Partagez | 
 

 Dark storm •• Zwei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
charybde
Léo LespéranceMasculin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Princess Paris
pouvoir : Ghost Whisperer ▽ il parle aux morts, honey
fiches : Daddy coolirisrelation
âge, race : 31 ans, infecté ▽ Charybde
orientation sexuelle : Bi'
profession : Tatoueur à succès
feat : Freude ▽ Andrew Garfield
messages : 146
avatar
Dark storm •• Zwei
   
Mer 29 Juil - 0:25


•• Dark Storm
feat Zwei
23 heures 30
La gueule en sang, déjà.

Il avait l'habitude, mais aujourd'hui la bagarre avait commencée relativement tôt. Le soleil à peine couché, Laetitia endormie chez eux et lui sur le trottoir à cracher ce qu'il lui restait de tripes. Il avait mal au ventre, mais il se releva, lança un regard noir de colère à son agresseur et frappa. Dans l'estomac, dans le menton. Upercut du droit ça pardonne pas.

Léo était un homme violent. Gentil et adorable, mais violent. Fallait pas le chercher, pas le critiquer, quoique la critique passait encore tant que ça n'était pas gratuit. Là ça l'était, parce que monsieur avait un peu trop bu pour oublier sa garce de copine. Il était triste le pauvre, et Léo c'est juste le pauvre gars qui était là au mauvais moment. Défouloir autoproclamé sans avoir rien demandé. Du coup il ne se retenait pas, il frappait, frappait, frappait, pour que ça fasse toujours plus mal ; maigre vengeance comparé à ce qu'il avait subit. Légitime défense d'un homme qui n'avait jamais rien eu à se reprocher. Ou presque.

La peur remontait avec les coups, l'adrénaline le chatouillait et jouait avec sa raison. Il perd pieds Léo, parce que désormais il prend plaisir. Devant cette porte de bar, dans cette nuit noire il prend plaisir, n'oubliant la douleur que pour mieux se défouler. Il se perdait un peu dans tout ça, revivait son passé en confondant le présent, détestable sensation d'adorer faire mal. Alors qu'il détestait ça en réalité.

Il faisait pitié.
Il se faisait pitié.
Il se détestait, se haïssait.

Et ça le déchirait, ça l'faisait chier, vraiment.
Putain.

Je devais le faire avant mais
j'ai pas pu. J'espère que ça
te convient quand même ♥
# 8E3557


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
ZweiMasculin

date d'inscription : 17/07/2015
pouvoir : Ténèbres † Transmet un sentiment de vide, d'obscurité au simple toucher. Mais seulement les émotions négatives et dominantes. Plus l'interlocuteur essaiera de s'en échapper, plus l'effet durera.
fiches : www † Fiche
www † Relations
www † Iris
www † RP

âge, race : 19 ans
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Croupier
feat : Allen † D.Gray-Man
messages : 85
avatar
Re: Dark storm •• Zwei
   
Mer 29 Juil - 13:53




_____________________________________ft. Léo Lespérance




Les maux sont salvations, le vice est une rédemption.  Si tard dans les ténèbres, caressantes et envoûtantes. Les ombres immenses envahissent la ville et se faufilent dans chaque coin de rue pour dévorer les rayons du soleil qui n'ont désormais plus leur place à cette heure-là.  Il avait la pupille brillante, abritant des milliers d’étoiles sous le toit de ses paupières. L’imperméable infernal massacre les autres qui souhaitent s’approcher d’un pas, quelques brises d’un refus net et le velours de ses nobles intentions. Chaque coups envoyé, ou essayer était presque jouissif, extorqué des entrailles organiques, en des notes aussi audible que réel. Peut-être manque t-il encore quelque chose. Oui, sans aucun doute, de l’expérience.


Ce n’était pas la première fois. Non, les maux étaient encore nombreux sur la courbure de ses lèvres peinturés qui s’écaillaient. Cela s’échoue, si misérable. Pauvre qu’il demeure en une pluie de sensations qui ne repassera pas, Des mirages éphémères qu’il veut voir se taire. En toute honnêteté, le jeune adolescent ne possède plus grand-chose, si ce n’est que les cendres d’une certaine amertume qui le consumé de jours en jours, dérivant au gré de ses humeurs instables. Il fait pitié, Zwei, au fond de lui, il fait de la peine, recroquevillé sur lui-même, là. Les sentiments vivants s'effritent sous ses paupières closes. Alors il était là, avec un homme qui contrôlait ses phalanges aux éclats carmin, petit rubis dégoulinant. Et puis, le silence. Plus rien. Pas de joie des vainqueurs, pas de colère des perdants. Ils étaient là, tout les deux.


« Joli coup. »


Qu’avait-il prononcés ? Les mots étaient mal formés, sans doute parce que les lippes eux-mêmes l’étaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charybde
Léo LespéranceMasculin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Princess Paris
pouvoir : Ghost Whisperer ▽ il parle aux morts, honey
fiches : Daddy coolirisrelation
âge, race : 31 ans, infecté ▽ Charybde
orientation sexuelle : Bi'
profession : Tatoueur à succès
feat : Freude ▽ Andrew Garfield
messages : 146
avatar
Re: Dark storm •• Zwei
   
Ven 31 Juil - 12:06


•• Dark Storm
feat Zwei
Dans sa folie il avait oublié le monde extérieur, et dans sa terreur il en avait oublié d'avoir peur. Effrayé à l'idée de frapper il se dépassait, sans se rendre compte qu'autour de lui tout changeait. Il s'enfonçait toujours plus profondément, cognait ce type avec plus d'ardeur encore que lui ne répondait, ne s'arrêtant pas plus lorsque ce dernier fût à terre le corps ensanglanté.

Défense inconsciente de l'âme, il continua jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se relever, encaissant sans broncher les coups de ses deux camarades fiers de tabasser un homme trop amoché. Bagarre de rue beaucoup trop violente pour être sans conséquences, les cris des uns et les coups des autres firent qu'il perdit la tête. Un court instant, une seule véritable seconde. Et les conséquences furent dramatiques. À ses yeux du moins.

Pauvre âme innocente si tu savais à quel point il était désolé.
Il s'en veut Léo, s'en veut d'avoir été aussi con. Faut pas lui en vouloir il a toujours été comme ça. Léo de jour, Léo de nuit, si différents et pourtant unique homme.

Il se serait bien inquiété s'il en avait eu le temps, mais les assauts reprenaient et il ne pouvait qu'observer du coin de l’œil les dégâts qu'il avait causé. Est-ce que tu as mal ? Réponds-lui, rassure-le parce qu'il a mal pour toi lui. Tu sais, il souffre de blesser des gens qui ne lui ont jamais rien fait. Des personnes qu'il ne connaît pas, comme toi.

Dernier coup, victoire du solitaire qui ne la savoura qu'à moitié. Et oubliant presque aussitôt ces trois grandes brutes il avait tourné la tête, espéré que tu sois encore là. Pas à l'attendre mais presque, parce que lui voulait s'excuser. Encore, toujours. Il était comme ça Léo.

« Merci. »

Il sourit.
Grimace aussitôt en sentant ses lèvres endolories le tirailler fortement. Aussi déchirées que son esprit, peut-être plus. Il était bien sur Terre à présent, enfin.

« Désolé pour ça, pas trop sonné ça va ? »

Question bête.
Il se laissa tomber lourdement près de toi, épuisé, observant d'une mine inquiète les quelques gouttes de sang qui s'échappaient.

Faudrait pas trop tarder à soigner ça, hein.

« J'ai mon salon pas très loin, vient avec moi j'ai de quoi panser ta plaie là-bas. »

Et il se redresse encore, te tend une main pour que tu en fasses de même. Le suivre, il n'y avait pas d'autre option. C'était le seul moyen qu'il avait de se racheter au fond.


# 8E3557


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
ZweiMasculin

date d'inscription : 17/07/2015
pouvoir : Ténèbres † Transmet un sentiment de vide, d'obscurité au simple toucher. Mais seulement les émotions négatives et dominantes. Plus l'interlocuteur essaiera de s'en échapper, plus l'effet durera.
fiches : www † Fiche
www † Relations
www † Iris
www † RP

âge, race : 19 ans
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Croupier
feat : Allen † D.Gray-Man
messages : 85
avatar
Re: Dark storm •• Zwei
   
Ven 31 Juil - 14:57




_____________________________________ft. Léo Lespérance



Zwei, c’est cette petite chose qui a grandit dans un univers trop grand pour lui et dont il n’arrive à saisir toutes les nuances. C’est vivre dans une immensité qui l’enrobe tout entier. Imposante et obscure présences dans les abysses de l’infini, dont il vient d’en subir les conséquences en cette facétieuse soirée. Sautant misérablement dans le gouffre de ténèbres venant l’entourer, se laissant porter par la gravité des rires graveleux pour mourir d’une chute violente, et pas une silhouette ne venant lui porter secours. Il en était certain.

Sauf peut être un. Le crâne balancé par un étourdissement dût aux frappes intempestives dont il a fait preuve, et quelques propos énoncés dont le sens lui avait échappé.Il y enfonce sa large pupille claire dans ceux de son interlocuteur. Ils n’ont pas la même lueur dans leurs yeux. Il ne fait que lui offrir un sourire enfumée, bien qu’effrayant, avec toute cette peintures diluée. Un boyau de paroles dont les excuses sonnent véridiques que cela pourrait procurer une hilarité chez le clown bafoué. Il aurait pu l’accomplir si la douleur fugace qui le tiraillait ne sait dépeindre de ses malheureuses grimaces.  

« Ca va…Je crois. »

Hésitation persistante au sein de son esprit nébuleux. La bille claire s’enracine dans ceux de son interlocuteur. Un peu, pas beaucoup en vérité. Alors la pupille papillonne et se plisse, pour distinguer plus promptement la silhouette qui épouse l’obscurité. Mais cela relève d’un combat presque vain. C’est neigeux et flouté. Cela ne va peut-être pas aussi bien qu’il se laisse penser. Il apercevait simplement un corps fatigué et ravagé par le combat de rue précédent, pis les perles de rubis qui glissaient contre sa peau. Lui aussi, il en a bavé, mais lui, il s’est relevé. Des paroles prononcées, et une main qui se dresse devant son faciès. Il se trouve dérouté. Mais ses phalanges plongent et s’accrochent à ceux tendues, pour tenir son équilibre.

« Merci. »

L’équilibre était assurément bancal, mais les jambes pouvaient supporter le poids du clown. La paume s’esquive et revient se placer près du corps, tandis que les pieds pivotent et suivent le sillon de son interlocuteur. A ses habitudes, la conversation serait plus animée, mais les lippes défoncées ne peuvent subir quelques grossiers mouvements sans élancements soudains. Parce qu’il est trop faible pour ne pas succomber, qu’il est vain et qu’il devrait savoir quand s’arrêter. Tans pis. Il n’apprendra jamais.

« Salon ? Salon de quoi ? »

Le silence est parfois meilleur, mais Zwei n’apprend jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charybde
Léo LespéranceMasculin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Princess Paris
pouvoir : Ghost Whisperer ▽ il parle aux morts, honey
fiches : Daddy coolirisrelation
âge, race : 31 ans, infecté ▽ Charybde
orientation sexuelle : Bi'
profession : Tatoueur à succès
feat : Freude ▽ Andrew Garfield
messages : 146
avatar
Re: Dark storm •• Zwei
   
Mer 12 Aoû - 22:11


•• Dark Storm
feat Zwei
« Je suis tatoueur. »

Qu'il dit en souriant -enfin en essayant, plutôt. Il continue d'avancer maladroitement, les côtes endolories par les coups qu'il a reçu. Là il ne pense pas trop à lui parce qu'il sait que tu es derrière, et Léo il s'inquiète pour toi. Vraiment, mais il ne se retourne pas. Peut-être qu'il a la trouille de constater, s'il le faisait, que tu puisses ne plus être là. Le silence s'installe alors parce que dans ces moments-là il ne sait jamais quoi dire. Situation awkward au possible perdue entre la culpabilité et le malaise d'une nouvelle rencontre.

Lui qui est si sociable d'ordinaire.
Si heureux et souriant.
Là il ressemblerait à un cadavre, si les cadavres pouvaient marcher.

Il fait pitié un peu, heureusement que vous êtes arrivé. Le bâtiment donne l'air d'avoir vécu, et par cette nuit sombre on croirait presque un repère de gangsters alors que pas du tout. C'est juste qu'il ne pense pas à modifier l'extérieur, parce qu'il n'a pas le temps et pas vraiment la motivation. Mais une fois dedans on sait pourquoi on vient ici généralement. Léo c'est le meilleur et il prend soin de tout. De son matériel comme des autres.

« Tiens, passe devant. »

Il te seconde, appuie sur l'interrupteur et ferme la porte. C'est beau chez Léo. Le salon est beau, spacieux et confortable. Parce qu'ici c'est un peu sa seconde maison, même s'il préfère de loin être avec sa fille qu'il aime énormément. Deux secondes pour observer, il te diriges presque aussitôt vers des fauteuils au fond de la salle, en cuir, un peu comme chez les coiffeurs. Tu verras, tu t'y sentiras bien. Lui en profiter pour s'échapper un court instant dans l'arrière boutique chercher de quoi vous requinquer. Désinfectant, pansements, sparadrap que de merveilles.

Et la bière aussi.
Evidemment.

Ow, qu'est-ce que.
Il avait pas vraiment fait attention avant, à toute cette peinture sur ton visage. Du maquillage ? Ainsi dégoulinante elle te donnait des airs tristes, un peu déprimé. Surprenant. Seulement Léo, bien que franc, n'était pas le genre d'homme à vexer alors il se tut. Pour l'instant, fourrant le contenu de ses bras sur la table basse qu'il tira jusqu'à vous.

Mais la curiosité était bien trop grande, effrayante envie de savoir ce qui se cachait derrière un accoutrement si atypique. Aller, en douceur Léo.
En douceur.

« Le produit risque d'enlever ton maquillage, un peu seulement, hein. Il bave un peu mais il est bien fait, c'est dommage hm. »

En douceur on a dit. Aller-retour au lavabo à cinq mètres pour se débarbouiller les mains et il prépare la compresse. Pschitt pschitt. J'espère que t'es prêt parce que ça pique un peu. Beaucoup même.

« Au fait, moi c'est Léo. »

T'as plus cas serrer les dents maintenant.


# 8E3557


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamia
ZweiMasculin

date d'inscription : 17/07/2015
pouvoir : Ténèbres † Transmet un sentiment de vide, d'obscurité au simple toucher. Mais seulement les émotions négatives et dominantes. Plus l'interlocuteur essaiera de s'en échapper, plus l'effet durera.
fiches : www † Fiche
www † Relations
www † Iris
www † RP

âge, race : 19 ans
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Croupier
feat : Allen † D.Gray-Man
messages : 85
avatar
Re: Dark storm •• Zwei
   
Jeu 13 Aoû - 20:03




_____________________________________ft. Léo Lespérance



« Mais c’est trop génial d’être tatoueur. »

Syllabes prononcés d’un ton faible, sûrement parce que les babines défoncées ne peuvent supporter plus que nécessaires les paroles et l’admiration pour ce métier. Il laisse échapper cette bouffée de sentiment envers son interlocuteur, dessinant un sourire peinturluré qui dégouline. Zwei, il sait bien que son masque est éreinté, que la surface enlaidit plus encore et l’étau semble se refermer sur sa boîte crânienne. Alors, une paume s’arrache de sa place pour acheminer contre la tempe salit du clown. Que cette agitation cesse. Mais son attention est portée à la destination, où les pas foulent le sol d’un air presque timide. Pauvre enfant dont le corps et l’esprit sont déboités de leurs compartiments respectifs, il fait pitié, Zwei.

Alors, il esquive l’angoisse intérieure et pénètre dans ce lieu d’ataraxie. Aisance où quiconque peut s’y complaire et dont le jeune clown ne fait pas exception. Les semelles raclent le sol, et l’échine se courbe. Les fauteuils sont tellement confortables, c’est si agréable que là il était apposé auparavant, le malheureux enfant. Il laisse le soin à ses pupilles tout le plaisir de papillonner dans ce salon. Mais bien vite, on revient, les bras chargés de quoi soigner. L’esprit nébuleux semble se calmer, et Zwei profite de ce calme ambiant pour exhaler l’ombre d’un soupir satisfait, qui se transforme bien vite en une grimace informe, disgracieux visage à la peinture dégoulinante.

« C’est pas grave, ça se refait, l’œil se plisse légèrement en voyant la compresse. Serre les dents, mon petit clown. Entre deux ou trois coups de poings, ça finit par baver. »

Oh. Il ne s’est même pas changer, le croupier. Vêtu de la tenue réglementaire du casino dans lequel celui-ci travaille. Faudra y retourner. L’hésitation quand à la douleur fugace que le garçon aux cheveux blancs fracasse son esprit tel un marteau, mais dont l’habitude le rend irrévocablement docile.

« Et moi Zwei. »

Et le petit ne tressaute même pas. Gentil petit rendu si docile. La bille claire s’enracine alors au creux des pupilles de son interlocuteur, non sans l’ombre d’une grimace fugace qu’il ne peut indéfiniment cacher.  Cependant, la curiosité est telle que le clown se demande si l’acte proposé est de la gentillesse à l’état brut et si rare, ou tout simplement de la pitié pour un chiot recroquevillée. Et la demande est si effrayante qu’elle n’osera sans doute se poser contre les lippes défoncées. Hésitation envenimer par une légère agitation dont le cerveau n’est pas habitué, pantin docile. Il ne faut pas. Alors, qu’importe. N’importe quelle question pour se détourner.

« Habituer des bagarres ? »

C’était tellement crétin, il ne pouvait cacher sa mine déplorée et elle-même blasée par des propos incongrues. Mais le matériel si bien préparé et disposés lui laisser entendre cette suggestion aussi stupide que son agitation, pauvre égoïsme qu’il souhaite annihiler.  

« Tes gestes paraissent mécaniques. »  

Prends une pelle, creuse un trou et reste dedans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charybde
Léo LespéranceMasculin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Princess Paris
pouvoir : Ghost Whisperer ▽ il parle aux morts, honey
fiches : Daddy coolirisrelation
âge, race : 31 ans, infecté ▽ Charybde
orientation sexuelle : Bi'
profession : Tatoueur à succès
feat : Freude ▽ Andrew Garfield
messages : 146
avatar
Re: Dark storm •• Zwei
   
Ven 28 Aoû - 23:53


•• Dark Storm
feat Zwei
Il tapote la compresse sur ta plaie encore saignante, grimace lorsque dans son cerveau parviennent les sensations de picotements auxquels il aurait droit également. Léo a la peau sensible et il déteste ça, espérant seulement que ce ne soit pas ton cas aussi.

« Encore désolé pour ça, c'était vraiment pas voulu. »

Énième excuse de l'homme qui s'en veut encore et qui voit en ce malheureux accident une conséquence dramatique. Changement de compresse, c'est pas que tu pisses le sang tu sais, mais ça veut pas s'arrêter. Et avec tout ce maquillage, Léo il veut s'assurer que rien ne s'infecte alors il prend ses précautions et il tapote encore pendant quelques secondes avant de déballer les pansements. Gros pansements pour une plaie presque ridicule au fond, il pose le tout délicatement sur ta blessure, se dit également enchanté de te connaître, Zwei, malgré tout ça.

« Voilà c'est fini. Ça devrait le faire, j'ai l'habitude de m'occuper de ce genre de choses, haha. Rire gêné et main derrière la tête pour t'épargner un nouveau pardon, un peu idiot le Léo. Tiens prend une bière, c'est moi qui offre ! »

Encore heureux Léo, manquerait plus que ça.
Humour de merde, franchement.

L'homme se lève pour porter les compresses usagées jusqu'à la poubelle puis retourne s'étaler, épuisé, à sa place. Il décapsule sa bière pour en prendre une gorgée, un sourire triste qui s'affiche à l'entente de ta question. Habitué, hein.

« Ouai.. On peut dire ça. Mais c'est pas comme si c'était volontaire non plus tu sais. M'enfin, je suppose que maintenant c'est plus un truc qui changera. »

Nan Zwei, mauvaise idée valait mieux pas en parler. Léo se déteste parfois tu sais. Il déteste le plaisir qui se glisse dans ses veines et qui s'empare de son âme entière quand il frappe, lorsqu'il est sur le point d'achever d'un crochet bien placer un adversaire trop casse-cou. Il y a des habitudes qui n'évolueront jamais peu importe le temps qui passe, bonnes ou mauvaises d'ailleurs et il ne fait aucun doute que celle-ci ne soit pas des meilleures.

« Mécaniques ? »

Haussement de sourcil surprit, il comprend pas vraiment où tu veux en venir. Puis il éclate de rire et c'est si soudain que la bière qu'il tient fermement dans sa main a faillit finir sa course sur le carrelage. Il vient de comprendre le sens de tes mots, et ça lui paraît tellement idiot. qu'il peut pas s'empêcher. C'est pas méchant, c'est pas contre toi non plus. Mais Léo est fatigué et il a les nerfs qui lâchent un peu, quoi de plus normal en fin de soirée. Non vraiment, c'est bien que ça arrive maintenant.

« Oh my god mais. Il arrive pas à parler tellement il rit, et c'est si simple pour lui. C'est ça le vrai Léo, le mec qui se prend pas la tête et qui passe sa vie à rire. Sauf que bon, là c'est assez problématique parce qu'il a du mal à arrêter. Nan mais. J'espère que tu crois pas que c'est pour ça que. Zwei oh my god ! »

Imagine le vrai fou-rire, le gros XDDDDDD placardé un peu partout et tu comprendras que tu peux rien faire pour lui. Puis les minutes passent doucement. 1, 2, 3 avant qu'enfin il se calme. Même si encore prit de quelques soubresauts, il peut articuler maintenant. Il est pas fou Zwei, vraiment pas fou.

Juste déglingué.
Une gorgée de bière pour faire passer l'infime goutte d'embarra qui s'immisce dans son corps et il reprend, le sourire douloureux sur ses lèvres en sang.

« J'suis désolé je sais pas pourquoi c'que t'as dis m'a fait rire. C'est mal de mentir, Léo, mais bon. Mais si mes gestes sont si précis c'est parce que je soigne régulièrement des plaies dans mon travail. »

Ça veut pas dire qu'il est mauvais non non.
Même si une personne normale s'imaginerait bien volontiers le contraire, il est vraiment bon dans ce qu'il fait Léo.

« D'ailleurs ça me fait remarquer, c'est l'uniforme du casino que tu portes, non ? Tu bosses là-bas ? »

C'est ça rattrape toi et change de sujet.
T'es con Léo.

Pardon pour le temps de
réponse omg # 8E3557


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Dark storm •• Zwei
   


Revenir en haut Aller en bas
 

Dark storm •• Zwei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Quartier neutre :: Divertissements-