Partagez | 
 

 CONTEXTE — once upon a time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
éphialtès
AmbreFéminin

date d'inscription : 27/04/2015
pouvoir : Inconnu, mais il serait plus puissant que tous les autres.
fiches : .www
âge, race : La trentaine ; Infectée.
orientation sexuelle : Inconnue.
profession : Chef d'éphialtès.
feat : OC.
messages : 185
avatar
CONTEXTE — once upon a time
   
Dim 5 Juil - 18:39


Once Upon A Time




Partie I

Le commencement


L'an 2200. Deux siècles ont achevé de détruire la nature. Les animaux ne sont plus que des restitutions biologiques, vestiges d'une biodiversité autrefois impressionnante. Le responsable ? L'Homme, avec un grand H. Chaque être humain a participé à la démolition de la Terre, certains plus que d'autres. Le manque les a poussés à avancer technologiquement parlant – à une vitesse qui aurait fait rêver leurs ancêtres du vingt-et-unième siècle.

Mais la pollution a empoisonné les plantes. La nature s'est rebellée contre cette pourriture, sécrétant par ricochet un gaz toxique pour l'humanité. Invisible à l’œil nu et inodore, ce poison est passé inaperçu.

Il a fallu douze longs mois pour que la substance montre des effets, et c'est là que les hommes ont changé. Leur organisme n'a pas réagi comme il aurait dû, des facultés se sont développées : deux individus sur trois développaient ce qu'ils appelaient des « infections » - modifications physiques, capacités psychiques bref, des pouvoirs de surhommes. Bientôt, il ne resta qu'un tiers d'humains purs, et c'est là que les ennuis commencèrent.

Avec l'arrivée du virus, le taux de criminalité dans le monde s'était multiplié, tout le monde volait, tuait – que ça soit volontaire ou non – et la population diminua de 20%. Chacun pensait que la situation n'aurait pas pu s'aggraver, jusqu'à ce qu'un problème majeur se pose : la reproduction.
Effectivement, les infectés ne pouvaient procréer entre eux et les humains se faisaient de plus en plus rare.

Partie II

Le renouveau


C'est en 2225 qu'une solution a été proposée. Il restait un quart de la Terre non-infecté, une partie de l'humanité qui persistait, du côté de l'Amérique et du Japon. Les scientifiques des pays concernés s'étaient unis pour mettre au point l'opération Synodel.

Cette opération consistait à enfermer une région dans un dôme, où elle serait oxygénée et purifiée, dans l'optique de préserver la race humaine. Il fut convenu qu'aucun infecté ne devait pénétrer dans l'enceinte de la ville. En 2247, la ville de Synodel était enfermée, avec des humains venant de partout dans le monde ; ils portaient tous l'espoir de l'espèce, les « grands » de ce monde avaient élus domicile là-bas.

Pendant trois ans, tout alla parfaitement bien. Les humains cohabitaient plus ou moins, malgré le soucis de racisme qui persistait. Mais la révolte grondait. Les infectés n'appréciaient pas d'être mis à l'écart, ils voyaient la famine et les guerres décimer leur population. Il était évident que le soulèvement serait violent, mais les dirigeants de Synodel pensaient avoir un peu plus de temps.

Partie III

La rébellion


C'est en 2250 que tout bascula. Du côté des infectés américains, un gigantesque groupe s'était formé, dirigé par une famille : les Hunter. Chaque membre de leur unité avait fini par prendre ce nom, jusqu'à ce que le terme se propage suffisamment pour que le terme de race lui soit approprié. A leur tête, sur le trône de toute l'espèce, le Hunter original. Il avait la faculté de passer à travers la matière et de la rendre poreuse par un simple contact – contact continu, évidemment.

Ils attaquèrent le dôme avec la ferme intention de prendre le pouvoir sur cette région. Persuadés que l'air qui y traînait les guérirait de leur incapacité à se reproduire, ils avaient placé tous leurs espoirs en la famille « royale ».
Les détails de l'invasion, personne ne s'en souvient, ou du moins personne n'en parle. Les infectés ne sont pas fiers des agissements de leurs ancêtres et les humains n'osent pas s'en souvenir, traumatisés par la violence de l'événement.

Partie IV

De nos jours


Aujourd'hui nous sommes en 2300. L'Homme et les Hunters se sont reproduits entre eux, créant une race hybride. Cette race, connaissant plusieurs dérivés, est apte à procréer avec tout le monde, pour le plus grand bonheur - et la plus grande surprise - de tous les Synodéliens. L'histoire s'efface peu à peu des esprits, comme si le monde autour de Synodel n'existait plus.
Le racisme a été si puissant et omniprésent que différents groupes se sont formés selon les origines des habitants : Charybde n'enrôle que les Hunters purs et durs, Hyléos se concentre sur le fruit de l'union entre un Hunter et un Hybride, Orion embauche les citoyens nés de la liaison entre deux hybrides. Lamia accepte toute personne ayant un parent humain et un parent hybride, et Scylla n'est peuplé que de purs humains.

Une autre organisation, bien plus discrète et mystérieuse, a vu le jour : Ephialtès. Elle regroupe les gouvernants de chacun des groupes susdits, tous dirigés par une seule personne dont personne ne sait rien à part le genre ; c'est une femme, ils en sont sûrs.
Ephialtès a été créée dans le but de faire perdurer l'ordre entre les habitants de Synodel et, pour l'instant, elle fonctionne plutôt bien.




_______________
je vois mon étendard dans un ciel de cauchemar


Dernière édition par Ambre le Mer 21 Oct - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
éphialtès
AmbreFéminin

date d'inscription : 27/04/2015
pouvoir : Inconnu, mais il serait plus puissant que tous les autres.
fiches : .www
âge, race : La trentaine ; Infectée.
orientation sexuelle : Inconnue.
profession : Chef d'éphialtès.
feat : OC.
messages : 185
avatar
Re: CONTEXTE — once upon a time
   
Mar 20 Oct - 17:39


Intrigue I — The moment to fight
L'orage grondait, la pluie tombait en fines goutelettes glaciales. Un air d'apocalypse ? Non, la révolte qui s'amorçait doucement. D'une poignée de main, Melody et Aloïs venaient de sceller leur pacte. Cette nuit, l'orange et le gris se mélangeront pour former un seul et même peuple. La cible ? Charybde.

L'éclair frappe le sol dans un sombre craquement, et on les voit de loin. Ce peuple en colère, ce peuple que l'on considère comme inférieurs chez les rouges. Ils arrivent rapidement, dans des cris déchirants, l'arme ou le pouvoir prêt à tout ravager sur son passage.
Des explosions, des coups de feu, des lumières étincelantes, c'est tout ce que l'on discerne parmi les hurlements de panique. Et une lourde détonation qui impose le silence. Tous les regards se dirigent vers la tour imposante d'Ephialtès où on voit quelques rebelles gisants sur le sol, morts ou blessés. Des craquements, des fissures, des bouts de la bâtisse qui viennent s'échouer lourdement contre le béton. Le grésillement strident qui attire de nouveau toute l'attention. Sous les yeux effarés de Synodel tout entier, le dôme avait disparu quelques secondes. Ils n'ont pas rêvés, ils l'ont tous vu.

Face à cela, Aloïs rameute les troupes. La destruction a été répendue. Il le savait, les conséquences de cet affront allaient leur coûter très cher.
La pluie a cessé, le brouillard s'est dissipé.
Orion et Hyléos se bousculent à travers Charybde pour observer les dégâts.
Des quartiers ravagés, des corps entassés, des blessés recroquevillés contre les bâtiments encore debout attendant leur soin.
Au loin, personne ne se doute qu'un conseil a été mis en place pour punir chacun des acteurs de ce désastre.
Hunter enragé, Melody et Aloïs dépités.
C'est tout ce qu'ils ont retenu des sentiments respectifs de leur chef.
Ambre a exigé par le biais d'un communiqué que les forces de l'ordre seront renforcés et que l'ordre sera rétabli le plus rapidement possible.

Un message réconfortant pour certains, un message rempli d'hypocrisie pour les autres.
La paix semble prôner... En apparence. Pourtant, les tensions entre les groupes s'accroient violemment.



_______________
je vois mon étendard dans un ciel de cauchemar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

CONTEXTE — once upon a time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Contexte
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Formalités :: Les inévitables-