Partagez | 
 

 so what u're tryin to do to me — feat. aleks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invitéavatar
so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Mer 15 Juil - 19:21


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
sorry pour l'attente
Tout juste payée, à peine levée, et Arizona se prépare pour une douce journée au coeur des magasins de Synodel. Son compte pleure du bonheur et elle-même est au bord des larmes – les débuts de mois sont toujours délicieux pour tout le monde. Ou presque. Ronronnant sous la douche, la jeune femme réfléchit déjà à quels endroits elle va pouvoir se ruiner, où elle mangera et quels types d'achats elle fera.

Un mot rapide collé sur le frigidaire à l'intention d'Indiana - « Touche à Apocalypse et j'te nique. Nourris Zelda stp » - et elle ferme la porte à clé, sifflotant déjà. La carte bleue fourrée dans le sac, enveloppée dans sa protection fushia absolument virile et elle fait son sport du jour en traversant son quartier à la recherche du centre commercial ; le tout à pieds, parce que les transports publics l'insupporte.

Saluant les quelques morts présentables sur son chemin et les semant à l'instant où ils se rendent compte qu'elle est la seule à les voir – le danger ? Je me ris du danger, ahaha.
C'est une fois entrée dans le centre commercial, aussi appelé paradis sur terre, qu'elle s'épanouit enfin et laisse un sourire déchirer son visage. Si toutes les autres femmes sont folles à cet endroit pour les vêtements, Arizona ce qui l'émoustille c'est les bornes d'arcades, les magasins de jeux vidéos et d'électronique.

Qu'elle n'y connaisse rien ne change pas sa façon de voir, elle est tout bonnement amoureuse de la technologie et aime se plonger des heures durant dans les jeux qu'elle trouve culte, comme Zelda ou même Professeur Layton – un peu moins culte, mais pas mal rodé quand même. Toujours en ronronnant elle s'engouffre dans son allée favorite et y gambade de longues heures, bientôt envahie par différents sacs de jeux.

C'est vers le début de l'après-midi qu'une tête familière, quoi qu'un peu basse, apparaît aux yeux de la détective privée. Affublée de ses achats, elle se glisse derrière Aleks et signale sa présence d'un coup d'épaule, lui offrant un clin d'oeil.

« Eh ben Kalachnikov, qu'est-ce que tu fous dans un centre commercial ? Tu devrais boire du lait, en passant. Ou de la soupe, j'sais plus. J'ai eu du mal à t'reconnaître ! »

Elle pouffe, ravie par sa propre blague, et le pousse jusqu'à une table du bar le plus proche. « Assieds-toi, c'est ma tournée. » Sourire taquin, elle s'installe en face de lui et coince ses sacs entre ses pieds pour les protéger contre d'éventuels voleurs. Si les cadavres flottants ne risquent pas de toucher à ses achats, les vivants, eux, n'hésiteraient probablement pas.

Un barman apparaît comme par magie et Arizona commande gentiment un gin tonic, laissant ensuite son.. disons Aleks choisir une boisson. Et elle s'accoude sur la table, enfouissant le menton au creux de ses paumes.

« Alors, quoi d'neuf chez le p'tit bras droit du prétendu frère d'Ambre ? »

L'air faussement intéressée – faussement, si on veut – par la vie de son très cher acolyte, elle s'enfonce dans son siège et attend patiemment que le barman revienne avec son verre, aussi connu sous le nom de Saint Graal.

Elle ne se départit pas de son sourire, moqueuse Arizona.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Jeu 16 Juil - 0:45


MUSIQUE ▬ Comment avais-tu fini dans un centre commercial ? Toi Aleks Kalachnikov, plus connu pour faire peur aux membres d'Hyléos et que pour faire du shopping en pleine journée. Pour être franc, tu n'en savais rien. Une idée, comme ça, qui passait dans ta tête. Quelqu'un de normal aurait mis ça sur le coup du destin, mais comme tu pensais que le destin c'était une façon pour les faibles de se rassurer sur leur misérable existance, tu te disais surtout que tu allais t'ennuyer ferme. Pourtant tu continuais à marcher dans les allées du centre. Peut-être y croiserais-tu une connaissance, un membre d'Hyléos à remettre en place parce qu'il flemmardait trop dans l'idéal.

Malheureusement pour toi ce n'était pas ce genre de personne que tu allais rencontrer. Mais plutôt celle que tu préférais éviter, voire fuir, tellement qu'elle arrivait à t'énerver. Elle venait par derrière, tel un esprit fourbe et mal intentionné, et sa voix arrêta immédiatement toutes tes pensées.

▬ Eh ben Kalachnikov, qu'est-ce que tu fous dans un centre commercial ? Tu devrais boire du lait, en passant. Ou de la soupe, j'sais plus. J'ai eu du mal à t'reconnaître !

Typique d'Arizona. Toujours à critiquer ta taille. Bon c'est vrai que pour un garçon tu étais plutôt petit, mais en même temps c'était une fille qui avait tendance à porter des talons donc le match était désavantageux pour toi. Bien entendu après sa blague d'un goût plus que douteux et d'un niveau inférieur à celui des pâquerettes, elle se mit à rire. Tu te retournas et avant même d'avoir eu le temps de dire autre chose que bonjour, tu te fis traîner jusqu'à la table d'un bar pas loin.

▬ Assieds-toi, c'est ma tournée.

Tu t’asseyais et regardais la fille sans montrer une seule émotion. Comment quelqu'un d'aussi énervant pouvait avoir été nommé bras-droit ... Enfin ça te confortait dans ta théorie selon laquelle les hunters avait une intelligence largement inférieure à la moyenne en plus d'être stériles. Un barman arriva, elle commanda un gin tonic, un cocktail qui lui ressemblait bien. Pétillante, acide, amer mais aussi fraîche et pleine de vie, c'était ça aussi Arizona. Pas seulement une fille agaçante. Si seulement elle pouvait être muette ça serait tellement mieux. Après avoir commandé un thé russe Earl Grey, citron et fleur d'oranger, ta cher ... interlocutrice, se décida à engager véritablement la conversation.

▬ Alors, quoi d'neuf chez le p'tit bras droit du prétendu frère d'Ambre ?

Comme si tu avais le temps de discuter avec quelqu'un. Tu avais largement assez de travail et pas spécialement envie de le reporter. Enfin, parfois il fallait faire des concessions, même quand il s'agissait d'Arizona Winchester, malheureusement. Tu lui répondis en ne prêtant pas attention à sa réflexion sur ton chef.

▬ Il n'y a rien de nouveau Arizona, et même si c'était le cas je ne te dirais rien. En plus, je sais que ce n'est pas ma vie qui t'intéresse mais plutôt celle d'Hyléos et de Percy.

Le barman arriva, apportant les boissons. Tu te sers une tasse de thé, y met un sucre, et commence à boire. Il était chaud, mais tu étais beaucoup trop habitué à en boire pour ressentir quelque chose. Tout en reposant ta tasse, tu regardais la jeune fille, toujours avec ton air sérieux, tu continuas :

▬ Alors pour répondre à la véritable question que tu te poses. Hyléos va très bien, tout comme Percy. Je lui transmettrais tes salutations si tu veux.

Tu avais répondu sur un ton sérieux, mais on pouvait malgré tout comprendre qu'il y avait beaucoup d'ironie dans ta réponse. Tu repris une gorgée. Pourquoi continuer cette conversation alors qu'elle t'agaçait ? Pourquoi rester, alors que tu pourrais partir, et revenir à tes activités ? Tu n'en avais aucune idée. Mais quelque chose au fond de toi te disais qu'il fallait être ici, que de ces quelques paroles échangées autour d'un verre, une information intéressante pourrait venir à tes oreilles.

▬ Et toi, Arizona, comment vas-tu ? Est-ce que tes fantômes t'ont apportés des informations intéressantes dernièrement ?

Tu connaissais son pouvoir. En même temps qui n'était pas au courant ? Voir des fantômes ce n'était pas commun, et c'était le genre de don difficile à cacher. Reprenant ta tasse en main, tu t'attachas à boire quelques gorgés en écoutant ses paroles.
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp Nutella ♥


Dernière édition par Aleks Kalachnikov le Sam 19 Sep - 15:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Jeu 16 Juil - 23:12


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
sorry pour l'attente
« Il n'y a rien de nouveau Arizona, et même si c'était le cas je ne te dirais rien. En plus, je sais que ce n'est pas ma vie qui t'intéresse mais plutôt celle d'Hyléos et de Percy. »

Touché.
Elle ne répond rien, avale simplement une gorgée de son breuvage glacé. Dans un soupir, Arizona hausse les épaules d'un air résigné – inutile de nier, mais acquiescer honnêtement n'est pas dans son genre. Elle détaille l'individu, comme à son habitude.
Si elle déteste qu'on la fixe, elle n'a aucun scrupule à le faire elle-même. Et leurs regards s'entrechoquent, comme dans une espèce de bataille silencieuse.

« Alors pour répondre à la véritable question que tu te poses. Hyléos va très bien, tout comme Percy. Je lui transmettrais tes salutations si tu veux. »

Sourire moqueur, elle ne détourne pas le regard la première, sirotant son cocktail. Il veut la jouer sarcastique ? Pas de problème.
« Ravie de le savoir. J'imagine que c'est en répondant de cette manière que tu te fais un cercle d'amis impressionnant ? »

Cynique, elle ne montre pas une seule parcelle de son humour ; comme si elle admettait qu'il était positivement populaire. L'ombrelle flottant dans son verre se fait bercer par les ongles recouverts d'une fine couche de vernis – un vernis tout neuf, qu'elle exhibe le plus possible.
Fancy.
Elle a bien compris qu'Aleks ne passe du temps avec elle que pour lui soutirer des informations. Le seul souci étant ses troubles de l'attention. Parce que oui, un papillon voletant autour d'eux avait beaucoup d'intérêt que la nécessité de cacher les informations de Charybde.

Parfois, les membres de Charybde se demandent comment Arizona avait pu devenir le bras droit de Hunter.
Ils ont raison.

« Et toi, Arizona, comment vas-tu ? Est-ce que tes fantômes t'ont apportés des informations intéressantes dernièrement ? »

Ce genre de questions l'agacent. On lui demande souvent si les morts lui parlent, ce qu'ils disent. Quand un habitant la connaissant – même seulement de réputation – perd un membre de sa famille, il vient toujours la voir dans l'espoir d'obtenir un message.

Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'elle ne voit pas tous les morts. Seulement ceux qui se sont perdus en cherchant la lumière au fond du tunnel. Les dérangés, les obstinés, les simples paumés… Peu importe. Elle a les perles.

« Oui, une jolie donzelle m'a raconté que tu te trimballais en caleçon dans ta baraque. J'aime bien le concept. »

Mensonge, personne ne lui a rien dit à ce propos.
Elle fait lentement tourner l'ombrelle dans son verre, son attention dérivant d'une chose à l'autre ; le couple à quelques dizaines de mètres en train de se rouler sauvagement des pelles – le petit vieux qui lance des miettes aux pigeons artificiels (diantre que ces créatures sont inutiles) – la gosse qui essaye de caresser un chat.
Le papillon qui refuse de les laisser tranquilles.

« Tu sais, j'me demandais vraiment comment t'allais. Un type comme toi, dans un centre commercial, c'est comme un chat dans une meute de loups. »

Elle lui tire la langue et s'accoude à la table, reposant la tête au creux de sa paume droite.

« Ouvre tes chakras au monde extérieur, Aleks. T'es trop stressé. »

Que les choses soient claires.
Elle s'en fout, elle passe juste le temps – enfin c'est ce qu'elle dit, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Sam 25 Juil - 18:32


MUSIQUE ▬ Il y avait un point positif à avoir une conversation avec cette chère Arizona, c’est qu’au moins on ne s’ennuyait pas. Et puis elle avait du répondant et ne fuyait pas la queue entre les jambes en pleurant toutes les larmes de son corps à la première remarque désobligeante. Si seulement elle avait été dans un autre groupe que Charybde … peut-être l’aurais-tu apprécié à sa juste valeur. Peut-être. Pourtant, même dans ce monde où vous étiez dans deux camps opposés tu ne savais pas très bien s’il fallait que tu la haïsses ou que tu bénisses les dieux pour l’avoir mis sur ton chemin.

▬ Oui, une jolie donzelle m'a raconté que tu te trimballais en caleçon dans ta baraque. J'aime bien le concept.

Tu faisais mine de ne pas prêter attention à sa remarque. Même si à tes yeux elle n’était qu’un « rejeton d’Hunter et une garce à l’occasion », tu appréciais la malmener de temps à autre. Surement une manière pour toi de montrer que tu tenais à elle. Heureusement que ton esprit n’était pas conscient de toute cette réflexion sinon ton cœur aurait lâché … Toi, Aleks Kalachnikov, apprécier quelqu'un ? Quelle blague !

▬ Tout d’abord, les amis ne servent à rien à part à vous trahir au pire moment. Je ne vois pas pourquoi j’attacherai de l’importance à m’en faire. Ensuite, tu sais très bien que la seule maison que j’ai est mon bureau. Si tu veux m’énerver il va falloir faire mieux … Tu me déçois aujourd’hui Ari.

Les phrases étaient sorties toute seule. Tu pensais toujours ce que tu disais, et tu faisais toujours preuve d’une certaine franchise. Mais parfois tu voulais être juste un tout petit peu plus subtil, juste un peu.

▬ Tu sais, j'me demandais vraiment comment t'allais. Un type comme toi, dans un centre commercial, c'est comme un chat dans une meute de loups.

Ce n’était pas faux. Comment tu avais réussi à atterrir dans cet endroit horrible déjà ? Tu ne le savais plus très bien. Tu avais encore dû te perdre dans la ville en réfléchissant à une nouvelle méthode de torture psychologique à utiliser sur les membres d’Hyléos dissidents. Mais tu n’allais pas dire la vérité, cela aurait été beaucoup trop simple. Il était donc temps de trouver une réponse stupide.

▬ J’étais à la recherche d’informations sur ton très cher Hunter, ainsi que le reste de sa meute, avant que tu ne débarques. Mais visiblement le terrain reste … stérile.

Tu bues une gorgée de thé calmement. Les mots avaient été choisis avec soin, c’était juste suffisant pour qu’elle comprenne le sous-entendu. Oui, encore de la méchanceté gratuite à peine voilée, mais c’était normal venant de ta part. Tu faisais cela dès que tu n’avais pas envie de répondre à une question, et insister n’y changerait rien et ne permettrait qu’une chose : te faire dire des choses encore plus méchantes.  

▬ Ouvre tes chakras au monde extérieur, Aleks. T'es trop stressé.

Toi ? Stressé ? Certainement pas … Bon peut-être un peu à l’occasion, et encore.

▬ Je ne suis pas stressé. Je cherche juste à faire mon job. Tu devrais essayer de temps en temps d’ailleurs.
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp Nutella


Dernière édition par Aleks Kalachnikov le Sam 19 Sep - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Ven 31 Juil - 13:40


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
sorry pour l'attente
« Tout d'abord, les amis ne servent à rien à part à vous trahir au pire moment. Je ne vois pas pourquoi j'attacherais de l'importance à m'en faire. Ensuite, tu sais très bien que la seule maison que j'ai est mon bureau. Si tu veux m'énerver il va falloir faire mieux… Tu me déçois aujourd'hui Ari.
- Oh, pauvre chaton. Quand tu dis ça, on dirait la gamine dans Sukitte Ii Na Yo. Un joli shojo bien basique. Avoue, tu l'as regardé et tu me le cites? Sourire taquin. Elle est parfaitement consciente qu'il l'adore – ou au moins qu'il l'apprécie. Pardon, m'sieur. J'ai mes règles, ça freine mon inspiration. »

Elegant et délicat, comme toujours. Elle avale une nouvelle gorgée de son verre et croise les bras sous sa poitrine, appuyée contre le dossier de son siège. Damnation, il est toujours si sérieux ; un jour, elle arrivera à le décoincer, c'est définitif.
« J'étais à la recherche d'informations sur ton très cher Hunter, ainsi que le reste de sa meute, avant que tu ne débarques. Mais visiblement le terrain reste… stérile. Arizona arque un sourcil, déçue. Tu devrais foutre la paix à Hunter, Aleks. Il va finir par s'énerver, et j'ai beau être très convaincante, y a une limite à tout. »

C'est pas franchement qu'elle veut le protéger ; elle désire juste éviter d'avoir à réparer les pots cassés. Parce que la dernière que Hunter a vraiment été énervé, il y a eu beaucoup de morts – et elle a eu un mal de chien à le calmer, après ça. Il a beau être adorable, c'est un putain d'ours quand il pète un plomb.
Rien que d'y penser, ça lui ferait presque peur. Presque.

« Je fais mon job. Je le fais juste avec plus de calme et un string moins tendu. Franchement Aleks, passer de caleçon à string, c'est pas bon pour le service trois pièces. Même si t'imaginer avec ça a quelque chose d'assez fascinant. »

Clin d'oeil faussement intéressé, elle finit son verre dans un léger soupir satisfait et pointe un index parfaitement manucuré – oui, elle en est fière silence paysan – en direction du brun, son rictus s'élargissant.
« Pour l'instant, Synodel semble en paix. Je t'interdis de détruire tout ça en provoquant Hunter. On en a eu assez sur les bras avec Skye, c'est pas le moment d'entamer une nouvelle guerre entre Charybde et Hyléos. Elle se retient de justesse d'aborder le sujet de la jalousie et passe une main lasse dans ses cheveux. L'affaire de Skye lui sera certainement remise au bout d'un moment ; retrouver sa véritable identité, tout ça. Génial. Je suis pas là pour parler en tant que bras droit, et toi tu m'y pousses… T'es beaucoup trop sérieux Aleks. Le jour où tu devras léguer ton poste à quelqu'un d'autre, tu vas grincer des dents, hein ? »

Et immédiatement, sous son crâne, un vieil Aleks grincheux apparaît – à vrai dire, elle l'imagine plutôt mourir en tant que bras droit. Ouais, y a que la mort pour l'empêcher d'être tendu comme une trique.
Remarque, ça peut avoir ses avantages.

« Tu sais ce qu'il te faut ? Une nana. Au moins pour un soir. Bang quelqu'un, j'te jure après ça tu verras la vie d'un œil nouveau. J'pourrais même t'aider à trouver une poulette, j'ai l'oeil pour ce genre de choses. »

Respect ? Connaît pas.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Mar 18 Aoû - 20:27


MUSIQUE ▬ Tu finissais ta tasse de thé en écoutant ce que cette chère Arizona avait à te dire. Tu te demandais quand même de plus en plus en ton fort intérieur si tu ne perdais pas ton temps en restant avec elle. Tu avais encore une tonne de papier à remplir, des comptes-rendus à lire et des membres à sermonner.

▬ Tu devrais foutre la paix à Hunter, Aleks. Il va finir par s'énerver, et j'ai beau être très convaincante, y a une limite à tout.

Tu savais très bien qu’Hunter était un fou furieux. Il paraissait calme et dangereux comme ça mais en réalité il n’était absolument pas calme. Il arrivait juste à se contenir pendant plus ou moins longtemps, mais quand il pétait un câble, c’était vraiment violent.

▬ J’ai lu des rapports et des documents à propos des « crises » d’Hunter. Je sais de quoi il est capable. Je serai fou de dire que je ne crains pas sa colère, mais je n’en ai pas peur pour autant … et il ne m’empêchera pas de faire fouiller vos poubelles.

Il pouvait en effet t’arriver d’envoyer des membres un peu récalcitrant faire les poubelles des autres factions. Le plus souvent c’était les Scyllas, mais si tu avais un récidiviste ou juste un mec borné tu l’envoyais chez les Charybdes. Généralement ça les calmait définitivement. Rien que le fait de rester sur leur territoire, la nuit leur faisait mouiller leur pantalon.

▬ Je fais mon job. Je le fais juste avec plus de calme et un string moins tendu. Franchement Aleks, passer de caleçon à string, c'est pas bon pour le service trois pièces. Même si t'imaginer avec ça a quelque chose d'assez fascinant.

Un coup sérieuse, et puis une phrase totalement déplacée. De l’Arizona tout craché en somme. Mais tu n’allais pas relever pour autant. Ça lui ferait beaucoup trop plaisir. Tu fis un signe au serveur pour lui indiquer de venir te ramener en vitesse une nouvelle théière. D’après son regard légèrement affolé il avait dû comprendre.

▬ Pour l'instant, Synodel semble en paix. Je t'interdis de détruire tout ça en provoquant Hunter. On en a eu assez sur les bras avec Skye, c'est pas le moment d'entamer une nouvelle guerre entre Charybde et Hyléos.  

Elle se tue un instant. Elle te cachait quelque chose. Ari était un bras-droit comme toi, ses secrets pouvaient devenir des éléments très importants pour l’avenir d’Hyléos voire de tout Synodel. Le genre de chose que tu t’étais justement mis en tête d’obtenir.

▬ Je suis pas là pour parler en tant que bras droit, et toi tu m'y pousses… T'es beaucoup trop sérieux Aleks. Le jour où tu devras léguer ton poste à quelqu'un d'autre, tu vas grincer des dents, hein ? Tu sais ce qu'il te faut ? Une nana. Au moins pour un soir. Bang quelqu'un, j'te jure après ça tu verras la vie d'un œil nouveau. J'pourrais même t'aider à trouver une poulette, j'ai l'oeil pour ce genre de choses.

Toi léguer ton poste ? Quelle blague. Tu préférais mourir sur ta chaise que la donnait à un incompétent qui ferait couler Hyléos. Et tu n’allais pas non plus confier ta vie privée à cette fille. Mais ce n’était pas le moment de détourner la conversation. Arizona avait lancé un sujet intéressant, et tu n’allais plus la lâcher maintenant.

▬ Skye dis-tu. Voilà un nom qui me dit quelque chose. Lorsque Charybde a décidé de libérer sa princesse des griffes du méchant Scylla, Hyléos n’est pas entré en guerre que je sache. Après tout, il a bien plus d’intérêt à vous regarder vous battre, et c’est nettement plus divertissant.

Tu te tus un instant. Reprenant ton souffle et levant ton regard vers la jeune fille. Tu feignais une demi-ignorance, mais en réalité tu savais relativement bien de quoi tu parlais.

▬ Mais ça ne veut pas dire que nous n’avons pas une opinion sur votre acte. Une nouvelle fois vous avez failli détruire Synodel. Et tout ça pour quoi ? Pour un fou furieux qui aurait mieux fait de se faire tuer. Je n’ai peut-être pas peu d’Hunter, mais j’ai peur de ce qu’il pourrait décider de faire avec son toutou. Et je ne suis pas le seul dans ce cas …

Cette … chose était une bête bien plus dangereuse qu’Hunter lui-même. Hunter on pouvait le maîtriser, mais Skye, tu en doutais. On ne pouvait pas maîtriser quelqu’un comme lui. On lui donnait juste un jouet jusqu’à ce qu’il le casse. Mais si un jour il ne trouvait plus rien de drôle, qu’allait-il se passer.
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp Désolé pour le retard .w.


Dernière édition par Aleks Kalachnikov le Sam 19 Sep - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Mer 19 Aoû - 2:52


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
#ari pète un câble
« Tu fais les poubelles, Aleks ? C'est un peu triste, non ? »

Tu esquisses un léger sourire, toujours aussi subtile et agréable. Et vous poursuivez votre conversation, jusqu'à ce qu'elle prenne une tournure un peu plus tendue – le sujet de Skye a toujours été une corde très sensible de ton arc émotionnel.
Pauvre sentimentale.

« Skye dis-tu. Voilà un nom qui me dit quelque chose. Lorsque Charybde a décidé de libérer sa princesses des griffes du méchant Scylla, Hyléos n'est pas entré en guerre que je sache. Après tout, il a bien plus d'intérêt à vous regarder vous battre, et c'est nettement plus divertissant.
- Charybde tient à ses membres, c'est là toute la différence mon cher. »

Le ton doucereux, les doigts qui caressent nerveusement le verre. Tu n'aimes pas qu'on te parle du jeune blond, tout simplement parce qu'ils ne comprennent pas ; personne ne cherche à saisir les liens qui soudent certains des infectés, les difficultés traversées.
Et personne ne comprend ce que Skye a vécu. Si tu en as une vague idée, il est clair que tu n'arrives pas à son stade de douleur et d'humiliation.

« Mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas une opinion sur votre acte. Une nouvelle fois vous avez failli détruire Synodel. Et tout ça pour quoi ? Pour un fou furieux qui aurait mieux fait de se faire tuer. Je n'ai peut-être pas peur d'Hunter, mais j'ai peur de ce qu'il pourrait décider de faire avec son toutou. Et je ne suis pas le seul dans ce cas... Tu te redresses d'un bond, ton regard bleu glacial transperçant le brun avec toute la haine du monde. Oh non, certainement pas. Ferme-la, Aleks. On a détruit ceux qui le méritaient, pour avoir fait souffrir nos familles. On s'est vengés, tu comprends, ça ?! Est-ce que, pour une putain de fois, tu pourrais juste fermer ta gueule et laisser Hunter tranquille ? »

S'il est dur de te faire sortir de tes gonds, Skye est un facteur principal ; reposant sèchement ton verre sur la table, tu ne le lâches pas du regard et poursuit sur un ton tranchant, sans lui laisser le temps de réagir.

« Ils ont enfermé et torturé Skye pendant des années. Pas des jours, pas des semaines ni des mois, non. Des années. Des années pendant lesquelles ils l'ont violé, massacré, pendant lesquelles ils ont autant brisé ses os que son âme. Ta voix tremble, la compassion déchire ta gorge et menace de te faire craquer – ô douce calomnie. Tout ça par pure jalousie. Parce que chaque putain d'habitant est jaloux de Charybde. Faut vous y faire les cocos, on a vu des horreurs, nous. On a vécu dehors, et pourtant on s'est imposés. J'lai pas inventé, le système actuel. Et si tu veux le renverser, t'es qu'un putain d'égoïste Aleks. Parce qu'en le renversant, tu vas pas arranger les humains, non. Tu vas arranger ta seule race, ton seul groupe. Et ça recommencera, mais cette fois tu seras bien placé, hein ? »

Une main passée dans la chevelure, le regard fuyant. T'assumes pas, t'assumes pas de craquer comme ça alors que c'était sûrement ce qu'il recherchait. « Tu peux comprendre tout ça Aleks, hein ? On t'appelle pas Envy pour rien. » S'il y a bien un défaut qui ressort chez lui, c'est son avidité, sa jalousie morbide.
Et c'est ça aussi, qui t'énerve.

Trop orgueilleuse pour t'excuser, tu te contentes d'un geste vague de la main.
« Cette histoire m'a énervée. Tu peux partir, j'te retiendrais pas. »
Même pas coupable, même pas gênée. Tu t'en fous, après tout c'est lui qui a lancé le sujet. Lui qui t'a fait sortir de ce doux sarcasme derrière lequel tu te caches. Et certainement lui qui a enregistré chaque jolie information que tu lui as offert sur un plateau.
Ah, Arizona, en plus d'être désagréable, tu t'es bien faite baiser.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Mer 19 Aoû - 11:05


MUSIQUE ▬ Toujours connaître une corde sensible chez ses ennemis ou potentiels ennemis. En temps de guerre cela pouvait te sauver la vie, et en temps de paix tu pouvais récupérer de précieuses informations. Beaucoup de bénéfices pour peu de pertes, essentiellement de la vaisselle cassée et quelques blessures sans gravitées. Certains pourraient dire que ton âme en prend un coup à chaque fois aussi. Mais cela fait bien longtemps que tu ne te soucis plus de l’état de ton âme Aleks.

Tu écoutes donc avec attention ce que va dire Arizona. Discrètement tu lances l’enregistreur vocal de ton iris, tu as une grande mémoire, mais il ne faudrait pas que tu oublies certaines informations vitales. Parce qu’en réalité tu savais peu de chose sur Skye. Tes connaissances s’arrêtaient aux rumeurs de la ville et à quelques conversations entre membres de Charybde écoutées à droite et à gauche.  

▬ Ferme-la, Aleks. On a détruit ceux qui le méritaient, pour avoir fait souffrir nos familles. On s'est vengés, tu comprends, ça ?! Est-ce que, pour une putain de fois, tu pourrais juste fermer ta gueule et laisser Hunter tranquille ?

Elle s’était énervée. Finalement ce n’était pas une petite corde que tu avais attrapé mais un truc vraiment énorme. Le genre de chose que tu peux utiliser longtemps tellement il est solide. Ici, longtemps voulait surtout dire : tant que Skye est en vie. Elément qui avait son importance car cela ne tenait à pas grand-chose tu en étais certain.

▬ Ils ont enfermé et torturé Skye pendant des années. Pas des jours, pas des semaines ni des mois, non. Des années. Des années pendant lesquelles ils l'ont violé, massacré, pendant lesquelles ils ont autant brisé ses os que son âme. Tout ça par pure jalousie. Parce que chaque putain d'habitant est jaloux de Charybde. Faut vous y faire les cocos, on a vu des horreurs, nous. On a vécu dehors, et pourtant on s'est imposés. J'lai pas inventé, le système actuel. Et si tu veux le renverser, t'es qu'un putain d'égoïste Aleks. Parce qu'en le renversant, tu vas pas arranger les humains, non. Tu vas arranger ta seule race, ton seul groupe. Et ça recommencera, mais cette fois tu seras bien placé, hein ?

Elle avait craqué. Sa voix tremblait, ses mains étaient prises de spasmes, son regard était fuyant … tu avais réussi. Ta journée aurait été drôlement fructueuse, bien plus que tu n’aurais pu l’imaginer. Un peu plus et tu la faisais pleurer, ce qui aurait été un bonus à ta victoire, mais bon ce serait pour une prochaine fois.

▬ Tu peux comprendre tout ça Aleks, hein ? On t'appelle pas Envy pour rien. Cette histoire m'a énervée. Tu peux partir, j'te retiendrais pas.

Toi partir ? Alors que tu commençais tout juste à t’amuser ? Plutôt mourir. Arrêtant l’enregistrement sans la moindre discrétion, tu regardas la jeune fille. Autant ton pouvoir ne marchait pas sur elle, autant ton don pour la manipulation et la persuasion était des plus efficaces. Une personne normale aurait éprouvée de la pitié et du remord, mais pas toi. Tu étais contre le sentimentalisme, et aussi chaleureux qu’un iceberg en plein blizzard. Tu te décidas à ouvrir la bouche.

▬ Tout d’abord merci pour toutes ses informations que j’ignorais encore il y a quelques minutes. Je ferai tout pour que personne ne soit au courant, ce serait quand même dommage de déclencher une guerre contre Charybde pour si peu …

Tu t’arrêtas un instant. Te servant une tasse du thé que le serveur venait tout juste d’apporter. Il était l’heure de mentir un petit peu pour continuer à obtenir deux ou trois informations. Et puis au pire tu risquais juste de te faire tuer en pleine journée dans un centre commerciale bondé.

▬ Pour en revenir à Skye, parce que ne compte pas sur moi pour faire preuve de compassion et arrêter cette conversation terriblement intéressante, une chose m’intrigue. Pourquoi avoir attendu des années avant de libérer ce fou ? Pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? Ne me dis pas que vous ignoriez qu’il était aux mains de Scylla ! Charybde a des informateurs dans tous les groupes, rien ne vous échappe.

Tu bues une gorgée de thé, réfléchissant à un moyen d’enfoncer encore un peu le clou. Tu plongeas tes yeux dans les siens, ce regard si froid et sans aucun sentiment, celui que tu faisais lorsque tu tenais enfin ta proie et que tu te réjouissais de pouvoir t’amuser avec elle. Ari dans le rôle du mouton, venait d’ouvrir sa porte au loup, c’est-à-dire toi, et il n’allait pas se gêner pour entrer.

▬ Scylla est responsable de ce qui est arrivé à Skye c’est sûr. Mais peut-être que Charydbe en porte aussi une grande responsabilité. Si vous étiez vraiment une famille, vous n’auriez pas attendu autant de temps avant de réagir.

Tu avais tout dit d’une voix calme et douce. Le genre de voix qui rendrait mal quelqu’un. Mais Ari n’était pas comme ça, elle était bien plus forte. Enfin tu l’espérais, parce que sinon ta scéance de jeu allait devenir bien ennuyeuse.
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp #JeSuisUnSalow


Dernière édition par Aleks Kalachnikov le Sam 19 Sep - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Jeu 20 Aoû - 10:06


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
#dégage de mes affaires
« Tout d'abord merci pour toutes ces informations que j'ignorais encore il y a quelques minutes. Je ferai tout pour que personne ne soit au courant, ce serait quand même dommage de déclencher une guerre contre Charybde pour si peu... »

Tu te mords la lèvre, profondément agacée. Tu le détestes tellement quand il prend tout ce que tu dis, qu'il remanie ou simplement qu'il l'utilise pour en faire un espèce de chantage puéril. Et, malheureusement, il le fait de plus en plus souvent.

Piètre bras droit que tu es, pense à ravaler ta langue. Mais ce n'est pas foncièrement ta faute, après tout – tu es tellement persuadée d'être en sécurité, en haut de la chaîne alimentaire. Et c'est cette sûreté et cette assurance dévorantes qui te feront certainement couler.

« Pour en revenir à Skye, parce que ne compte pas sur moi pour faire preuve de compassion et arrêter cette conversation terriblement intéressante, une chose m'intrigue. Pourquoi avoir attendu des années avant de libérer ce fou ? Pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt ? Ne me dis pas que vous ignoriez qu'il était aux mains de Scylla ! Charybde a des informateurs dans tous les groupes, rien ne vous échappe. »

Et tu as désespérément besoin d'une clope, voire plus. Tu ne réponds même pas et te contentes de le fixer d'un air dénué de toute émotion – il veut jouer au jeu du plus sérieux ? Soit. Si tu restes la plupart du temps détendue et probablement un peu stupide, il y a une limite à tout ça.

Et Aleks venait de la dépasser en abordant le sujet. Silence radio de ton côté, tu encaisses chacune de ses accusations. Oh, Arizona, il a raison. Pourquoi avoir mis autant d'années avant de le sortir de là ? Pauvre petite créature. Tu le sais, et tu culpabilises à ce sujet depuis sa sortie – le résultat ? Une âme brisée.

« Si vous étiez vraiment une famille, vous n'auriez pas attendu autant de temps avant de réagir.
- Si tu le dis. C'est vrai, tu dois avoir plus d'expérience en liens fraternels. Rictus carnassier, tu te penches vers lui et poursuis sur le même ton, le regard voilé par la culpabilité. Tu t'attends vraiment à ce que je t'en dise plus ? Oh, Aleks, tu me sous-estimes. C'est vexant. Tes doigts effleurent les siens d'un air profondément provocateur – puéril, mais c'est le seul moyen de défense qui t'est venu à l'esprit. Tu veux lui donner envie de partir. Tu retires bien vite ta main et croises les bras, le transperçant de tes mirettes bleues. Tu te fourres le doigt dans l'oeil, et jusqu'au coude. Je ne dirais plus rien à propos de Skye. »

Titillant ton verre du bout de l'index, tu laisses un petit silence s'installer avant de poursuivre, toujours sur ce ton égal – ton qui cache la rafale d'émotions qui fouettent en réalité tout ton esprit. Ton rictus se fait sourire, un doux sourire presque nostalgique.

« Ca n'te regarde en rien. Fous-nous la paix, arrête de te mêler de nos affaires. Tu deviens chiant, Aleks. Ca serait dommage que Hunter t'ait dans le collimateur – cela dit, ça te permettrait de rencontrer Skye en personne… »

Étonnement, tu n'es pas sûre que ça lui fasse plaisir, de voir Skye dans ses fonctions. Peut-être parce que toi, tu l'as déjà vu. Et qu'il t'a surpris ; pas au point de t'effrayer, il en faut beaucoup. Tu sors un paquet de cigarettes de ta poche et en allumes une, prenant le temps d'aspirer une longue bouffée toxique avant de pointer son morceau de cancer en direction du brun.

« Comme tu l'as dit, Hyléos n'a rien à voir là-dedans. Pourquoi tu veux savoir tout ça, Aleks ? Tu veux encore récupérer le pouvoir ? Mon pauvre chou. »

Regard compatissant, le tout pour bien se foutre de sa gueule.
Faut croire que la discussion calme entre « amis » est terminée.
Ah, Aleks, qu'est-ce que t'es casse-couilles.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Jeu 20 Aoû - 20:54


MUSIQUE ▬ Tout en remplissant ta tasse de thé, tu savourais cet instant. Arizona pouvait être énervante à ses heures, voire même agaçante. Mais c’était ce genre de petite victoire qui te faisait continuer à la fréquenter. La manipuler pour arriver à tes fins, la faire sortir de ses gonds, la rendre triste, des petites choses insignifiantes qui te arrivaient à te rendre la vie plus rose … Enfin si tu pouvais voir la vie en rose.

▬ Si tu le dis. C'est vrai, tu dois avoir plus d'expérience en liens fraternels. Tu t'attends vraiment à ce que je t'en dise plus ? Oh, Aleks, tu me sous-estimes. C'est vexant.  

Ok. Elle marquait un point. Tu n’étais pas le mec le plus fraternel du monde, loin de là. Mais cela ne voulait pas dire que tu ne tenais pas aux membres d’Hyléos malgré tout. Tu avais juste, une manière différente de le montrer. Ses doigts effleuraient les tiens. Elle tentait de te faire partir. Mais tu étais bien plus résistant que cela. Où t’avais mis ton produit pour te nettoyer les mains déjà ? Tu retiras ta main, prenant quelque chose de nettement plus sain : ta tasse de thé, tout en continuant à l’écouter.

▬ Tu te fourres le doigt dans l’œil, et jusqu'au coude. Je ne dirais plus rien à propos de Skye. Ça n'te regarde en rien. Fous-nous la paix, arrête de te mêler de nos affaires. Tu deviens chiant, Aleks. Ça serait dommage que Hunter t'ait dans le collimateur – cela dit, ça te permettrait de rencontrer Skye en personne …

Oui, forcément elle n’allait pas non plus continuer à te servir des informations comme ça. Ça aurait été beaucoup trop simple et pas tellement drôle surtout. Cependant elle se trompait sur un point. Hunter n’allait jamais envoyer sa bête sur toi, du moins pas pour le moment. S’il venait à te tuer cela serait vu comme une déclaration de guerre de la part de Charybde contre Hyléos, et les autres groupes ne resteraient certainement pas les bras croisés face à un tel conflit. Synodel avait besoin de tout sauf d’une guerre ouverte pour le moment, tout le monde en était bien conscient.

▬ Comme tu l'as dit, Hyléos n'a rien à voir là-dedans. Pourquoi tu veux savoir tout ça, Aleks ? Tu veux encore récupérer le pouvoir ? Mon pauvre chou.

Ah Arizona. Si seulement tu savais les nombreuses raisons qui poussaient Aleks à récolter toutes ces informations. Tout d’abord, la connaissance dans ce monde s’était le pouvoir. Un excellent premier point. Ensuite tu avais comme un don pour mettre ton nez, ou celui des autres, partout, de telle sorte que tu saches parfaitement qui faisait quoi, où, quand et comment. C’est de cette manière que tu étais devenu l’une des personnes les mieux renseignées de tout Synodel. Bien entendu tout n’avait pas été gentil et mignon dans ton ascension … mais certains passages de ta vie doivent rester tabous pour le bien des habitants.

▬ Parce que tout savoir me permet de protéger Hyléos. C’est aussi simple que cela.

Tu repris une gorgée de thé. Allais-tu finalement t’ouvrir à quelqu’un ? Peut-être pas. Mais au milieu de tous ces mensonges que tu t’apprêtais à raconter, il y avait certainement une part de vrai. Tu continuas donc ton histoire, avec un air dès plus sérieux. Mais ce n’était pas le même sérieux qu’à l’habitude. Là, tu ne te cachais pas tes sentiments derrière une façade. Cette mission, c’était toute ta vie après tout.

▬ Prendre le pouvoir c’est un jeu, un passe-temps comme d’autres collectionnent les timbres. Mon vrai job en tant que bras-droit d’Hyléos, c’est protéger les membres qui le méritent. Tu sais très bien de quoi je parle … Qu’Hunter lâche son toutou sur moi. Il sera responsable d’une guerre contre Hyléos et par la suite tout Synodel.

Tu te tus un instant pour prendre la main d’Arizona, passant au-delà de ton côté maniaque. Ce n’était pas vraiment une marque d’affection. Plus une manière de lui dire « ces paroles tu vas les garder dans ta tête pour l’éternité juste à cause de ce geste ».

▬ Si ma mort peut permettre à Hyléos d’atteindre ses objectifs. Alors je suis prêt à prendre le risque.
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp Moi aussi je t'aime


Dernière édition par Aleks Kalachnikov le Sam 19 Sep - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Mar 25 Aoû - 18:33


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
#dégage de mes affaires
Tu avais parfaitement conscience d'avoir parlé sans réellement connaître ses intentions. Des mots balancés en l'air, fouettant les esprits et poussant à bout les nerfs. Des mots teintés d'humour mais dans lesquelles la menace pesait.

« Prendre le pouvoir c'est un jeu, un passe-temps comme d'autres collectionnent les timbres. Mon vrai job en tant que bras-droit d'Hyléos, c'est protéger les membres qui le méritent. Tu sais très bien de quoi je parle … Qu'Hunter lâche son toutou sur moi. Il sera responsable d'une guerre contre Hyléos et par la suite tout Synodel. »

L'inconvénient à avoir la réactivité d'une droguée sorties tout droit des années 80, c'est qu'on met du temps à percuter sur certaines choses.
Comme le fait que les doigts d'Aleks serrent actuellement les tiens. Prise par surprise, tu oublies une grosse partie de la conversation – te surprendre, c'est te perdre définitivement. Grave erreur Aleks, bien joué.

« Si ma mort peut permettre à Hyléos d'atteindre ses objectifs. Alors je suis prêt à prendre le risque. »

Tu pousses un soupir mélodramatique et ton pouce caresse le dos de sa main ; le tout pour le pousser à reculer, à abandonner. Et parce que t'aimes bien ce geste, tu trouves ça agréable – mais c'est pas la question. Un sourire moqueur déchire tes lèvres, tu te penches vers lui et prends un ton qui se veut menaçant.

« Et si ta mort peut permettre à Charybde de vivre dans la paix qu'Ambre a instauré… Alors je suis prête à me salir les mains. » Coup d'oeil vers leurs phalanges liées. Oh oui, on sent la douce menace.

Sauf qu'elle n'a rien de sérieux, puisque tu éclates de rire et le lâches instinctivement, reprenant ta place originale. Non, tu comptes pas le tuer tant qu'on ne t'en donne pas l'ordre clair et indiscutable ; et encore, tu n'es pas sûre d'en être capable.
Ne serait-ce que niveau capacités. Il a beau être petit, tu sais très bien qu'Aleks a les doux moyens de te coucher. Et même pas dans le sens où tu aimerais l'entendre – déception.

Tu écrases le mégot encore chaud dans le cendrier et jettes un regard au verre terminé, hésitant entre partir de façon relativement badass et recommander un gin tonic comme une vieille alcoolique en manque – c'est vers Aleks que tu te tournes, un rictus carnassier peint sur le faciès.

« Alors, tu veux me soutirer d'autres informations ? J'peux te donner la couleur des sous-vêtements de Hunter, ils sont tous noirs. Et j'dois avouer que certains moulent d'une façon très avantageuse… Tu joues avec tes sourcils en retenant un rire, profondément amusée par tes propres conneries. Cela dit, je suppose que les tiens sont pas mal non plus. Complexe pas, la taille est pas importante. »

Clin d'oeil et tu attends les tendres mots qu'il daignera t'adresser – même si l'envie de reprendre un verre titille ton esprit, tu ne céderas pas si c'est pour le boire toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Jeu 27 Aoû - 18:38


MUSIQUE ▬ Il n’y a rien à redire sur ton talent pour le mélodramatique et le tragique Aleks. Mais pour ce qui est des relations humaines et sociales tu es bien le dernier. Maintenant qu’Arizona te caressait le dos de ta main, tu ne savais pas très bien comment réagir. Ok, tu n’avais pas du tout prévu ça dans ton plan. Ou plutôt tu l’avais imaginé mais tu te croyais plus fort que ça. Comme dit le proverbe, jeux de mains, jeux de vilains. Il valait mieux se concentrer sur les paroles.

▬ Et si ta mort peut permettre à Charybde de vivre dans la paix qu'Ambre a instauré… Alors je suis prête à me salir les mains.

Tu avais tendance à oublier que la fille assise en face de toi était avant tout une Charybde et donc une ennemie potentielle. Connaître ses adversaires c’est bien, mais éviter de tomber dans leurs griffes en les écoutant parler à longueur de temps c’était mieux. Cependant tu ne croyais pas un seul instant qu’Ari te tue de ses propres mains. Elle n’en aurait jamais le courage. Et puis tu n’étais pas non plus sans défense, loin de là. Tu retiras ta main rapidement alors qu’elle se mettait à rire. Oui, sa menace n’était pas à prendre au sérieux, pour le moment.

▬ Allons Ari. Je suis sûr qu’à mon enterrement tu n’arrêteras pas de pleurer. Et tu n’es vraiment pas belle quand tu pleures.

Tu bois un peu de ton thé qui commence doucement à refroidir. Cette conversation était vraiment intéressante en tout cas. Mais tu connaissais l’énergumène de l’autre côté de la table. Tu savais qu’elle allait tout faire pour changer de sujet. Pour paraître comme une petite fille stupide … tout ce qu’elle n’est pas. Il te fallait trouver un nouveau sujet, quelque chose de croustillant qui pourrait l’énerver une nouvelle fois, ou juste l’agacer. Alors que tu allais prendre la parole, elle dit.

▬ Alors, tu veux me soutirer d'autres informations ? J'peux te donner la couleur des sous-vêtements de Hunter, ils sont tous noirs. Et j'dois avouer que certains moulent d'une façon très avantageuse … Cela dit, je suppose que les tiens sont pas mal non plus. Complexe pas, la taille est pas importante.

Bien entendu encore des réflexions destinées à te mettre en rogne. Mais tu étais plus fort que ça Aleks. Après un court silence où toi et toi réfléchissiez à une manière de mort particulièrement douloureuse pour Arizona, tu te repris. Les jeux s’étaient après le travail. Elle avait évoqué Ambre. Voilà un élément qui pouvait amener du croustillant.

▬ Il n’y a qu’Ambre qui croit réellement à cette paix. Tous les groupes se préparent à la guerre ou forgent des alliances. Mais tout le monde reste dans le brouillard … Enfin presque tout le monde.

Oh le vilain mensonge … Tu n’étais pas plus éclairé que les autres sur ce qui pourraient déclencher un conflit. Il y avait tant de points sensibles entre les différents groupes que même un devin n’aurait pas pu deviner d’où viendrait le premier coup. Mais peut-être qu’avec cette réflexion, Ari mordrait à l’hameçon. Si ce n’était pas le cas … et bien tant pis, tu rentrerais à Hyléos pour faire ton boulot.
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp Moi aussi je t'aime


Dernière édition par Aleks Kalachnikov le Sam 19 Sep - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Mar 1 Sep - 15:27


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
#dégage de mes affaires
A ce rythme, l'ennui allait te prendre – et quand on s'ennuie & qu'on est un Winchester, on boit. Alors tu commandes un nouveau verre, prête à noyer les secondes dans ce cocktail délicieux. Ah, les Gin Tonic.

« Allons Ari. Je suis sûr qu'à mon enterrement tu n'arrêteras pas de pleurer. Et tu n'es vraiment pas belle quand tu pleures.
- Premièrement, je suis belle en toute circonstance. Deuxièmement, tu n'aurais pas d'enterrement, désolée mon chou mais ils ne trouveraient sûrement aucune trace de toi. Et enfin… Si on baise une fois, j'serais satisfaite et j'pourrais t'achever sans état d'âme. »

Le sexe étant le sujet le plus tendu de toute discussion, tu prends toujours un malin plaisir à le glisser… Pratiquement dès que tu ouvres la bouche. Que ça soit de façon subtile ou directe, peu t'importe ; l'objectif reste de noyer les soupçons dans la gêne – d'ailleurs, tu rêves encore du jour où tout le monde acceptera sa libido au moins autant que toi.

« Il n'y a qu'Ambre qui croit réellement à cette paix. Tous les groupes se préparent à la guerre ou forgent des alliances. Mais tout le monde reste dans le brouillard … Enfin presque tout le monde.
- Tu me fatigues, Aleks. Ton seul hobby, c'est la guerre. Ta seule passion, c'est la guerre. Sérieusement, décompresse. Les seuls qui ne croient pas réellement à cette paix, c'est toi et ton groupe de gros paranos. Regarde Orion, ils vivent bien – tu devrais leur acheter leurs produits, ça retirerait le balai que t'as dans le cul. »

Et tu ponctues ton discours d'un bruit de succion assez révélateur – ouais bon, en général tu le fais pas dans ces conditions, ce son.
Mais on va pas s'attarder sur les détails, hein.

Avalant une longue gorgée de ton verre de gin, tu lui lances un regard presque sérieux – presque – et pointes une nouvelle cigarette à peine allumée dans sa direction ; ton épée de damoclès, si si.

« Aleks Kalachnikov, par le pouvoir de cette clope tout juste entamée, je vous somme d'arrêter d'être aussi barbant et de vous détendre IMMEDIATEMENT. Large sourire moqueur. Moi aussi j'peux donner des ordres. Ronronnement. Même si quand tu les donnes toi, c'est plus excitant.

Et t'en remets une couche, t'essayes de le faire flancher pour qu'il te lâche enfin la grappe. Ouais parce qu'à la base, ton objectif c'est de boire un verre, pas forcément de parler de ces conneries à Synodel.
Et en arrivant dans cette ville, jamais t'aurais pensé finir par devenir le bras droit de la seconde plus grande puissance. Maudite ou incroyablement chanceuse ? Dieu seul le sait.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Ven 11 Sep - 1:41


MUSIQUE ▬ Allait-elle mordre à l'hameçon ? Rien ne le prédisait. Arizona était une fille infernale, elle ne faisait jamais ce que tu prédisais, à tel point que tu avais arrêté de chercher une quelconque logique dans ses actions.
▬ Tu me fatigues, Aleks. Ton seul hobby, c'est la guerre. Ta seule passion, c'est la guerre. Sérieusement, décompresse. Les seuls qui ne croient pas réellement à cette paix, c'est toi et ton groupe de gros paranos. Regarde Orion, ils vivent bien – tu devrais leur acheter leurs produits, ça retirerait le balai que t'as dans le cul.
Son esprit de bras-droit n'avait pas été tenté par des informations potentielles. Si tu en avais été capable, tu aurais pris un petit air triste et puis peut-être aurais-tu poussé un soupir de mécontentement. Mais tu gardais ton sérieux. Ce visage fermé, n'exprimait rien. C'était tout toi Aleks. Incapable de parler, de sourire, de rire, de pleurer, de remercier quelqu'un ou même plus simplement de le complimenter ou de lui dire pardon. A part « dégage », « ferme cette porte » et « donne-moi les informations et disparais », ton champ expressif était plus que réduit. Un cas désespéré en somme. Et puis il y avait des personnes comme Arizona. Elle, elle arrivait à te faire sortir quelques phrases, pas beaucoup, mais c'était déjà un très bon début.

▬ Orion est un ramassis d'hippies, de drogués et d'alcooliques. Leur seule valeur est le pacifisme et c'est aussi leur seul atout. Ce sont des souris qui dorment paisiblement dans le vivarium d'un serpent.
Tu étais cruel dans tes paroles. Mais elle reflétait toujours ce que tu pensais. Enfin presque toujours ... Bon très bien, elles montraient le fond de ta pensée dans te rare cas. Les trois-quarts du temps tu préférais mentir ou te cacher derrière un masque de belles paroles et de faux-semblants. Tu n'étais pas simplement cruel Aleks. Tu étais aussi méchant et fourbe. Cela te conduirait inévitablement à ta perte un jour. Oh bien entendu tu le savais très bien. Mais cela ne t'importait pas le moins du monde. La vie était faite pour être vécue. Les regrets, les excuses, les belles paroles, c'était pour le lit de mort, pour sauver ton âme juste avant de passer dans l'autre monde.
▬ Aleks Kalachnikov, par le pouvoir de cette clope tout juste entamée, je vous somme d'arrêter d'être aussi barbant et de vous détendre IMMEDIATEMENT. Moi aussi j'peux donner des ordres. Moi aussi j'peux donner des ordres.

Tu la regardas. Soit l'alcool commençait à lui monter à la tête, ce qui aurait été très étonnant vu sa capacité à boire, soit elle se fichait royalement de ta tête, pour changer. Peut-être avait-elle raison. Peut-être que cette guerre n'était pas pour tout de suite. Peut-être qu'il valait mieux vivre l'instant présent d'une meilleure façon. Tu te mis à fixer le fond de ta tasse, faisant tourner le reste de thé qui se trouvait au fond. Vivre d'une meilleure façon. Voilà une bien étrange pensée pour l'horrible et si froid Aleks Kalachnikov. C'est alors que tu fis quelque chose de surprenant. Le genre d'événement qui ne se produit qu'une fois toutes les quarante-deux générations environ. Tu souris. Tout simplement. Mais ce n'était pas un sourire faux, comme ceux que tu avais l'habitude de faire. Non. Cette fois c'était un vrai sourire, comme ceux qui sont plein de souvenir. Toujours en regardant le fond de ta tasse, tu pris la parole. Une voix douce et calme. Ce n'était pas celle d'un adulte de vingt-huit ans, mais plus celle d'un adolescent qui était à un rendez-vous avec une amie.
▬ Tu te souviens de notre première rencontre ?

Votre première rencontre. Tu te souvenais plutôt bien de ce moment. Comment oublier l'arrivée dans ta vie d'Opium Arizona Winchester. Mais quel aurait été ta vie sans elle ?
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp Feeeeeels


Dernière édition par Aleks Kalachnikov le Sam 19 Sep - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Ven 11 Sep - 21:21


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #daabba
gngngn
« Orion est un ramassis d'hippies, de drogués et d'alcooliques. Leur seule valeur est le pacifisme et c'est aussi leur seul atout. Ce sont des souris qui dorment paisiblement dans le vivarium d'un serpent.
- C'est très méchant pour ta mère, Aleks. Cette pauvre petite souris, elle ne mérite pas tant de haine. »

Sourire sarcastique, le genre qui veut dire « oui, je vais relever chacune de tes erreurs ». Tu abats ta clope entamée et c'est là que tout les fondements en lesquels tu croyais s'effondrent simultanément. La cigarette se consume quelques secondes lorsque, choquée, tu assistes à un spectacle étonnant : Aleks sourit.
Chaque thèse témoignant de l'incapacité de ses muscles à se contracter en un geste de joie tombe en miettes, harmonisées avec la cendre du bâton de cancer.
Et sa voix s'élève, d'une douceur presque touchante, exempte d'agacement et empreinte de candeur. Uwah.

« Tu te souviens de notre première rencontre ? »

Prise de court, tu tires une longue aspiration de poison et détournes le regard, à deux doigts d'être gênée. Non seulement la tournure de sa phrase est étrange, mais en plus c'est typiquement le genre de choses que disent.. Des personnes en couple. Soufflant la fumée sans oser le regarder en face, le même sourire se dessinant sur tes propres lippes.
Soupir.

« Evidemment que j'men souviens. Coup d'oeil. Mais si j'te disais non, tu me la raconterais ? »

C'est assez particulier, de demander ça. De penser à ça – une rencontre est peut-être la partie la plus importante, dans une relation. Mais Aleks te perturbe, à tel point que son côté coincé du cul te manquerait presque.
Faudrait pas qu'il finisse par t'offrir de l'amour, tu survivrais pas à un changement aussi intense. Sauf que ça finit par sortir tout seul après une nouvelle bouffée de tabac, cette fois en le regardant droit dans les yeux.

« Raconte-moi notre rencontre, Aleks. »

Toujours cet air doux, délicat. Au bord de la féminité. Cette expression tendrement nostalgique et ce rire gêné. Quelle douce atmosphère, tu te croirais avec ta sœur – même si penser à elle ne réveille pas une once de plaisir, de ton côté.
La cendre s'écrase dans le cendrier, une gorge de gin coule dans ta gorge.

Raconte-lui, Aleks. Ravive ces souvenirs enterrés parmi tant d'autres.
Et oh reste comme ça, tu serais presque beau.
Revenir en haut Aller en bas
hyléos
Aleks KalachnikovMasculin

date d'inscription : 13/07/2015
pouvoir : Ordre absolu
fiches : Présentation ♦️ Relations
âge, race : 28 ans, Hunter x Hybride
orientation sexuelle : Inconnue
profession : Bras-droit d'Hyléos
feat : Levi Ackerman ♦ Shingeki no Kyojin
messages : 71
avatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Sam 19 Sep - 15:00


MUSIQUE ▬ L'espace d'un instant le monde entier aurait presque pu croire que tu avais un cœur. Oui, toi, Aleks Kalachnikov, tu étais en train de raconter un souvenir joyeux sans aucune arrière-pensée. Commencerais-tu à prendre de l'âge ? A devenir un papy gâteau avant l'heure ? Ou peut-être que c'était seulement à cause d'Arizona que tout cela arrivait. Elle était la seule à pouvoir te rendre heureux, tu le savais, tu étais juste trop borné pour t'en rendre compte.
▬ Evidemment que j'm'en souviens. Mais si j'te disais non, tu me la raconterais ?
Tu souris. Comment oublier ce jour ? Tu le gardais en mémoire, dans un coin de ta tête. Il était à l'abri de tes plus noirs désirs, de toutes ces choses qui avaient fait ta réputation en quelques années. Tout en toi n'était pas monstrueux. Car après tout, même au plus profond du plus horrible des criminels se trouve une lueur de bonté. Tu la regardas. Tu connaissais déjà les mots qui allaient sortir de sa bouche. N'importe qui pourrait les deviner.

▬ Raconte-moi notre rencontre, Aleks.
Tu n'aimais pas raconter les histoires. Tu préférais largement les écouter. Mais c'était des histoires bien différentes que tu aimais entendre habituellement. Elles mêlaient des corps en décompositions, des colères immenses et des passions dévorantes. Mais là c'était un autre genre. Plus proche du conte pour enfant ou du livre qu'on lit au coin du feu lors des longues soirées d'hiver. Prends la parole, raconte lui votre histoire ...
▬ C'était il y a sept ans. Lors d'une journée qui aurait dû être comme les autres. J'avais reçu une mission de la part du bras-droit de l'époque : rapporter des informations sur Charybde. Je n'étais alors qu'un gamin qui cherchait à se faire connaître de ses supérieurs. J'allais entrer dans le palais de justice, quand tu m'as bousculé. Ou plutôt, quand tu m'as foncé dedans.
Tu te tus un instant. Réfléchissant à la meilleure manière de décrire la suite. Au bout de quelques secondes tu repris donc la parole.
▬ On s'est tous les deux étalés sur le sol, et en me relevant je n'avais envie que d'une seule chose : te faire payer cette affront. Je me souviens avoir essayé d'utiliser mon pouvoir sur toi, mais ça n'a pas fonctionné. Comme si une force supérieure m'empêchait de te blesser au nom d'un avenir commun.

Ton pouvoir n'avait jamais fonctionné sur Arizona. Pas une seule fois. Tu avais longtemps cherché une explication, mais rien. Que ce soit dans les livres, dans des comptes-rendus d'accidents, jamais tu n'avais réussi à trouver une seule raison, voire même un début de réponse. C'était comme si ton inconscient t'empêchait de faire une bêtise. Mais pourquoi ? Cette question te hantait encore. Un jour, peut-être, tu arrêteras de te voiler la face. Et ce jour-là, de nombreuses questions obtiendront une réponse. Ton sourire disparu de ton visage, mais tu gardas toujours la même voix douce et calme pour lui dire.
▬ Et puis on s'est revu. Une fois, deux fois, et finalement à chacune de mes missions à Charybde je te croisais. C'est comme ça que notre relation s'est créée. Un mélange d'amitié et de rivalité. Une sorte de je t'aime, moi non plus.

Voilà. Tu avais été gentil et aimable. Cela n'était pas arrivé depuis longtemps, enfin était-ce seulement arrivé une fois dans ta vie ? Maintenant ce n'était pas sûr que tu allais le rester. Tout dépendrait de ce que dirait Arizona.
feat. O. Arizona WINCHESTER ▲ dialogue #993366hrp Feeeeeels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   
Jeu 5 Nov - 2:12


so what u're tryin' to do to me

ft. aleks
hrp ; couleur #ff0352
gngngn
On s'est tous les deux étalés sur le sol, et en me relevant je n'avais envie que d'une seule chose : te faire payer cet affront. Je me souviens avoir essayé d'utiliser mon pouvoir sur toi, mais ça n'a pas fonctionné. Comme si une force supérieure m'empêchait de te blesser au nom d'un avenir commun.

Un large sourire déchire ses lèvres – sa capacité à esquiver les ordres d'Aleks relève parfois du miracle, voire du bouclier psychique. Si lui reste persuadé qu'elle possède une certaine faculté, elle pense simplement que c'est son absence de discipline qui l'empêche d'obéir, peu importe la puissance mentale mise en œuvre. Parce qu'elle n'a jamais été foutue d'obéir à qui que ce soit, qu'elle a toujours détourné les commandements ; même ceux de Hunter, s'ils lui déplaisent, ne passeront pas.
Et surtout parce qu'elle est incapable de s'en souvenir environ cinq secondes après qu'il les ait donné.

Et puis on s'est revu. Une fois, deux fois, et finalement à chacune de mes missions à Charybde je te croisais. C'est comme ça que notre relation s'est créée. Un mélange d'amitié et de rivalité. Une sorte de je t'aime, moi non plus.

Elle en aurait craché son gin à ses paroles – autant dire qu'entendre ça de la tendre bouche de monsieur Kalachnikov, c'était comme se prendre une grosse baffe dans la gueule. Mais une baffe aussi douce que du velours, peut-être un chaton ou un chiot. Et c'est là que l'hésitation lui dévore les tripes ; l'instinct la pousse à se retrancher derrière le cynisme pour nier cette petite touche d'affection qui fleurit dans son cerveau, mais l'attitude du brun lui donne envie d'exploiter cet aspect de sa personnalité. Il possède un peu trop de secrets pour la demoiselle, qui ne rêve que d'éplucher chaque couche qui le compose – un vieil objectif un peu utopique qu'elle s'est fixée après avoir rencontré cette sale tête.

« T'es dur, Aleks. Ca fait des années que j'me demande comment tu voyais ça, et tu m'balances ça comme ça. C'est pas gentil. Les yeux qui se plongent dans le vide, elle essaye de pas faire de conneries mais le débit de ses paroles lui échappe trop vite. J'te voyais comme un vieux grincheux, à l'époque. Pourtant on a le même âge, mais tu bosses tellement qu'on te donne dix ans de plus facilement. Cela dit, j'trouve ça assez sexy. »

Rire, elle fait une pause et le caresse du bout des iris. Il est gentil, presque doux – à ce rythme, elle pourrait presque espérer un câlin, voire un baiser sur la joue. Mais elle se concentre sur l'Aleks actuel, priant pour qu'il ne se sente pas mal à l'aise après ça. C'est comme si un mec lambda venait de se confesser à elle, ou du moins ça lui fait cet effet-là. Un Aleks qui se confie, c'est comme les éclipses. C'est rare et quand on l'obtient, on s'en souvient toute sa vie.
Alors elle range sa fausse fierté et s'enfonce dans son siège, les bras croisés.

« J'ai pas fait exprès de te foncer dedans, t'étais sur mon chemin et j'étais pressée. Puis t'étais minuscule, j'tavais pas vu. Elle lui offre un sourire taquin, accompagné d'un clin d'oeil. Mais j'suis contente que ton don ne marche pas sur moi. Sinon, j'suis sûre que t'aurais fait de moi ton esclave sexuelle, petit coquin. »

Les gens normaux ne se posent pas de questions malsaines, du genre « est-ce que cette personne là, en face de moi, est fétichiste de quelque chose ? » Arizona, elle, passe justement les trois quarts de son temps à imaginer ses interlocuteurs en train de faire l'amour. Faut pas chercher, elle est simplement trop curieuse et un peu dérangée du bulbe – mais ce genre de choses la détendent, probablement parce qu'un type au bord de l'orgasme a la tronche d'un constipé de plusieurs semaines.
Mais c'est pas le sujet, passons.

Gorge grattée par des griffes un peu nerveuses, d'un coup elle sait plus trop quoi dire – c'est le moment où le sujet s'épuise doucement, on essaye de le retenir mais ça coule et ça finit par un silence très gênant. En général, c'est à cet instant précis qu'elle s'intéresse aux ébats sexuels de ses vis à vis.

« Est-ce qu'il y a de l'alcool dans ta boisson ? »

Et même si elle ruine tout, qu'elle explose ce passage d'émotion, elle s'en fiche. C'est Ari, elle est comme ça, elle changera jamais. S'émouvoir, c'est pas dans ses cordes quand on la prend par surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Re: so what u're tryin to do to me — feat. aleks
   


Revenir en haut Aller en bas
 

so what u're tryin to do to me — feat. aleks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» so what u're tryin to do to me — feat. aleks
» I was tryin' to escape this shit, when I found you. ♥
» léo (i've been tryin to fix my pride but that shit's broken)
» Militaires 3/3
» What about playing chess?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S Y N O D E L :: Quartiers riches :: Charybde :: Centre commercial-