Partagez | 
 

 “ Let's play a game ” ft. Lyvion Phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
lamia
ZweiMasculin

date d'inscription : 17/07/2015
pouvoir : Ténèbres † Transmet un sentiment de vide, d'obscurité au simple toucher. Mais seulement les émotions négatives et dominantes. Plus l'interlocuteur essaiera de s'en échapper, plus l'effet durera.
fiches : www † Fiche
www † Relations
www † Iris
www † RP

âge, race : 19 ans
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Croupier
feat : Allen † D.Gray-Man
messages : 85
avatar
“ Let's play a game ” ft. Lyvion Phoenix
   
Ven 24 Juil - 23:50


“ Let's play a game ”


Il était encore une de ses soirées où une foule cacophonique arpentait les lieux au sein de cet établissement, une masse vivante dans laquelle il se glissait doucement. Il peut alors sentir des fragrances, ces parfums désireux et versatile dont ils acclament les sens, parsemant la pièce et charmant les autres.  Des pupilles qui observent cette petite bille qui roule, roule et roule comme une folle, se déversant contre la roulette. Alors, les bataillons aux différentes couleurs étaient fixés sur cette minuscule bille blanche, attendant frénétiquement qu’elle s’arrête enfin sur le numéro de leur choix.

D’autres sont perdus plus loin, enrôlés entre le capharnaüm de mélodies aussi rocailleuses que cristallines. Des étreintes chimériques entonnées à la pensée versatile. Tout s’esquisse en de légers tremblements de la paume, sûrement des rêves qui polluent la réalité de cette cage terrestre. Fébrile étincelle se permettant de filtrer à travers les pupilles, une simple lueur se contentant de survivre en cette chaotique existence dont ils peuvent faire preuve. Il le sait, ils ne seront jamais complètement habitués à cela, quand bien même ils apprécient sa compagnie.

Zwei, visage peinturluré et apparat propre à celui dont l’établissement rend obligatoire. Il en vient à les taquiner, à les envelopper d’argent et de boissons, les éreintant dans leur chute aux sommes exorbitantes. Et il se trouve au milieu, Zwei, les brûlant d’un sourire de bouffon. Il n’est que le flot consentant de cela, de pensées disparates, mais il ne les avait pas oubliés. Il les laisse abdiqués sous la faiblesse. Et puis, et puis, il perçoit une sensation, cette singulière vision qui vint s’écraser le long de son échine, parcourant ses phalanges qui tenaient les cartes.

Alors l’ingénu, il bivouaque le regard, cherche les bataillons qui le scrute d’une façon si particulière. Et il le trouve. Beau, éphèbes au milieu des autres. Ce brun, il nimbe la pièce d’un coton somptueux entouré de mélopée mirifique. Alors, d’un signe de main élégant, le jeune Zwei l’invite en tant que spectateur, comme un corps implorant sans conteste la venue d’un bel être. Qu’il s’approche encore un peu, qu’il puisse l’observer aussi. Assiégé à ses côtés, ses phalanges tendirent à son invité un verre de champagne dont le prix onéreux dépassés de beaucoup le salaire de chacun.

« Premier venue ? »

La tignasse se penche et les pupilles s’échoue le temps d’un moment sur son interlocuteur enrobé de mystère sensuel et de peu de paroles, un sourire de peinture rouge sur le visage. Puis, il reprit la partie en cours, désireux de choir plus qu’il ne faut ses compagnons de soirée. Les sons, les rires voluptueux et les vilenies de chacun s’exploitent dans ce beau casino.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: “ Let's play a game ” ft. Lyvion Phoenix
   
Sam 25 Juil - 9:50


Le temps, notion immatérielle régissant la vie de chacun en ce monde. Le temps est roi. Le temps est égoïste. Il ne vous attend guère, préférant s'effilocher petit à petit. Secondes se transformant en minutes pour alors demeurer en heures. Il s'en suit alors des journées et finalement des périodes. Le temps, voyez-vous, est un dirigeant cupide, appréciant vous voir aliéné à lui jusqu'à votre dernière exhalaison. Pourtant, parmi toute cette panoplie d'êtres cherchant à se synchroniser avec ce dernier, un seul ose le défier. Le temps, au diable le temps ! Les défilés, tu les enchaînes sans aucun répit certes. Mais il t'arrive bien souvent de prendre du temps pour ta propre personne et non l'inverse. Le temps, tu le plies en conséquence au moindre de tes désirs. Désir de liberté, désir de davantage de renommée, désir de l'inconnu.

Et ce soir-là, tu pénétras en territoire sombrant dans la dérision, la dépravation. Une multitude de boules de feu clignotantes au sein d'une incessante danse suffisaient à te rattacher à la réalité. Il ne s'agissait guère-là d'une onirie mais de la vérité elle-même. Le casino, endroit où se rassemblait une foule d'amoureux des jeux. Il y en avait de toutes sortes des plus modestes aux plus onéreux. Tous grouillait dans les moindres recoins de ce dernier, s'agglutinant ici et là. Te voilà ainsi presque perdu au coeur de cette foule coagulée. Les jeux, tu n'en savais que peu sur ces derniers, tes centres d'intérêt ne tournant qu'en grande partie autour de la mode internationale. Mais il te fallait découvrir ce qu'étaient les jeux à proprement parler.

Tes pas étaient la fois légers et gracieux, évitant scrupuleusement la rencontre avec d'autres pour alors s'arrêter au beau milieu de cette immense salle. Où donc irais-tu en guise de commencement ? Il y avait après tout tellement de choses à découvrir que tu ne savais plus vraiment ce que tu comptais faire en premier. Tes prunelles violacées scrutèrent alors sensuellement les environs, croisant celles de certain inconnus qui gênés par leur intensité détournèrent les leurs d'un geste vif. Et on finit par te reconnaître. Comment passer à côté de ce somptueux mannequin que tu es ? On te demanda alors de signer des authographes ou encore d'immortaliser cet instant à l'aide d'un iris. Mais bien vite, l'attraction des jeux reprit le dessus et ces inconnus davantage semblables à un nuage d'électrons regagnèrent alors le noyau atomique. Les voilà en train de graviter encore et toujours autour de ce dernier. Tu attardas alors ton regard sur celui-ci. Un jeune homme au faciès défiguré par un maquillage de clown se tenait ainsi fièrement debout, un jeu de cartes en main. Habillé de manière très cadrée, il ne pouvait que s'agir d'un employé aux psychisme quelque peu douteux.

Celui-ci te repéra par ailleurs aisément avant de te faire signe de la main de le rejoindre. Un petit rictus condescendant vint en conséquence ourler tes lèvres. Trop d'honneur que d'être convié à cet événement. La distance qui vous séparait jusque-là atteignit alors rapidement le zero absolu et tu pris place sur une chaise disposée non loin aux côtés de cet être à la fois réel et irréel. Ce maquillage si burlesque te fit arquer un sourcil. Pourquoi tant de fausseté alors qu'il pourrait très bien arborer son véritable faciès au lieu de se dissimuler derrière un autre. Un verre de champagne glacé rencontra peu après ta paume alors que tes prunelles étaient rivées sur lui, non pas que tu l'admirais mais plutôt pour le dévisager. Et tu finis par les détourner quelques temps plus tard tout en agitant gracieusement ton luxueux champagne désormais piégé au sein de mouvements circulaires. Et la voix de ce clown inconnu finit par venir chatouiller tes tympans. Tu plantas alors tes charmeuses prunelles dans les siennes.

Oui en effet. Vous êtes ?

Qu'il se révèle en grand jour, cet être si mystérieux en même temps que tu réprimas ton envie de le rabaisser ...
feat. Zwei ▲ charme en #9367B2 ▲ hrp KEUR dans ta face ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
lamia
ZweiMasculin

date d'inscription : 17/07/2015
pouvoir : Ténèbres † Transmet un sentiment de vide, d'obscurité au simple toucher. Mais seulement les émotions négatives et dominantes. Plus l'interlocuteur essaiera de s'en échapper, plus l'effet durera.
fiches : www † Fiche
www † Relations
www † Iris
www † RP

âge, race : 19 ans
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Croupier
feat : Allen † D.Gray-Man
messages : 85
avatar
Re: “ Let's play a game ” ft. Lyvion Phoenix
   
Sam 25 Juil - 15:44


“ Let's play a game ”

Zwei n’était pas ici pour octroyer une once de bienfaisance ou à son contraire, celui de jeter sa vilenie cachée en son sein. Ce clown peinturluré était dans ce lieu afin d’attirer l’attention qu’il gagnait, afin de contaminer chacun des présences avec son absence de clarté, qu’il remportait à chaque fois. Personne ne dérogeait à cette aspérité de la vie dont il en contrôlait chaque instant. Il est né, ce clown dans ce casino pour semer un doute qui en germe en leur for intérieur. Les gestes délicat dirigés vers ses invités majestueux, venant obstruer leur désir d’âme à l’aide de ses mains maîtres des cartes, de leur offrir un dernier sourire avant de laisser l’éreintement sonner le glas. Et de les laisser sous une défaite amer, mais dont les corps traînards et malveillants reviennent dès le lendemain. Et encore, inlassablement. Et Zwei, il leur ouvre les bras, les embrassant et continuant ce jeu, jusqu’à ce que la proie n’est plus rien.

Alors il remarque aisément ses traits normalement disgracieux qui apparaissent sur le visage du mannequin, éphèbe portant un masque dont les prunelles avides attirent bien au-delà de la conception. Zwei les admire d’un œil attentif, prenant soin de ses autres convives, qui lui murmure d’autres formes de distractions, dont le jeune croupier exécute aussitôt, laissant ses boyau paroles s’exhaler au creux des tympans d’hommes et de femmes qui quémandent sans interruptions, dans une proximité presque stupéfiante. Puis, les pupilles quittent leurs lignes de conduites, retrouvant les prunelles atypiques du jeune homme.

« Oui en effet. Vous êtes ?
Un simple croupier qui répond à tout ce que vous souhaitez. »


Il s’octroie même le droit de poser son regard plus proche encore, un sourire peinturé de rouge sur les lippes masculines qui châtient. Invitations superflues, mais tout de même présente dont son existence appose une décision que son interlocuteur pourra donner autant qu’il le souhaitera. Il ne lui avait donné que quelques syllabes, chacun. Des nuances presque érotiques qui se dessinent et dont chaque personne présentes à cette table pourrait en faire preuve, avec délicatesse et complaisance. La partie toucher à sa fin, et aucun des participants ne comptait repartir avec le double ou le triple de la somme posée précédemment, mais n’étaient pas résignés à revenir. Bien au contraire, ils avaient eu un rire veloutés à l’encontre de chaque individu présent, même auprès du mannequin ténébreux, dont la plupart planer un regard plus long que les autres. Alors, la tignasse du clown bivouaque vers son nouvel invité de marque.

« Quel plaisir de rencontrer un mannequin ici, vous vous essayez aux jeux diverses, vous pouvez aller aux machines à sous, la roulette aux surprises ou même une partie de poker pour les plus coriaces. »

Autre invitation cette fois nettement plus visibles, mais dont le jeune croupier est obligé de gerber ses syllabes afin d’inciter le jeune, beau et sans doute riche mannequin à s’essayez aux jeux. Sans aucun doute, le jeune Zwei ne le laissera s’échapper aussi facilement. Les liaisons fusionnés et le croupier ne laissait aucun hasard faire les choses dans ce casino dont il était maître, connaissant les moindres recoins, tables de jeux et individus présents en ce lieu majestueux. Alors il promena ses pupilles perçantes sur chaque trait que son interlocuteur exposé. Il lui faisait penser à un individu d’un livre et film paru et il n’arrivait pas à s’en détacher, tant l’attractivité était intense.

« Je peux vous guider dans votre choix si vous le souhaitez, le personnel reste à votre entière disposition. Vous cherchez quelque chose de différent en venant ici ? »

Alphabétisation dont Zwei gagnait en profondeur, cherchant continuellement quelque chose en ce mannequin de renom, en faisant bien entendu attention à ce que le verre de son interlocuteur ne soit pas vide, ni les prédispositions mis en action pour son plus grand confort. Ce nouvel invité tomber pendant sa légère pause, quoi de mieux au croupier clown pour emprisonner un nouveau dans sa toile.
 


Hors RP + gros luv sur toi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: “ Let's play a game ” ft. Lyvion Phoenix
   
Mar 28 Juil - 18:31


Le liquide de couleur or afflua par petites gorgées le long de ta gorge. Te voilà par la suite en train de faire incessamment tournoyer ton verre tandis que tes prunelles violacées se plurent à vagabonder sur chacun des électrons entassés autour de ce mystérieux clown. Un croupier t'avait-il alors répondu. Tu ne lui fis alors qu'un simple Hmm en guise de réponse. S'il attirait autant l'attention, c'était sans doute à cause de ce faciès défiguré par ce masque de maquillage. Et cet homme ne se gêna guère pour te vanter les mérites des jeux de ce casino bondé avant de t'inciter à te perdre au coeur d'une partie de poker. Qu'il tente donc de te convaincre. Si tous les joueurs en ce lieu se révélaient être de pauvres proies qu'il pouvait manipuler à sa guise, les dépouillant alors voracement de leur fortune, tu ne faisais cependant aucunement partie de ce type-ci de personnes. Prédateur tu étais et prédateur tu demeurais. Ce que ce jeune homme ne savait en outre guère non plus, c'était que tu l'avais désormais ajouté à ton tableau de chasse. Qu'il était séduisant à essayer de te cueillir à l'aide de belles paroles. Rares étaient à vrai dire les personnes sachant manier à la perfection le pouvoir de la rhétorique et ce beau croupier se trouvant à proximité de ta personne faisait étonnament partie de cette catégorie.

Un petit rictus mêlé de coquinerie vint ourler tes lèvres avant que tu ne te lèves de ton siège et approches tes lèvres au creux de l'oreille du croupier.

Et si tu jouais pour moi plutôt hm ? Si tu es vraiment bon, je te donnerai bien plus que de l'argent ~ Lui murmuras-tu d'une voix suave.

Ta paume rencontra peu après sa joue droite que tu caressas sensuellement de ton pouce. Ton rictus se transforma alors en sourire à la fois condescendant et satisfait de ta proposition plus que subtile. Et tu te plus par la suite à ruiner le maquillage sanguin dissimulant les véritables lèvres du jeune homme en l'étalant à l'aide du même doigt. Le voilà davantage défiguré qu'il ne l'était déjà. Son visage donna par ailleurs presque l'impression d'être complètement déchiré au niveau de la bouche et tu ne pus alors t'empêcher d'émettre un ricanement à son égard.

Oops, quel maladroit je fais ~

Tu approchas de nouveau tes lèvres au creux de son oreille dans le but de les chatouiller avec délice de ta splendide voix masculine.

Quel horrible maquillage toutefois ...

Répugant certes mais terriblement original. Ce jeune homme n'était en conséqunece guère effrayé d'afficher cette différence aux prunelles d'autrui si bien que tu commenças à lui porter une noisette d'intérêt. Tu avais après tout toujours eu un faible pour ceux qui étaient différents du nuage électronique. Un noyau si attracteur que tu te laissas emporter par tes envies en te montrant charmeur avec ce dernier. Les électrons, eux, semblaient complètement partagés entre la surprise de te voir te comporter de manière aussi tendancieuse avec ce dernier et la jalousie. Comment ne pas être jaloux de ta personne en train de monopoliser toute l'attention de leur petite célébrité du casino ? Et cela te plaisait, qu'il t'accorde autant d'intérêt, qu'il tente désespéremment de t'emprisonner au sein de ses filets ...
feat. Zwei ▲ charme en #9367B2 ▲ hrp KEUR dans ta face ! ♥ Oh ce n'est pas grave ♥ Ma réponse n'est pas géniale éè GROS KEUR SUR TOI ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Re: “ Let's play a game ” ft. Lyvion Phoenix
   


Revenir en haut Aller en bas
 

“ Let's play a game ” ft. Lyvion Phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wanna play a game ?
» I want to play a game • Romane
» Would you like to play a game ? - Amber
» Let's play a game ▬ Raïley Shiloh
» Kim Tae Won ✞ wanna play a game?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Rps-