride, elle s'accroche à lui et va jusqu'à poser sa tête sur son dos, lasse. Son estomac semble rétracté sur lui-même ; comme quand on est tellement stressé que nos entrailles se tordent. Sauf que là, c'est juste de la faim – faut dire qu'elle n'a rien avalé depuis la veille, ça commence à peser.
Les histoires passionnantes d'asiles abandonnés, ça fait passer le temps si vite.

Le chemin se passe sans réel souci, elle savoure la sensation qu'offre le véhicule et, même si en descendant son équilibre est tout relatif, elle glisse la première et se campe sur ses talons, ronronnant limite contre Lloyd. « Dépêche-toiiii j'ai faim. »
Ouais, une vraie gamine.

Elle glisse ses doigts entre les siens – c'est devenu un peu trop naturel, comme geste – et l'entraîne à sa suite vers les restaurants, ne ralentissant qu'en face d'un japonais.
« Sushis ? Ramens ? Ou on part vers du plus épicé ? - elle indique le petit stand mexicain avec un rictus vorace, intéressée par chaque foutu resto - Choisis, j'serais en état de manger un chien, là. Légère pause, large sourire. Sans vouloir t'offenser, bien sûr ! »

Bien plus à l'aise maintenant qu'elle a quitté l'atmosphère oppressante de l'hôpital délabré, elle trépigne presque – tant et si bien qu'on dirait une adolescente.


Dernière édition par O. Arizona Winchester le Mer 12 Aoû - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Lloyd J. MaxwellMasculin

date d'inscription : 11/07/2015
autre(s) compte(s) : apollo
pouvoir : transformation en créature surnaturelle •• inugami
fiches : www.
www.

âge, race : 28 ans •• hybride + hunter
orientation sexuelle : hétéro
profession : officier de police
feat : spain {APH} •• tyler posey
messages : 60
avatar
Re: happened so naturally — feat. lloyd ♥
   
Mar 11 Aoû - 0:51


happened so naturally
FT. ARIZONA
Pendant que des pensées sans doute morbides occupent l’esprit de la jeune femme, Lloyd se contentait de penser à son futur repas. Il avait une faim de loup - sans mauvais jeu de mot – après tout, ça faisait plusieurs heures qu’il n’avait pas mangé… Bien que son quota de trois repas par jour était déjà rempli depuis un moment déjà. Enfin bref.

Au fond, il est bien heureux qu’elle ait accepté son invitation. Il avait déjà passé toute sa journée seule - enfin il y avait Link mais c’est pas pareil - et ce serait ennuyant de se retrouver sans compagnie une nouvelle fois. Puis, il était sans doute plus sûr pour Arizona d’être accompagnée. Qui sait ce qui pourrait arriver ?ui sait ce qui pourrait arriver ? Après ce qu’il s’était passé dans l’hôpital, il n’avait pas confiance. Bon, il fallait admettre que ça aurait pu être n’importe qui d’autre que Lloyd serait sans doute partie de son côté en se disant que rien ne pouvait arriver. Mais là c’était différent. Pas la peine de le demander pourquoi, il ne saura pas y répondre.

Un petit grognement lui échappe.
Son postérieur n’était douloureux qu’une fraction de seconde, mais tout de même. Disons qu’il s’était senti agressé, tout en sachant pertinemment que l’intention n’était pas de le blesser. Il ne fallait pas se méprendre, Lloyd ne lui en voulait pas du tout, sinon il lui aurait déjà sauté au cou pour le lui arracher. Enfin. Il l’observe tout en avançant, souriant tandis qu’elle se presse jusqu’à l’extérieur. Puis elle lui propose, non, lui ordonne de se rendre au quartier neutre - ce qui, en soi est loin d’être une mauvaise idée.

« Héhé… T’as quand même un peu peur finalement… » Dit-il d’une voix assez basse, sachant parfaitement qu’Arizona se vexerait à l’entente de cette remarque. Il prend place sur son bolide, attend qu’elle prenne place avant de démarrer. Ça ne devrait pas prendre trop de temps. Surtout s’il ne respectait pas les limitations de vitesse, mais bon, il allait tout de même faire un effort. C’était un flic après tout.

À vrai dire, le jeune homme n’a même pas vu le temps passé. Pour lui, ils étaient arrivés aussi vite qu’ils se soient mis en route. Un soupir lui échappe, vite remplacé par un sourire alors qu’Arizona exprime son impatience. « Oui, oui. » Main dans la main, ils le font assez souvent et pourtant c’est toujours aussi surprenant pour lui. « Sushis ? Ramens ? Ou on part vers du plus épicé ? » Question existentielle, ce serait inhumain d’y répondre sans une once d’hésitation. Bon d’accord, il n’était pas une personne que l’on pouvait réellement qualifier d’humain, mais peu importe. Elle finit par interrompre son intense réflexion. Froncement de sourcils. « Ma transformation est plus proche d’un loup que d’un chien. Donc techniquement, je devrais même pas me sentir vexé, même pas un peu. Ah vraiment ? Mais en tant que maître et meilleur ami d’un chien, ton expression me procure tout de même un léger pincement au cœur. Solidarité envers Link. » Bien sûr Lloyd, tu nous rappelleras quand t’auras fini de dire de la merde.

Il croise les bras, l’air faussement indigné. « Plus sérieusement, je propose mexicain. Puis on s’fera des ramens si t’as encore faim. » Et s’il a encore de quoi payer. Enfin, il devrait normalement, lui qui avait reçu sa paye il y a peu. Lloyd glisse sa main libre dans sa poche, en sort un paquet de cigarettes plutôt mal en point et la tend vers la jeune femme. « T’en veux une ? » ▬ #a8012c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: happened so naturally — feat. lloyd ♥
   
Mer 12 Aoû - 0:14


captured effortlessly that's the way it was
feat lloyd
hrp ; couleur #daabba
sex appeal dans ce gif
Elle n'entend pas sa remarque, mais ses oreilles sifflent – et elle sentirait presque instinctivement qu'il n'a pas dit quelque chose qui la met en valeur. Ronronnant d'aise grâce à la vitesse de son engin -aka la moto, c'est peut-être plus sûr de le rappeler- elle bondit d'impatience à l'instant où ils arrivent et tourne autour de Lloyd, comme une véritable gamine.

« Ma transformation est plus proche d'un loup que d'un chien. Donc techniquement, je devais même pas me sentir vexé. Mais en tant que maître et meilleur ami d'un chien, ton expression me procure tout de même un léger pincement au coeur. Solidarité envers Link.
- M'aah dans Inugami, y a Inu. Et Inu, ça veut dire chien, mon chou. Assume ta condition d'animal domestique, t'es mon clebs à partir d'aujourd'hui. J'vais p'têtre te mettre un collier et une laisse, tiens. Ca t'irait bien ! »

Et elle glisse sur la pointe des pieds pour plaquer un baiser sur sa joue – le tout en riant. Elle lui aurait presque bavé dessus. Mais c'est pas très sexy.
A contrario, Lloyd avec un collier… Rawr.
...Là n'est pas la question.

« Eeeh. J'mange pas tant que ça, même quand j'suis au bord du gouffre ! Mexicain, ça ira. On mangera des ramens plus tard. Elle prend la clope de bon coeur en lui offrant un sourire moqueur. Même tes cigarettes sont mal en point. Pauvre chaton. Enfin chiot. Bref, t'as compris. Merci ! »
Non, le merci n'est pas venu par réflexe. A vrai dire, elle s'embrouille un peu dans ses paroles – c'est pas nouveau, mais avec Lloyd, c'est pire.
On se demande pourquoi.

Elle allume son petit bâton de cancer et tire une longue bouffée toxique, laissant tranquillement le poison faire son chemin jusque dans ses poumons. C'est aussi apaisant que dégoûtant, elle aime autant qu'elle déteste ; pauvre gosse, complètement accro à tout ce qu'elle hait. Et elle entame la marche d'un pas bien plus détendu, calmée par les crépitements de la cigarette.
Les minutes se consument, Arizona cherche.
S'engouffrant enfin dans l'un des restaurants, elle effleure à peine la main de Lloyd – et, au fond, ce simple contact réveille quelque sensation qu'elle préfère effacer. Elle écrase le mégot dans le premier cendrier qui passe et ne lui jette pas un regard ; en grande partie parce qu'elle est persuadée de ressembler à l'une de ses adolescentes qu'on trouve dans les shoujos.
Après tout, il l'a sauvée d'une mort quasi-certaine… Plus d'une fois.
Ta gueule, Ari.

« Commande pour nous deux, tu seras un amour. »

Oui, elle a la flemme.
Oui, elle assume. Et puis il connaît ses goûts, non ? S'écrasant mollement sur le siège d'une table libre, elle lui envoie un sourire et un regard qui se veulent ravageurs – histoire de le faire craquer. Parce que parfois, la voix suppliante ne suffit pas. Elle passe une main dans ses cheveux et ne lance qu'un infime coup d'oeil à son sac, un peu troublée par son contenu.
Mais elle n'en a pas envie, ce soir. Ce soir, elle va juste se détendre.

Et couler sur son fauteuil, vu comme elle est partie.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Lloyd J. MaxwellMasculin

date d'inscription : 11/07/2015
autre(s) compte(s) : apollo
pouvoir : transformation en créature surnaturelle •• inugami
fiches : www.
www.

âge, race : 28 ans •• hybride + hunter
orientation sexuelle : hétéro
profession : officier de police
feat : spain {APH} •• tyler posey
messages : 60
avatar
Re: happened so naturally — feat. lloyd ♥
   
Mer 19 Aoû - 14:35


happened so naturally
FT. ARIZONA
Collier ? Laisse ? Ces paroles auraient été peu rassurantes si elles n’étaient pas sorties de la bouche d’Arizona. Parce qu’elle ne lui ferait jamais ça et que même si elle essayait, elle n’y parviendrait pas. Et un baiser arrive, le laissant sans voix pendant quelques secondes. Well, that was unexpected. Sans réellement chercher à comprendre pourquoi, il reprend ses esprits et sourit, amusé. « Dis tout de suite que c’est un de tes fantasmes, hein. » Il doit avouer que ça ne le dérangerait pas. Bah quoi, ça fait toujours plaisir de savoir que quelqu’un fantasme sur vous, non ? Bon après, ça dépend qui mais bref.

Il sourit à nouveau en voyant à quel point elle peut être contradictoire. Donc finalement elle mange beaucoup, mais elle veut pas l’admettre ? « Ouais ouais, si tu le dis. » Lloyd s’indignerait presque. Lui qui a la gentillesse de lui offrir une cigarette, elle arrive encore à se moquer. C’est vrai quoi, il aurait aussi très bien pu les garder pour lui, juste pour lui. Alors il fait légèrement la moue avant d’oublier bien rapidement tout ça. Au moins, elle lui a dit merci. Même s’il ne lui a pas spécialement proposé pour avoir une quelconque reconnaissance.

Le jeune homme la regarde faire pour finalement l’imiter peu après. Ils sont là, côte à côte, pas un mot n’est dit. En même temps, c’est difficile d’entamer une conversation quand on a une clope dans la bouche. Avant d’entrer, il jette ce qui reste à terre et l’écrase de son pied. Il prend rarement la peine de chercher un cendrier de toute manière. Et l’officier emboîte le pas de la détective, prend le temps de s’étirer alors qu’ils se trouvent désormais à l’intérieur du restaurent.
Second contact.
Toujours aussi surprenant.
Mais Lloyd ne bronche pas, se contente de jeter un regard interrogateur à la jeune femme. Qui ne prend même pas la peine de se tourner vers lui. Mais il continue, il la fixe quelques instants avec insistance avant de finalement hausser les épaules. C’était mignon - il n’aurait jamais cru dire ça d’Arizona un jour.

« Commande pour nous deux, tu seras un amour. »
Il fronce les sourcils.
Il fallait s’y attendre, au fond. Son expression se radoucit alors qu’il secoue légèrement la tête. « Flemmarde. » Le bon côté de la chose, c’est qu’il pourra choisir ce qu’il désire. Ouais, génial. Enfin. Lloyd se dévoue et s’en va commander pour lui et la reine qui l’accompagne.

Bon, au moins elle ne paye pas. Parce que vu la quantité que le brun commande, il en aura pour son portefeuille. C’est ça quand on a une faim de loup. Au sens presque figuré du terme. Presque. « On verra si t’as encore faim après ça. » S’il ne dévore pas tout lui-même, on est d’accord. « Ca va sinon ? T’as l’air un peu bizarre en ce moment. C’est ton aventure dans l’hôpital qui t’as mise dans cette état ?» ▬ #a8012c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: happened so naturally — feat. lloyd ♥
   
Dim 23 Aoû - 17:19


captured effortlessly that's the way it was
feat lloyd
hrp ; couleur #daabba
sex appeal dans ce gif
Elle commence doucement à débloquer, c'est indéniable – comment aurait-elle pu se sentir comme ça, si son esprit ne s'était pas déglingué ?
« Dis tout de suite que c'est un de tes fantasmes, hein.
- Tout ce suite que c'est un de tes fantasmes, hein. »

Oui, elle trouve ça profondément drôle. Sourire fier, et elle traverse le restaurant à la recherche d'une table. Une fois qu'il part commander, elle s'écrase mollement sur la table, en dépit des autres clients présents autour. Non seulement elle est crevée, mais en plus elle est persuadée que Lloyd a remarqué son attitude.
Parce qu'il voit tout, n'en déplaise à Arizona.

« Ca va sinon ? T'as l'air un peu bizarre en ce moment. C'est ton aventure dans l'hôpital qui t'as mise dans cet état?
- Oui, ça doit être ça. Soupir, elle attrape une fajitas et plonge ses crocs dedans, mâchonnant – merde, ça arrache. Hm, c'parce que j'suis pas douée. Sans toi, jsais pas ce que ce mec aurait fait. Bouchée avalée, elle reprend. Et j'vais pas pouvoir compter sur toi toute ma vie, tu suis ? »

Oui, elle ment comme une arracheuse de dents. Autant à lui qu'à elle – c'est sûrement pour ça qu'elle y croit malgré tout. Dévorant la nourriture en savourant les piments, elle ne dit rien pendant un petit moment, mais finit par reprendre la parole après un grand verre d'eau fraîche ; qui aggrave le côté épicé pour son plus grand bonheur de masochiste.

« Enfin bon, cette histoire de suicides m'agace. J'ai l'impression qu'ils ont caché trop de trucs, et j'arrive pas à mettre la main dessus, même avec les morts. Je sais pas trop quoi faire. Soupir, elle rejette une mèche rebelle et lui jette un coup d'oeil, un peu impressionnée par la quantité de bouffe qu'il est capable d'avaler. T'es un gouffre sans fond, en fait… »

Sourcil inquisiteur arqué, accompagné d'un sourire moqueur – oui parce que c'est pas la première fois qu'elle le voit manger. Mais au final, ça la surprend toujours autant. Elle glisse quelques petits plats vers elle (on sait jamais) et les dévore un par un, réfléchissant encore à ces suicides.
Là encore, elle manque d'informations. Et au fond, elle sait qui aller voir pour en obtenir.

« Bon. T'as encore de l'énergie ou non ? On pourrait sortir, en fait. On est dans le quartier neutre, il doit bien y avoir quelques trucs sympathiques… »

Elle fuit ses responsabilités, parce qu'elle a peur de cette douce vérité – chaque fois qu'on lui confie une affaire qui date, elle finit par découvrir la tendre horreur des différentes races.
La plus horrible restant la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Lloyd J. MaxwellMasculin

date d'inscription : 11/07/2015
autre(s) compte(s) : apollo
pouvoir : transformation en créature surnaturelle •• inugami
fiches : www.
www.

âge, race : 28 ans •• hybride + hunter
orientation sexuelle : hétéro
profession : officier de police
feat : spain {APH} •• tyler posey
messages : 60
avatar
Re: happened so naturally — feat. lloyd ♥
   
Mer 2 Déc - 23:15


happened so naturally
FT. ARIZONA
Et là il aurait presque envie de dire que ce manque de maturité montre bien qui est l’aîné et le plus responsable ici, mais il s’abstient et se contente de secouer un peu la tête en souriant. « Tu peux le dire. Je comprends tout à fait. Je suis irrésistible après tout. » Ouais, et la modestie c’est pour les faibles, les pauvres et les moches.

Puis vient la question, la réponse suit naturellement et Lloyd s’arrête de manger pour la fixer avec insistance. Quelques secondes durant, comme s’il lui fallait du temps pour analyser les informations  qu’elle lui a donné. « Mmmmh… Lui non plus ne  savait pas ce qui serait arrivé à Arizona s’il n’avait pas été là. Et honnêtement, il ne préférait pas y penser – parce qu’à chaque fois qu’il le faisait ça ne donnait rien de bon. On a cas se marier. On pourra même fonder une famille. Je veux deux garçons et une fille. » Lloyd Joach Maxwell vient tout juste de demander Opium Arizona Winchester en mariage. De quoi faire la une des journaux.

« Plus sérieusement, tu t’inquiètes trop. Je suis un mec plutôt collant quand j’apprécie quelqu’un et je n’ai aucune raison de disparaître. Sauf si je meurs prématurément, mais vu le travail qu’on me donne, mon habileté à moto et le peu de personnes qui veulent ma mort, c’est très peu probable. Le brun prend une pause, parce qu’il ressent le besoin irrésistible de prendre une bouchée d’un de ses nombreux plats. Et puis, il a déjà trop de chose en une seule fois donc laissons le temps à Arizona d’analyser ces paroles remplies de choses inutiles et stupides. Pour changer. Et je pense que même si tu ne voulais plus de moi, je ne pourrais pas lutter contre mon obsession pour toi. » Un sourire qui se veut charmeur, parce que si ça c’est pas du flirt….

Et puis on revient sur cette histoire de suicide que Lloyd a bien failli oublier.
Il en avait déjà entendu parler il y a bien longtemps, mais il ne s’y était pas réellement penché dessus. Mais ça ne l’avait pas surpris d’apprendre qu’Arizona travaillait là-dessus. « Ce sera peut-être plus clair demain. La nuit porte conseil comme on dit. Il termine son deuxième plat et entame le troisième avant de prendre une grande gorgée d’eau. Et puis je peux toujours aider. Je suis sensé être officier de police après tout. » En insistant bien sur le mot « sensé »

Le commentaire sur son appétit le fait doucement sourire.
Sûrement parce qu’il a l’habitude qu’on lui dise ça. Et puis il se doutait bien que sa capacité à se transformer en gros loup menaçant n’y était pas pour rien. « Ouais j’ai pas eu l’occasion de manger aujourd’hui, alors… » Quand il disait que ça avait été une journée de merde, ce n’était pas pour rien.

« Voyons Ari, je suis toujours en pleine forme quand je suis avec toi. Ok peut-être qu’il essaye depuis tout à l’heure de lui faire oublier cette histoire de suicide et de l’aider à se détendre. Pas sûr que ce soit efficace et puis il ressemblait plus à un dragueur du dimanche qu’autre. Mais bon, le ridicule ne tue pas et c’est volontaire alors on va dire que ça passe. On m’a dit qu’il y avait toujours quelque chose à faire dans le quartier neutre. Un sourire, alors qu’il pense déjà à ce qu’il dira juste après. Puis au pire on se pose quelque part et je pourrais te masser. Il paraît que je suis doué à ça. » Ou bien c’est une excuse pour la tripoter ? Noooooooon bien sûr que non.
▬ #a8012c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: happened so naturally — feat. lloyd ♥
   
Jeu 10 Déc - 19:00


captured effortlessly that's the way it was
feat lloyd
hrp ; couleur #daabba
sex appeal dans ce gif
« Tu peux le dire. Je comprends tout à fait. Je suis irrésistible après tout. Sourire carnassier. Un peu comme un gros hamburger graisseux. »

J'ronronne ces paroles aisément, sur le ton de la confession amoureuse. Et j'aurais très bien pu insulter ses tendres ancêtres sur le même ton, peut-être qu'il n'aurait même pas protesté. J'assène un nouveau coup de crocs à mon plat pour ponctuer ma nonchalance, toujours perturbée par son incroyable capacité à manger.
Pourtant, on dit que j'mange comme quatre.

« On à qu'à se marier. On pourra même fonder une famille. Je veux deux garçons et une fille.
- Ok. Mais je choisis les prénoms. Joach junior pour le premier garçon, Anarchy pour la fille et Pizza pour le garçon. Et ils naîtront dans cet ordre, je veux pas que la fille soit mise de côté. »

J'étais prête à sortir toute une thèse sur la « fille benjamine » mais il m'a coupée dans mon élan en crachant un tas de mots – je suis pas sûre d'avoir tout entendu, à part « mort » et d'autres trucs. Alors j'ai pas franchement réfléchi. « Si tu meurs, j'te tue. » Toujours en roulant les r parce que ça fait roumaine sexy (ou mère espagnole mal léchée), et puis c'est là qu'il me fait hésiter entre lui mettre une beigne et lui rouler une pelle.

« Et je pense que même si tu ne voulais plus de moi, je ne pourrais pas lutter contre mon obsession pour toi. »

J'dis rien, j'le regarde fixement et son sourire me pince la poitrine et me force à lui rendre, mais le mien ressemble plus à un « oui c'est ça ta gueule » qu'autre chose ; faut pas m'en vouloir, je suis pas spécialement douée pour les choses sérieuses. Et j'ai l'impression qu'il l'est un peu, au fond – je sais pas, peut-être que c'est juste moi qui veut qu'il soit sérieux.

« Voyons Ari, je suis toujours en pleine forme quand je suis avec toi.
- J'attends de voir ça.
- On m'a dit qu'il y avait toujours quelque chose à faire dans le quarter neutre. Puis au pire on se pose quelque part et je pourrais te masser. Il paraît que je suis doué à ça.
- Vendu, mais tu t'approches pas de la zone rouge. Et si tu sais pas ce que c'est, tant pis. »

Rictus agressif, j'avale la dernière bouchée de nourriture et pousse un soupir d'aise, complètement repue. Je dis pas grand-chose en attendant que lui ait terminé, j'préfère réfléchir à cette foutue histoire de fantôme que lui sortir une fricassée (si) de conneries ; et puis bon, si j'oublie trop vite, on est foutus parce qu'il faudra que j'y retourne. Le souci avec Scylla, c'est que les humains se souviennent longtemps, comme les éléphants. Et ma gueule, elle leur revient pas – donc ils sont pas très sympas dès qu'on aborde le sujet de La Faucheuse.

Le karma est une pute.

« On y va, toute cette bouffe me rend malade. »

Joli mensonge, hein ? En réalité, j'ai l'impression qu'en restant là j'vais de nouveau avoir les crocs, et j'ai pas envie de passer pour une grosse morfale – pas que j'en sois pas une, plus que conserver les apparences devient primordial, ces temps-ci. Je m'étire sur mon siège et m'lève dans un nouveau ronronnement, le genre qui ressemble plus à un grognement quand les Hommes le font parce qu'on a pas le bel organe des chats.
J'me demande si une greffe de boîte à ronrons c'est possible.

Attrapant mon sac d'une main et ma veste de l'autre, je pars la première et l'attends dehors, le temps qu'il paie ; j'ai la sensation que je passe ma vie à l'attendre, ce gros ours. Et une fois qu'il est là, grand sourire impatient qui menace d'apparaître. J'me contente d'un plissement des yeux, l'air de dire « tu m'casses les ovaires » (respectivement Carol et Virginie) pour ensuite lui chopper la main et l'entraîner dans mon sillage. « On va où ? J'crois que j'ai la flemme d'aller loin, mais y a du monde partout et j'suis pas très chaude pour faire ça devant des inconnus. »

J'lui lance un coup d'oeil en me mordant la lèvre inférieure – pas comme l'autre teubé dans 50 nuances de grey, plus histoire de dire « mon coco j'vais te bouffer », cette fois juste parce que c'est drôle de faire comme si. Comme si quoi ? Comme si rien, non non. J'le traîne encore un peu plus loin, dans un petit parc qui a l'air aussi abandonné que confortable. Veste négligemment jetée au sol, suivie de la carcasse qui tombe cette fois avec plus de grâce sur le vêtement susnommé (eh ouais). Couchée – plus affalée qu'autre chose – dans l'herbe, j'pousse un soupir d'aise et m'étire une nouvelle fois.

« Ton obsession pour moi, hein ? Dis-m'en plus, Maxwell. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Re: happened so naturally — feat. lloyd ♥
   


Revenir en haut Aller en bas
 

happened so naturally — feat. lloyd ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sos arizona battue — feat. lloyd
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» H. LEVI JONSON ► harry lloyd
» Vanellope O. Aèdonikos ► Cher Lloyd
» GIULIANA D. FONTELA ► cher lloyd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Quartier neutre :: Divertissements :: Grande Place :: Rue marchande-