Partagez | 
 

 I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
lamia
SethFéminin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Miki L. Loan
pouvoir : Douleur psychique
fiches : FicheRS
âge, race : 23 ans △ Infectée
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Trafiquante d'arme △ Vendeuse
feat : Izaya/Kanra △ Durarara! △ Kristen Stewart
messages : 94
avatar
I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   
Dim 19 Juil - 16:09


Ça se passait toujours de la même manière. Il te suffisait d'un léger facteur contrariant dans ta journée pour que tu t'y précipites, en colère et avec quelques envies de meurtres. Alors, au lieu de tuer quelqu'un et de t'encombrer d'un corps, tu décompressais autrement. Parfois c'était l'alcool, et tu trouvais toujours quelques stupides pions pour te suivre dans ton ivresse, d'autres, c'était les jeux, mais c'était lassant de gagner, si le king n'était pas de la partie. Mais cette fois-ci, tu avais opté pour Corvus. Étrange de se précipiter chez l'assassin de sa mère ? Pas tant que ça. Enfin, pas pour toi.

Comment l'avais-tu rencontré déjà ? Ah, en cherchant la personne qui t'avais délivrée d'un fardeau, en assassinant cette idiote. Parce qu'il faut l'avouer, dans les deux dernières années de sa vie, à part venir te quémander de l'argent, elle n'avait pas fait grand chose d'autre. Elle n'avait jamais rien fait, plutôt. Tu avais tout naturellement été le remercier.

Vers deux heures du matin, t'étais donc venue tambouriner chez lui, après avoir avalé quelques verres dans un bar quelconque. T'arrivais pas à dormir. C'était l'excuse type. Et bizarrement, on en demandait jamais plus : c'était simple avec Corvus ; après tout, tu le connais à peine, et il ne te connaît pas plus également.

Dénudée, mais toute intimité cachée, enroulée dans les draps du lit, tu tapotes sur ton Iris. Allongée en travers du lit, sur le dos, tes bras faiblissent alors que tu tiens ta tablette au dessus de toi, et tu t'allonges sur le ventre pour plus de confort et soulager des bras frêles. Tu relèves les yeux de ton écran, les mots s'échappant de tes lèvres abîmées. Ta voix est légèrement rauque.

« Hey, Corvus. Elle était comment ma mère avant ? »

Tu regrettes la question, elle est stupide. Tu soupires et lâche ton iris pour t'affaler dans les draps.

« Nah, oublie. »
feat. CORVUS ▲ dialogue #660000hrp blblblblbl ~


Dernière édition par Seth le Jeu 13 Aoû - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charybde
InvidiaMasculin

date d'inscription : 12/07/2015
autre(s) compte(s) : Alcyone
pouvoir : Shapeshifting, connu sous le calomnieux nom de changement d'apparence, total ou partiel. Il ne suffit que d'un regard pour pouvoir vous usurper votre identité, et autant vous dire qu'il vous a déjà tous observés.
fiches : ⌘ PRÉSENTATION
⌘ RELATIONS
⌘ COMMUNICATION

âge, race : 18 - Hunter artificiel.
orientation sexuelle : Béhé c'est nul l'amour.
profession : Espion et accessoirement créateur d'embrouilles
feat : Envy - Fullmetal Alchemist
messages : 277
avatar
Re: I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   
Dim 19 Juil - 17:22



Un silence légèrement troublé par les vibrements de la tablette de Seth. Appuyé contre le rebord d’une fenêtre, il observait la l’astre nocturne étant à son apogée dans le plafond obsidien que représentait le ciel. Un silence troublé par les frottements de draps que la demoiselle provoquait avec son corps nu. Ses yeux vrillent sur elle, en l’espace d’une seconde.

Seth. Il ne la connaissait pas il y a quelques temps de ça. Et il n’aurait sans doute jamais voulu la connaître. Trop présomptueuse, arrogante, et égocentrique.
... Tout comme lui.
Cependant, sa vie fut étrangement lié à elle. Sa mère était une prostituée qu’il avait tué sur un coup de tête, comme il faisait avec beaucoup de femmes qui ne méritait pas, selon lui, de vivre. Une fille ordinaire aurait sans doute voulu essayer de venger sa mère, et aurait sans doute haï Corvus pour avoir mit un terme à sa vie comme on écrasait une feuille morte en temps d’automne.

Cependant, il n’en était rien, elle l’avait même remercié. Une surprise à la fois agréable et amère. Personne n’a le droit de lui être supérieur ou égal, être immortel qu’il était, il avait un plein pouvoir sur ces stupides humains armés de pouvoirs ridicules. Et pourtant, il aurait pu essayer de la tuer, ça aurait été simple, c’est une femme.

Cependant, son pouvoir était la barricade qui l’en empêchait. La douleur physique ne lui fait pas peur - Corvus ne ressent pas la douleur, et sa capacité de régénération efface même la plus infime des plaies. Cependant, la torture psychique était tout autre. Étant plutôt solide mentalement, ceci n’était pas censé attiser la moindre trace de méfiance. Cependant, il ne connaît ni le fonctionnement - rien de son pouvoir, si ce n’est la nature de ce dernier. Et c’est ça qui le freinait.

Il sous-estime trop ses adversaires et potentiels rivaux. Et c’est une grosse erreur qu’il a commise, plusieurs fois.

La voix de Seth le fait sortir de sa torpeur et il tourne machinalement la tête en sa direction quand elle prend la parole, pivotant pour se retrouver dos à la fenêtre et s’appuyer contre elle, bras croisés.

Hey, Corvus. Elle était comment ma mère avant ?

Il reste de marbre, les yeux rivés sur elle. C’est quoi cette question sérieux ? Elle-même semble se rendre compte de l'imbécillité de ces mots. Nah, oublie. Il bat lentement ses cils, réfléchissant cependant sur la question. Il redresse un bras pour que son menton vienne se loger dans la commissure entre son pouce et son index, pensif.

Elle te ressemblait, sur certains points. Il esquisse un sourire narquois et marque une pause, sachant éperdument qu’elle allait mal prendre cette remarque. Sûre d’elle, hautaine. Se servait de ses atouts pour envoûter les autres et les berner. Je me souviens d’elle car elle était sacrément culottée pour une prostituée. Une sacrée fouine. Il l’observe, ses pupilles ses dilatant lorsqu’elles embrassèrent la lumière plutôt désagréable de son Iris.

Mais elle ne valait rien. Après tout, quand on s’abaisse au rang de péripatéticienne, je suppose qu’on se fiche de son amour propre, de sa dignité, et de son honneur. Mais tu sais, je te trouve bien bête de la haïr. Dis-toi que ces années passées en sa compagnie t’ont permises d’ouvrir les yeux sur la dure réalité de la vie, et que tu as forgé un caractère solide grâce à ce passé.


   
Base par Libella
couleur : #D0CD21

_______________



   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCLx1I4yCR5aThxr0Mj3Cyfw
lamia
SethFéminin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Miki L. Loan
pouvoir : Douleur psychique
fiches : FicheRS
âge, race : 23 ans △ Infectée
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Trafiquante d'arme △ Vendeuse
feat : Izaya/Kanra △ Durarara! △ Kristen Stewart
messages : 94
avatar
Re: I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   
Dim 19 Juil - 20:42


« Elle te ressemblait, sur certains points. »

Tu fronces immédiatement les sourcils à cette remarque déplaisante. Que tu ressembles à cette … femme, presque inconnue, qui vendait son corps comme un vulgaire objet te rend dingue. Impossible que tu ressembles à ce déchet. Et le monde se portait bien mieux sans elle, de toute manière.

« Sûre d’elle, hautaine. Se servait de ses atouts pour envoûter les autres et les berner. Je me souviens d’elle car elle était sacrément culottée pour une prostituée. Une sacrée fouine.Mais elle ne valait rien. Après tout, quand on s’abaisse au rang de péripatéticienne, je suppose qu’on se fiche de son amour propre, de sa dignité, et de son honneur. Mais tu sais, je te trouve bien bête de la haïr. Dis-toi que ces années passées en sa compagnie t’ont permises d’ouvrir les yeux sur la dure réalité de la vie, et que tu as forgé un caractère solide grâce à ce passé.  »

Ridicule. Tout simplement ridicule. Elle avait tout les droit de haïr cette garce, et après tout, il ne savait rien. De toute manière, il ne serait jamais digne de savoir, il était comme tout les autres, un simple pion sans importance sur l’échiquier. Tu éteins brutalement ton Iris et tu le balances plus loin, il glisse dangereusement sur le bord du lit, mais s'arrête à temps.

« Effectivement, elle ne valait rien. Et tu sais très bien que je ne te remercierais jamais assez pour avoir mis fin à la vie d'une telle misérable. Pour dire vrai, sa présence était même un embarras. Peut-être qu'elle n'avait aucune dignité, aucun honneur, mais pour entacher le mien... non merci. »

Ta voix est froide, tu n'essayes même pas de cacher la colère qui fait gronder tes mots. D'une grâce féline, tu te relèves et viens attraper la simple robe noire que tu portais en arrivant, qui jonchait sur le sol depuis un moment. Consciente de ta nudité totale face à cet homme, elle ne semble cependant pas te gêner, et tu enfiles avec lenteur le vêtement qui glisse lentement sur tes courbes provocantes. Il te manquait encore un sous-vêtement, mais tu n'avais aucune idée où il avait fini. De toute façon, ce n'est pas comme si tu en avais besoin. Tu mordilles tes lèvres gonflés et passe une main dans tes cheveux lisses, qui tombent en cascade sur tes épaules pâles.

« Je n'ai jamais rien appris d'elle et je n'avais rien à apprendre. Ce n'est certainement pas une telle femme qui allait me faire ouvrir les yeux sur cette si... "dure réalité". Tu devais certainement la connaître mieux que moi, finalement. »

Tu pars dans un rire froid, incontrôlé en te souvenant de la femme qu'elle était.

« Pitoyable. C'est la seule chose que je retiens d'elle. »
feat. CORVUS ▲ dialogue #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charybde
InvidiaMasculin

date d'inscription : 12/07/2015
autre(s) compte(s) : Alcyone
pouvoir : Shapeshifting, connu sous le calomnieux nom de changement d'apparence, total ou partiel. Il ne suffit que d'un regard pour pouvoir vous usurper votre identité, et autant vous dire qu'il vous a déjà tous observés.
fiches : ⌘ PRÉSENTATION
⌘ RELATIONS
⌘ COMMUNICATION

âge, race : 18 - Hunter artificiel.
orientation sexuelle : Béhé c'est nul l'amour.
profession : Espion et accessoirement créateur d'embrouilles
feat : Envy - Fullmetal Alchemist
messages : 277
avatar
Re: I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   
Dim 19 Juil - 22:45



Ses paroles le font sourire. Un sourire maigre et difficilement retenu, alors qu’il n’y avait rien de spécialement d’amusant. Et Corvus lui-même ne souriait par car c’était amusant, mais parce qu’il était soulagé. Soulagé de voir, que malgré ces airs de soit disant reine, elle soit aussi faible. Son passé l’enchaîne et l’empêche d’avancer. Lui, il était libre de ses mouvements bien qu’entravé par les même liens.

Il pensait qu’elle était était une adversaire de taille et que rien ne pouvait l’arrêter, mais il n’en était rien. Il vient d’en avoir la vérification à l’instant. Il aurait pu lui ouvrir son coeur et lui dire ce qu’il pensait de tout ça, mais ça ne ferait que guérir ses plaies ouvertes et vulnérables. Toute seule, elle ne ferait que s’écorcher, encore et encore. Il faut qu’elle continue de s’apitoyer sur son sort, de haïr sa mère de feu et que cette haine qui est censée la rendre plus résistante la détruise plutôt.

Il le faut.

Ses yeux se posent sur le corps blanchâtre qu’elle dévoile. Son physique était en tout cas aussi vulgaire que celui de son idiote de mère. Peut-être ferait-elle une bonne prostituée, elle fait pas son âge en plus. Les hommes les plus pervertis la prendront pour une jeune de 14 ans et.. Il secoua la tête comme pour que son imagination cesse, l’observant enfiler sa robe. Il eut presque une pulsion lorsqu’il aperçut son cou, pâle électrifiant son corps entier et le faisant se crisper, alors qu’il finit par détourner la tête autre part pour ne pas être davantage tenté par l’envie qui est celle de pénétrer sa chair de ses crocs pour enfin sentir le goût de son essence vitale. Car oui, le sexe est une chose agréable, mais c’est encore mieux, tellement mieux s’il peut faire ça en parallèle.

Je n'ai jamais rien appris d'elle et je n'avais rien à apprendre. Ce n'est certainement pas une telle femme qui allait me faire ouvrir les yeux sur cette si... "dure réalité". Tu devais certainement la connaître mieux que moi, finalement. Pitoyable. C'est la seule chose que je retiens d'elle.

Ses yeux se reposent sur elle à présent que son cou fut voilé par sa chevelure de jais. Il la fixe, tente d’analyser ses mots, mais ne parvient pas à comprendre pourquoi était-elle si haineuse. En fait, c’était peut-être un sentiment normal, mais qu’il n’arrivait juste pas à comprendre parce qu’il n’a pas eu de présence maternelle depuis plus de 60 ans et qu’il a oublié quel effet ça devait faire d’aimer ou de détester sa génitrice pour ce qu’elle avait fait.

Il se décolle de la fenêtre et pose ses mains sur ses hanches en s’avançant lentement vers elle, la fixant ensuite, arborant une expression froide.

Tu n’es pas supérieure à moi car tu t’apitoie trop sur ton sort. C’est la haine que tu voues à ta mère qui te fait vivre, sans elle, tu n’es qu’une coquille vide. Il se penche sur elle pour poser une main sur sa joue et lui mordiller la lippe inférieure. Tout cet acharnement te tuera un jour, j’en suis sûr. Restant proche de son visage, sa main remonte jusqu’à ses yeux. Aveuglée par cette haine. Envoûtée par cette haine. Possédée par cette haine. Je ne connais rien à ton passé, Seth. Et il ne m’intéresse pas, moi je préfère me pencher sur les faits présents.

Corvus se redresse ensuite pour venir faire craquer son cou, prenant une grande inspiration soulevant son torse, ce dernier se dégonflant au rythme qu’il expire.

Et ce que je vois, c’est en réalité une fille faible. Qui veut se montrer forte pour voiler cette faiblesse pourtant si visible à mes yeux.

Sa main froide descend à nouveau jusqu’à sa joue qu’il caresse sans vraiment être tendre. Tout ça c’est pour les faibles.

Même moi, Corvus, suis capable de me tromper. Mais c’est ce que tes yeux me disent, et j’ai de nombreuses fois observé ceux d’une femme pour lire au plus profond de son âme. La rancoeur est une forme de faiblesse, sache-le simplement, et crois-moi ou non.

J’avais dit que je devais la briser, mais j’essaie de recoller les morceaux, aveuglément.
Ça aussi ça va te coûter la vie, Corvus.


   
Base par Libella
couleur : #D0CD21

_______________



   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCLx1I4yCR5aThxr0Mj3Cyfw
lamia
SethFéminin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Miki L. Loan
pouvoir : Douleur psychique
fiches : FicheRS
âge, race : 23 ans △ Infectée
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Trafiquante d'arme △ Vendeuse
feat : Izaya/Kanra △ Durarara! △ Kristen Stewart
messages : 94
avatar
Re: I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   
Lun 20 Juil - 12:56


« Tu n’es pas supérieure à moi car tu t’apitoie trop sur ton sort. C’est la haine que tu voues à ta mère qui te fait vivre, sans elle, tu n’es qu’une coquille vide. »

Tu relèves les yeux vers lui, posant une main sur son torse à son approche. Voilà qui était intéressant.

« Tout cet acharnement te tuera un jour, j’en suis sûr. Aveuglée par cette haine. Envoûtée par cette haine. Possédée par cette haine. Je ne connais rien à ton passé, Seth. Et il ne m’intéresse pas, moi je préfère me pencher sur les faits présents. »

Tu restes étonnamment silencieuse, ton visage ne trahissant aucune émotion. Tu te contentes de cligner des yeux et de le regarder de tes yeux d'un noir profond.  

« Et ce que je vois, c’est en réalité une fille faible. Qui veut se montrer forte pour voiler cette faiblesse pourtant si visible à mes yeux. Même moi, Corvus, suis capable de me tromper. Mais c’est ce que tes yeux me disent, et j’ai de nombreuses fois observé ceux d’une femme pour lire au plus profond de son âme. La rancoeur est une forme de faiblesse, sache-le simplement, et crois-moi ou non. »

Il semble avoir fini sa tirade. Alors que tu fermes une fois de plus tes yeux sombres, ils apparaissent soudainement d'un rouge vif, violent, agressif dans cette pénombre intime et agréable. Un sourire amusé se scotche à ton visage d'angelot, et un rire étrange secoue tes épaules.

« Corvus... Oh Corvus. Je ne te connaissais pas aussi sensible et si faible. Quelle image me montres-tu là ? »

La lueur de folie gagne enfin tes yeux. Comme tu avais envie de t'immiscer au plus profond de son crâne, pour voir la douleur dans ses prunelles. Mais il fallait te contrôler encore un peu, ma belle. Tu t'éloignes de lui d'un pas léger, entamant une danse, tu virevoltes dans la pièce, ta robe se froissant au gré de tes mouvements. Tu sens ton pouvoir qui s'éveille, une onde glacée parcourant ton corps.

« Moi qui te croyais digne de me côtoyer. Tu me déçois réellement. Faible, Corvus ? Ce n'est que ton propre reflet que tu perçois dans mon regard. »

Tester ton don sur un vampire pourrait-être enrichissant. Tu commences à y réfléchir sérieusement et tu lui envoie une première rafale mentale, discrète, qui s’apparente à un léger mal de crâne. Tu t'arrêtes de danser. Ton rire se calme, et un rictus malveillant éclaire ton visage

« Ai-je dis que je haïssais ma génitrice, Corvus ? C'est là que tu te trompes. Ce serait ridicule, de la haïr. Elle ne mériterait même pas que l'on s'abaisse à la haïr. Je pourrais avoir toutes les raisons du monde pour la détester... Mais quelle perte de temps et d'énergie ! Même dans sa mort, elle ne vaux rien et personne ne la regrette. Croyais-tu réellement que je vivais pour cette haine ? C'est bien là que tu me sous-estime ! »

Tu mordilles ta lèvre gonflée, lui lançant un regard énigmatique, souriant toujours. Tu dégages tes cheveux d'un côté, dévoilant ton cou gracile, et la bretelle de ta robe glisse lentement le long de ton bras.

« Attention, ou je vais devenir sérieuse, Mr.Corvus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charybde
InvidiaMasculin

date d'inscription : 12/07/2015
autre(s) compte(s) : Alcyone
pouvoir : Shapeshifting, connu sous le calomnieux nom de changement d'apparence, total ou partiel. Il ne suffit que d'un regard pour pouvoir vous usurper votre identité, et autant vous dire qu'il vous a déjà tous observés.
fiches : ⌘ PRÉSENTATION
⌘ RELATIONS
⌘ COMMUNICATION

âge, race : 18 - Hunter artificiel.
orientation sexuelle : Béhé c'est nul l'amour.
profession : Espion et accessoirement créateur d'embrouilles
feat : Envy - Fullmetal Alchemist
messages : 277
avatar
Re: I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   
Lun 20 Juil - 16:32



Oui, ça va te coûter la vie.
Corvus... Oh Corvus. Je ne te connaissais pas aussi sensible et si faible. Quelle image me montres-tu là ?

Il se mord la lèvre. C’était logique qu’elle réagisse ainsi. Corvus s’écarte et se passe une main sur le visage, avant observer cette dite main, détaillant sa paume sans même plus faire attention à elle. Ah, Corvus. Il est vrai que tu es humain, aussi. Et que même si sous cette forme démoniaque, ton coeur ne bat plus, tes sentiments et ton humanité sont toujours bien encrés en toi, eux. Mais tout ça est passager - on apprend de ses erreurs, et il a compris que lui dévoiler cette partie de lui en était une grosse.

Moi qui te croyais digne de me côtoyer. Tu me déçois réellement. Faible, Corvus ? Ce n'est que ton propre reflet que tu perçois dans mon regard.

C’est à ce moment qu’il lève les yeux sur elle. Froid. Silencieux. Il sentait son sang bouillir légèrement - elle savait comment l’énerver. Elle savait ce qui lui sortait des yeux, ce qui l’agaçait, ce qui le révulsait. Ne monte pas sur tes grands chevaux avec, sale gosse. Il inspire profondément, coupant son souffle en sentant quelque chose cogner dans sa tête. Léger, mais perceptible. Ce n’était pas naturel. Il plisse les yeux. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre. La tête des autres étaient un terrain de jeu pour Seth. Corvus ne flanche pas, ne grimace même pas, ne réagit même pas, perdu dans ses pensées.

Ai-je dis que je haïssais ma génitrice, Corvus ? C'est là que tu te trompes. Ce serait ridicule, de la haïr. Elle ne mériterait même pas que l'on s'abaisse à la haïr. Je pourrais avoir toutes les raisons du monde pour la détester... Mais quelle perte de temps et d'énergie ! Même dans sa mort, elle ne vaux rien et personne ne la regrette. Croyais-tu réellement que je vivais pour cette haine ? C'est bien là que tu me sous-estime !

Elle a osé pénétrer mon esprit. C’était infime et bref, mais je l’ai senti. Imbécile. Stupide. Inutile. Ses yeux de feu fixent le sol plutôt que sa chair. Il repense à ce qu’il venait de lui dire il y a à peine cinq minutes. Comment ai-je pu dévoiler une partie de moi si faible… Enfin, là n’est pas le problème. Ça m’aurait pas forcément gêné devant quelqu’un d’autre. Mais cette fille… Cette fille..

Attention, ou je vais devenir sérieuse, Mr.Corvus.

C’est le coup de grâce. L’atmosphère de la pièce se rafraîchit. Corvus déglutit, puis murmure. C’est toi qui me sous-estime en me disant ce genre de choses, Seth… Un sourire dément qu’il essaie de retenir menace ses lippes, alors que son regard se plante à nouveau dans le sien. Il se passe une main dans sa chevelure dorée et s’attarde sur le plafond un instant.

Il est vrai, je ne te prenais pas au sérieux jusqu’à présent. Et que cela me serve de leçon. Et il semblerait que j’aie mal lu ton âme, également… Je ne comprendrais jamais les humains, et leurs sentiments, même en en étant moi-même un… Ou alors, c’est simplement ta façon d’être, tes idéologies et tes motivations que je n’arrive pas à cerner. Selon moi, toute cet engouement était uniquement nourrie par la colère. Et peut-être que c’est le cas, au fond, mais je n’en sais rien. Dans tous les cas, elle est crevée…

Fierté. Son sourire s’élargit.

Ton don m’a bien surpris, sale pisseuse. Mais si j’ai survécu durant toutes ces années, si je suis sorti vivant et vainqueur après tout ce temps, c’est pourquoi à ton avis ? Je suis un être supérieur, tu n’es qu’une humaine. N’espère jamais, même pas un jour me surpasser. Et n’espère même pas pouvoir me tuer avec ton don. Tu n’es rien face à moi. Rien.

L’impulsivité est sans doute son plus grand défaut. Son plus grand défaut, et sa plus grosse faiblesse.

Peut-être que tu pourras me faire très mal… Mais n’espère même pas avoir une chance de mettre un terme à ma glorieuse vie, qui continuera toujours quand tu seras morte. Je suis invincible, indestructible, intouchable, IMMORTEL !

C’est le monde entier que tu sous-estime à présent, Corvus. Un rire résonne du fond de sa gorge, plus semblable à un ricanement, positionnant sa main droite sur son épaule gauche et sa main gauche sur sa hanche droite, ses griffes se plantant dans sa propre peau, comme s’il se grattait, son sang s’échappant des blessures qu’il avait crée et dégoulinant le long de sa peau. Dément.

C’est lorsqu’il s’arrête de rire que ses mains tâchées de liquide vermeil comme son pantalon et le sol se décolèrent de sa peau, cette dernière ayant déjà entamé sa lente régénération. Un faible rire subsiste encore, suffisant pour faire bouger des épaules, il porte ses doigts jusqu’à ses lèvres pour les recouvrir de sang, sa langue venant ensuite les nettoyer.

Ton audace m’amuse… Kuh.. Nah. TU m’amuses. Tu m’intéresses… Tu me fascines… Me trouble… M’énerve… Hmm… J’avais presque eu l’impression de perdre le goût de la vie après avoir passé des décennies et des décennies en vie… En 90 ans, il n’y a eu qu’une dizaine de personnes qui se sont réellement opposé à moi… L’immolation par le feu, la tentative d’exposition au soleil, l'écartèlement, la noyade… Il dégage sa chevelure de son cou pour dévoiler ce dernier, une cicatrice bien visible et large présente sur ce dernier, et l’entourant. Ils ont même tenté la décapitation… Et rien de tout cela n’a marché. Cependant… Personne n’a tenté la souffrance mentale… C’est vrai ! même si mon coeur ne bat plus, mon cerveau, lui, est en pleine forme. Il frissonne de désir. Ahhh… T’es vraiment géniale, Seth…….

Un pas, un deuxième, il ne suffit que d’un dernier pour se retrouver à proximité d’elle. Il se penche lentement pour que ses lèvres viennent épouser les siennes, sa langue allant chercher la sienne jusque dans sa bouche pour la caresser, la titiller et danser avec elle. En parrallèlle, il abaissa l’autre bretelle de sa robe pour que cette dernière longe ses courbes et s’écrase au sol, il déposa sa main toujours remplie de sang à présent sec dans le creux de son dos afin de sentir son ventre toucher le sien et sa poitrine se presser contre son torse, rompant le baiser ensuite.

Son regard embrassa le sien, se faisant plus doux et à la fois plus sévère, plus désireux et à la fois plus haineux - il la détestait et l’adorait pour ça. Et rien que pour ça. Ses lèvres descendent jusqu’à son cou, il arrivait presque à sentir son sang circuler sous ses lèvres. Et aussi bien il avait la vision de planter ses crocs en elle dans la tête, aussi bien il avait celle de lui déchirer la carotide avec les dents. Sourire.

J’ai hâte de voir ce que ton pouvoir me réserve.


   
Base par Libella
couleur : #D0CD21

_______________



   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCLx1I4yCR5aThxr0Mj3Cyfw
lamia
SethFéminin

date d'inscription : 16/07/2015
autre(s) compte(s) : Miki L. Loan
pouvoir : Douleur psychique
fiches : FicheRS
âge, race : 23 ans △ Infectée
orientation sexuelle : Bisexuelle
profession : Trafiquante d'arme △ Vendeuse
feat : Izaya/Kanra △ Durarara! △ Kristen Stewart
messages : 94
avatar
Re: I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   
Dim 9 Aoû - 16:21




« C’est toi qui me sous-estime en me disant ce genre de choses, Seth… »

Laisse moi rire. Tu sais que tu l'as énervé. C'était peut-être même le but. Qui sait ce qui se passe dans la tête d'une folle comme toi.

« Il est vrai, je ne te prenais pas au sérieux jusqu’à présent. Et que cela me serve de leçon. Et il semblerait que j’aie mal lu ton âme, également… Je ne comprendrais jamais les humains, et leurs sentiments, même en en étant moi-même un… Ou alors, c’est simplement ta façon d’être, tes idéologies et tes motivations que je n’arrive pas à cerner. Selon moi, toute cet engouement était uniquement nourrie par la colère. Et peut-être que c’est le cas, au fond, mais je n’en sais rien. Dans tous les cas, elle est crevée… Ton don m’a bien surpris, sale pisseuse. Mais si j’ai survécu durant toutes ces années, si je suis sorti vivant et vainqueur après tout ce temps, c’est pourquoi à ton avis ? Je suis un être supérieur, tu n’es qu’une humaine. N’espère jamais, même pas un jour me surpasser. Et n’espère même pas pouvoir me tuer avec ton don. Tu n’es rien face à moi. Rien. Peut-être que tu pourras me faire très mal… Mais n’espère même pas avoir une chance de mettre un terme à ma glorieuse vie, qui continuera toujours quand tu seras morte. Je suis invincible, indestructible, intouchable, IMMORTEL ! »

Tu hausses un sourcil, visiblement très amusée de la situation. Une simple humaine. Ce gars là avait bien besoin qu'on lui rappelle qu'il n'était pas intouchable. Invincible, immortel... certes. Mais pas intouchable. Tu regardes le sang qui coule sur son corps glacé. Tu aimais énormément, la vue du sang. C'est souvent synonyme de douleur. Et tu aimes voir la souffrance sur le visage des autres.

« Ton audace m’amuse… Kuh.. Nah. TU m’amuses. Tu m’intéresses… Tu me fascines… Me trouble… M’énerve… Hmm… J’avais presque eu l’impression de perdre le goût de la vie après avoir passé des décennies et des décennies en vie… En 90 ans, il n’y a eu qu’une dizaine de personnes qui se sont réellement opposé à moi… L’immolation par le feu, la tentative d’exposition au soleil, l'écartèlement, la noyade… Ils ont même tenté la décapitation… Et rien de tout cela n’a marché. Cependant… Personne n’a tenté la souffrance mentale… C’est vrai ! même si mon coeur ne bat plus, mon cerveau, lui, est en pleine forme. Ahhh… T’es vraiment géniale, Seth. »

Corvus est un véritable phénomène. Tu retiens difficilement ton hilarité devant cet homme qui se prend pour un dieu. Tu le laisses s'approcher, t'embrasser et te dénuder une fois encore. Tu plonges ton regard dans le sien, mais contrairement à lui, tes yeux rouges n'expriment que du vide. Tu sais qu'il lorgne ton cou avec envie.

« J’ai hâte de voir ce que ton pouvoir me réserve. »

C'est la phrase de trop pour Seth. Le cerveau est une machine complexe. Ton don ne peut pas tuer. Il sert seulement à faire souffrir ; souffrir si fort qu'on te demande parfois d'achever celui qui reçoit tes attaques. Peut-être penses-t-il qu'il aura l'impression que son crâne va éclater sous les coups mentaux que tu lui réserves. Tu lui promets bien pire. Tu emprisonnes à nouveau ses lèvres, reprenant la danse avec ta langue. Tu le repousses jusqu'au lit, où ses genoux butent contre le bois, et il se retrouve assit, toi, sur ses genoux.

« Dommage pour toi, Vampire. Je t'avais prévenue que j'allais devenir sérieuse. »

Tu passes tes mains sur son torse divin, là où le sang qui a épousé ses formes, commence à sécher. Ta langue et tes lèvres glissent dessus, un goût métallique familier explose dans ta bouche. Tu n'insistes pas assez fort pour que ton passage laisse des traces, te contentant de baisés légers, faisant rougir tes lèvres de ce sang qui n'est pas le tien.

« Tu m'amuses autant que je t'amuse, Corvus. Tu es invincible. Mais je t'assure que tu es loin d'être intouchable. »

Tu emprisonnes ses lèvres et tu t'insinues une fois de plus dans sa tête. Tu le broies mentalement, aussi fort que tu le peux, quelques secondes durant.

« Alors jouons ensemble »

_______________
SING YOU A LULLABY

 
 
 

where you die at the end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]
   


Revenir en haut Aller en bas
 

I don't wanna sleep tonight ••• Corvus [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» I don't wanna sleep, I don't wanna dream, 'Cause my dreams don't confort me.
» I wanna talk tonight 'bout how you saved my life || relations de Hank Pepper
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Rps-